pipe

Sacré nom d’une pipe ! 

by • Mar 02, 2017 • LifestyleComments (0)2716

Pour un ou une novice, se mettre à la pipe sans savoir comment s’y prendre peut être assez déconcertant. Voici quelques conseils de l’Effronté pour ne pas être déçu. Bien qu’intéressée par le sujet, je n’oserais me qualifier de spécialiste de la chose. En bonne chroniqueuse, j’ai donc effectué quelques recherches. Je vous laisse savourer ces recommandations glanées ça et là sur les internets.

Selon Wikipédia, source intarissable du savoir du monde, la pipe peut avoir des formes très basiques comme très évoluées voire artistiques, et peut être faite de façon artisanale. Evidemment, cette pratique existe depuis l’antiquité et perdure encore de nos jours pour le plus grand bonheur des amateurs de pipe.

Pour la première pipe, il est conseillé d’opter pour un modèle classique, assez fin et de taille raisonnable. Une fois initié au délicat plaisir de la pipe, il est alors possible de passer à quelque chose de plus original. Ce ne sont pas les variétés qui manquent. Une pipe de bonne qualité ne doit pas subir de préparation spéciale. PAS D’ALCOOL, PAS DE MIEL, PAS D’HUILE, RIEN ! La qualité du plaisir de la pipe dépend surtout du soin particulier accordé au bourrage. Toute la difficulté étant d’ atteindre le sommet de la pipe par petits coups réguliers.

Le tuyau doit vous opposer une légère résistance tout en restant relativement souple. Mais ne vous en faites pas, l’opération vous deviendra vite familière avec un peu d’entraînement. En vous concentrant sur cette tâche, vous oublierez vos soucis et la pipe vous aidera à réfléchir calmement.  Nous ne parlerons pas ici du culottage laissant à nos lecteurs et lectrices le soin d’opérer selon leur préférences.

Pour ce qui est de l’allumage de la pipe, nous vous invitons à procéder avec patience, faire flamber nuit particulièrement au plaisir. L’allumage peut même se faire en plusieurs fois. Maintenant, détendez-vous et savourez votre pipe bien méritée. Pour rappel, la pipe, se déguste dans la bouche. En clair, on évite d’avaler. C’est un un plaisir gustatif. De temps en temps, pressez doucement la surface, sans toutefois abuser de cette pratique, assez peu élégante. On prendra garde à ne pas tirer trop fort et trop rapidement sur sa pipe, ceci produisant un “jus” au goût fort désagréable si celui-ci arrive par mégarde en bouche.

femme-pipe-pull

Si votre pipe s’éteint, ce n’est pas un malheur : rallumez-la aussitôt (attention de ne pas brûler les bords) et savourez-la jusqu’au fond. En revanche, ne rallumez jamais une pipe que vous avez laissée refroidir : le goût âcre que vous obtiendriez vous ferait vite comprendre pourquoi ! La pipe peut durer plusieurs dizaines de minutes selon la taille. Ceci est une moyenne, évidemment. La pratique requiert de l’expérience, et le respect de certaines étapes, pour pouvoir être correctement maîtrisée. Ne vous découragez pas. A la fin de l’opération, n’oubliez pas de vider SANS TAPER ! Puis, laissez reposer, sur un support, la tête en bas, pour faire sécher.

Etes-vous un pro de la pipe ?

Si votre pipe s’éteint souvent, tirez davantage,

Si votre fourneau est brûlant, pressez d’un coup sec et ralentissez fortement votre tirage : vous êtes peut-être en train de brûler votre pipe (le risque important avec une pipe neuve).

Si la pipe brûle ou pique votre langue et votre bouche, tirez plus lentement et retirez fréquemment la pipe de la bouche.

Si la pipe “glougloute”, vous tirez trop fort sur votre pipe et de la condensation se forme (ce n’est pas la seule raison, mais la principale).

Si elle se refroidit, la pipe va s’éteindre : activez la braise (mais doucement).

Petits conseils à l’usage des débutants de la pipe.

NE DEMONTEZ JAMAIS UNE PIPE CHAUDE !

NE TIREZ JAMAIS SUR LE TUYAU !

Protégez-la des chocs et des griffures.

Les méthodes de bourrage varient. Prenez le temps de choisir ce qui vous convient le mieux.

Pour un novice, la pipe requiert énormément d’attention, car beaucoup de paramètres rentrent en ligne de compte, le plus souvent au détriment du plaisir qu’elle est censée procurer. Cependant, au fil du temps et de la pratique, des automatismes s’installent et la pratique devient plus naturelle. Il existe aujourd’hui sur internet des vidéos où sont montrées toutes ces étapes en détails. N’hésitez pas à partager votre site favoris en commentaire.

Note à l’usage du Ministère de la Santé et de la team Premier Degré, cet article ne parle évidemment pas de tabac bande de demeurés.

2,714 total views, 6 views today

Related Posts