Agnes Saal

Agnes Saal, ils se foutent de notre gueule ?

by • May 21, 2015 • Le CrachoirComments (4)7025

Avec Agnes Saal, le gouvernement se fout de notre gueule !

ENArque de la république, je vous demande de vous arrêter (à prononcer comme Édouard Balladur) ! Agnès Saal est en train de « saalir » ce que la révolution française s’est efforcée de construire… Elle abuse paisiblement de cette bonne vieille république à grand coup de notes de taxis, se fait prendre sur le fait comme une gamine, se retrouve remerciée de ses fonctions à la tête de l’INA et au final, voila que le dossier Agnes Saal revient sur le devant de la scène.

Alors que l’on pensait Agnès Saal « persona non grata » dans les organismes de l’Etat, elle réapparaît tranquillement en tant que rattachée au secrétariat général du ministère de la culture avec le titre de chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Autant vous dire que cela sonne comme : Chargée de mission sur les questions qui n’en sont pas et qui ne mérite pas un poste spécifique financé par les citoyens français ! Un poste bidon pour un gouvernement bidon, Agnes Saal occupe un poste qui n’existait pas il y a quelques mois mais payé par ce bon vieux con de contribuable. Mais dans quel pays vivons-nous ?

Etre haut fonctionnaire de la république c’est lui faire honneur en étant irréprochable et non pas trahir de la sorte son devoir d’exemplarité et ressurgir comme si de rien n’était. C’est une honte. Cela témoigne du peu d’amour propre de ces profiteurs… Le minimum légal dans ce genre de cas est la révocation « ad vitam aeternam » de la sphère politique. Une impunité qui fout littéralement la gerbe !

Que dit Fleur Pellegrin, la ministre de la culture, à ce sujet ? Oh et bien pas grand-chose, elle fait le maquis, refuse de communiquer sur ce nouveau poste créé pour l’occasion. C’est vrai qu’il est tellement plus facile d’aller monter les marches du festival de Cannes que d’assumer les décisions de son propre ministère. Foutez-vous de notre gueule !

Et dire qu’Agnes Saal n’est que la face visible de l’iceberg !

PS : Sur votre prochaine déclaration d’impôt, inscrivez le commentaire suivant : “Pour le plaisir de financer des personnes comme Agnes Saal.”

7,042 total views, 2 views today

Related Posts