TGIF – Thank God It’s Friday | 28 Novembre 2014

by • Nov 28, 2014 • T.G.I.F.Comments (0)2214

Hello,

La semaine s’est bien passée ? Dernier vendredi du mois de novembre et pourtant on nous a sorti les décos de Noël, les pubs avec les petites musiques à la con et les gamins émerveillés par le dernier joujou reçu, non pas du Père Noël bien sûr, mais de sa grand-mère gaga devant le bonheur éphémère du jeune puceau. C’est pas compliqué, on voudrait me foutre le plomb qu’on s’y prendrait pas autrement !

Qu’il en profite le gosse de la pub à attendre le 25 décembre aussi impatiemment que moi attendant mon whisky coca dans un bar bondé. Quand il aura compris la supercherie et qu’on lui imposera par dessus le marché de gâter ses frères, soeurs et parents, il fera moins le mariole le petit morveux !

Bref, petite introduction aigrie, gratuite et hors sujet, puisque sans rapport avec la petite causerie que j’avais préparé aujourd’hui à votre intention.

Je remercie le présentateur de l’Equipe Du Soir de la chaîne L’Equipe 21, chaîne d’énorme beauf dont je ne rate évidemment pas une miette, pour sa petite intervention dans la semaine. Si chaque semaine j’angoisse en allumant le back office de ce merveilleux site, me demandant ce que je vais pouvoir vous raconter, ce journaliste sportif m’a inspiré gratos ! J’explique…

Retour de resto, pas pu regarder la pourtant importantissime soirée Ligue des Champions, c’était donc tout innocemment que j’ai allumé la télé, autrefois appelé poste de télévision, pour rattraper tout ce retard culturel accumulé durant les trois dernières heures.

C’est après avoir appris avec une grande satisfaction que Messi venait de doubler Raùl au classement des meilleurs buteurs de l’histoire de la Ligue des Champions que le drame s’est produit. Pour une raison qui m’échappe totalement depuis, le présentateur lance à ses 4 chroniqueurs une phrase totalement innocente il y’a peu, mais aujourd’hui lourde de sens.

– “Alors messieurs, on dit merci qui ?
– “Merci Jacquie et Michel !!” 

Cette réponse reprise de manière spontanée par 4 types sur un plateau de télé est tout de même hallucinante et dresse un constat dramatique. S’il y’a encore pas si longtemps chacun se faisait ses petits films de boule dans son coin, aujourd’hui on étale sa culture pornographique jusque sur les plateaux télés pendant le résumé d’un match de foot !!!

Pour les rares qui n’auraient pas vu le rapport entre la réponse des chroniqueurs et le porno, Jacquie et Michel est un site hébergeant des vidéos pornographiques amateurs, à destination d’un public très large.

Qu’on soit bien d’accord, du haut de mes 27 ans (bientôt 28, l’adresse pour vos cadeaux s’affiche en bas de votre écran), j’ai pas spécialement connu l’époque vraiment taboue du porno, enfin j’en ai quand même quelques souvenirs…

Rappelez vous quand on était ados. Si ces jeunes trous de balle ont aujourd’hui immédiatement accès au monde entier depuis leur téléphone, nous autres génération Y avions tout juste 6 chaines à notre disposition et une espèce de bouse sur M6 le dimanche soir.

Ces fameux films de M6, surnommés par mon oncle “films de seins”, parce que “le cul on le voit jamais !!!” (à dire à très haute voix, l’accent dauphinois et un rire bien gras après) ont pour beaucoup d’entre nous été le premier pas vers une éducation sexuelle accélérée et pas forcement très pédagogue. Enfin, ils nous ont permis d’apprendre à quoi ressemblait le merdier et ont fait en sorte de nous faire un peu fantasmer sur la femme.

Enfin ils nous ont permis… encore fallait il les voir ! Ayant eu l’immense chance d’avoir une télé combi magnétoscope dans ma piaule, j’étais un privilégié pour la chose !!!

Un jour, Dieu merci, le bon copain de la classe, le moins con de tous qui a clairement décidé de lever le tabou du film de M6 qui n’excite plus personne une fois en 3ème, se pointe avec le Saint Graal en personne. Le brillant artiste a eu le bon goût de fouiller un peu dans le placard de son père pendant le week-end et nous a ramené quelques chefs d’oeuvres qui risquent bien de révolutionner définitivement notre vision des choses.

A 15 ans les garçons sont bien souvent plus intéressés par la chose que les filles, le premier visionnage d’un porno pur sang va les transformer en bonobos, d’une race un peu spéciale puisque boutonneux, cons comme des bites au repos et aux dents baguées.

Me concernant, je me rappelle d’une VHS donnée par un bon ami, aujourd’hui restaurateur bien connu de la ville et donc anonyme en ces lignes. Je me rappelle encore du titre de très bon goût du film “La Partouze du Siècle”. C’est à dire qu’avec un titre pareil on est sûr de pas se planter concernant le contenu. Soucieux de ne pas me faire gauler par ma mère avec une telle saloperie entre les mains, j’avais trouvé astucieux de le planquer dans mon sac de golf. Bien évidemment, dès le lendemain, ma chère et tendre mère qui voulait être gentille avec son rejeton a ouvert le sac pour nettoyer mon pull de golf…

– “ADRIEEEEEEEENNNNNNN !!!!!!!!!!”

Quand on y pense, c’est étonnant de se prendre une branlée pour ça, c’est pas non plus très grave, pas dangereux pour la santé, mais je crois que j’ai eu encore plus les boules que le jour où je me suis fait choper avec une clope au bec !

Enfin fallait voir la gueule du film par contre… Si aujourd’hui certaines actrices sont plutôt pas mal, voire même carrément canons à tel point qu’on a envie de les sortir de là, pour le coup je crois que mon pote s’était fait refiler un truc Est-Allemand, de l’époque où les cascades d’un épisode d’Inspecteur Derrick étaient enviées par Hollywood.

Imaginez pour un môme de 15 ans, prêt à mordre la vie et surtout à croquer la pomme, la baisse subite de la libido quand il voit un acteur brun, moustachu, ventripotent, affichant la moitié de la forêt tropicale sur son torse et ses parties génitales, entrain de tenir par le cou une actrice, blonde pour le coup, cheveux aux carrés, pilosité également très très affirmée, et se faisant dire “Je vais te faire bouffer les marches de l’escalier”. Fou rire en revanche grâce à sa réponse, doublée par une actrice à la voix nasillarde et à l’accent niçois “Ta bite elle sent la lavande, ça change !” 

Ne voulant pas passer pour des tocards, personne n’osait raconter qu’il se faisait des petits pornos dans son coin. Loin de nous faire passer pour des hommes, on passait surtout pour des obsédés et des gros branleurs. A l’époque, on se disait qu’il y’avait que les petits puceaux pour se faire des boulards, et on n’avait pas du tout envie de passer pour une tarlouze !

Aujourd’hui c’est différent. Si à 14 ans il fallait compter sur le copain qui nous ramène la VHS à la sauvette, il ne faut désormais qu’une connexion internet pour avoir accès à toutes les plus grosses saloperies de l’histoire de la sexualité. Enfin d’ailleurs je ne sais pas si sexualité est un terme qui convient bien.

Bon, très clairement, s’il est assez délicat de dire en pleine date à une fille qu’on dévore du regard depuis une heure “Tu sais qu’hier soir j’étais sur Youporn quand tout à coup ma Box a buggé”, entre mecs c’est sans foi ni loi !

– ” Bon les gars, je vais rentrer chez moi, petite main dans le froc devant Youjizz et au plumard”
– “Ma poule, je te recommande le dernier Tara Reed, il est phénoménal !!”
– “Ah ouais genre ?”
– “Alors si tu veux, elle arrive dans un ascenseur avec une de ses copines, et là t’as un mec qui débarque, je te raconte pas la suite mon gaillard sinon tu vas jamais réussir à retrouver le chemin de chez toi…”

Il y’a encore 2 ans, le mec qui se faisait attraper par un de ses potes avec des odieux sites rangés dans l’historique de son PC se justifiait toujours de la même manière, la pire excuse de l’histoire de l’humanité:

“Non mais l’autre soir on est rentré déboité avec un pote et on a voulu se marrer !”
“Ouais enfin t’es au courant quand même que t’as regardé une vidéo d’un mec se tapant sa soeur ?”

Aujourd’hui, le fameux site Jacquie et Michel propose à n’importe qui de devenir, le temps d’une scène, une véritable star du porno. Si manifestement à la naissance du projet, les créateurs du site ne tombaient que sur des allumés notoires, des échangistes ou des énormes tromblons n’ayant plus que ce moyen pour se faire attraper, on est aujourd’hui dans une autre dimension.

Imaginez la petite Sophie, 21 ans, étudiante en droit à Strasbourg, assez mignonne, un peu fauchée et aimant bien le cul. Ce profil, finalement assez banal, à tel point qu’elle pourrait être votre petite soeur ou votre ex, peut devenir d’un coup d’un seul une star du net l’espace de quelques jours. Enfin je sais pas, comment en l’espace de 40 ans on a pu passer de la ménagère soumise, naïve et conne à une petite gonzesse de 21 ans à poil sur un plumard avec 2 mecs, que nous qualifierons de vigoureux, dire “Oh oui je suis une salope, elle est bonne ta queue” avant de s’essuyer les joues en disant “Merci Jacquie et Michel !”

Non seulement le porno a réussi à rentrer dans la chambre de Monsieur et Madame Toulemonde, mais en plus leur fille à réussi à y rentrer aussi…

Si à l’époque on s’appelait pour se raconter des épisodes de Friends, aujourd’hui on s’envoie des liens vers des sites par mail pour partager les bons plans aux copains.

A ce propos, astuce du vendredi: changez le titre de vos mails pour envoyer des saloperies pareilles. Un ami est adepte du “facture EDF Octobre” ou encore “Compte-rendu d’activité semaine en cours”.

On sait jamais, ça peut sauver la mise si votre femme veille au grain.

TGIF les copains, TGIF !!!

 

 

2,221 total views, 1 views today

Related Posts