Survivre à une rupture like-a-boss.

by • Feb 10, 2016 • LifestyleComments (0)1487

Vous venez de subir une rupture ? En gros vous vous êtes fait lourder comme une grosse merde, c’est ça ? Hahaha pas le goût d’être à votre place !

Et oui, la rupture, c’est dur. Mais l’Effronté ne vous laisse pas tomber et vous dévoile comment vous remettre sur pieds et cesser de vous comporter comme un déchet en 7 étapes.

Rupture étape 1 : Le choc

QUEUHA ? Vous vous le faites répéter 2 fois, pour être sûr (masochiste). Comme vous savez pas quoi dire vous regardez votre monde en barbe-à-papa fondre sous l’orage qui s’abat autour de vous, pauvre petite chose fragile que vous êtes. Puis comme toute sale personne égoïste qui vient de se faire larguer ,vous vous rendez chez votre meilleur(e) pote pour pourrir impunément sa petite soirée TopChef pepouze avec vos déversements de pleurs et de geignements inaudibles. Votre ami(e) est sympa, il/elle a pris soin de vous faire un thé avec de la gnôle dedans et de vous dire que ça ira mieux demain, surtout pour que vous arrêtiez enfin de pleurnicher parce qu’on entend plus la téloche.

Rupture étape 2 : Le déni

« Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? » Vous tournez en boucle depuis 2 heures, l’air hagard, le cheveu sale, avec du chocolat sur le visage. Vu de l’extérieur, vous êtes à mourir de rire. Cependant personne ne peux constater le potentiel comique de votre lose intégrale d’après-rupture vu que vous êtes enfermé dans votre chambre (c’est pas sympa de pas faire profiter les copaings). Vous pensez que votre vie ressemble à une chanson de Jacques Brel alors que vous avez plus l’air de sortir d’un refrain de Taylor Swift. Echec.

Rupture étape 3 : Le marchandage

Ce moment un peu délicat où votre esprit hésite entre deux phases passant en quelques secondes de « je vais t’arracher les yeux à la fourchette à fondue espèce de raclure de bidet » à « ah mon amour reviens où je me suicide avec le batteur électrique» dans les deux cas c’est puéril. Et en plus vous ne le pensez pas vraiment, n’est-ce pas ? Attention, c’est la période où il vaut mieux confier votre smartphone à un ami de confiance pendant vos beuveries sous peine d’envoyer un texto bien merdique du style « Salu. T ou ? On baise ? Jtm. 3<». Pitoyable. Eloignez de votre esprit toute tentative de stalking creepy. Non, attendre votre ex dans son hall d’entrée à 6h du mat’ ne fait pas de vous quelqu’un de romantique, c’est votre ticket d’entrée pour le club des psychopathes en puissance.

rupture déni

Rupture étape 4 : La tristesse

Autant vous le dire tout de suite : c’est la phase où vous êtes relou. Vos potes n’en peuvent plus de voir votre face de con couverte de morvelle. Votre chambre est constellée de mouchoirs sales et pour une fois ce n’est pas à cause de la branlette. Vous écoutez Adele en boucle et franchement même les voisins en ont raz-le-cul de votre reprise ratée de Someone Like You. Attendez, vous êtes sérieusement en train de pleurer à cause d’un ticket de caisse de cinéma trouvé dans une de vos poches là ? Vous êtes sérieux ? Hop hop hop on arrête de chialer ! Ça rend moche et ça fait des poches sous les yeux. Et habillez-vous bordel ! 4 jours en jogging c’est 4 jours de trop.

Rupture étape 5 : La résignation

Ça vous a bien pris 15 minutes mais ouiiiiiii vous avez jeté sa brosse à dents ! Bel effort ! Non, non ne retournez pas la chercher au fond de la poubelle c’est dégueulasse ! Et on change les draps ! Si si ! Pas de discussion ! Maintenant que vous avez débarrassé votre espace vital de tous ces cheveux qui n’étaient pas à vous, vous allez vous entraîner à répondre « ça va » sans cette mine de chien battu que vous arborez depuis 5 jours (sérieusement, même votre buraliste a remarqué que vous étiez triste, plus besoin de faire tout ce cinéma).

rupture tristesse

Rupture étape 6 : L’acceptation

Non mais les gars, réalisez un peu ce qui vous arrive ! Vous êtes tellement de retour dans le game que vous brillez dans le noir ! Sentez ce vent de liberté qui vous envahit ! Convoquez votre meilleure équipe de soiffards, sapez-vous, et sortez vous mettre une mine sans demander l’autorisation à quiconque. Parce que oui, vous êtes célibataire et ça se fête. C’est le moment que choisiront vos amis pour vous avouer à quel point vous étiez pas drôle quand vous étiez en couple (en même temps, c’est vrai que vous étiez chiant comme la pluie avec vos brunch à la con). Et c’est en payant des verres à des inconnus que vous retrouverez votre mojo à grands coups de mojitos. *insérer ici un proverbe merdique de votre choix tel que « un de perdu » ou « mieux vaut être seul » blablabla…*

Rupture étape 7 : La reconstruction

Mais alors qu’est-ce que je vois ? Vous vous réveillez à côté de quelqu’un ! Mais bravo ! Certes vous avez la gueule de bois. Oui, vos souvenirs sont plus que vagues mais vous avez réussi à passer à autre chose alors GG ma gueule ! Bon ce n’est « que » un plan cul mais c’est déjà pas mal. Pas de mots doux, pas de sentiments, pas de sorties, juste des soirées « Netflix and Chill » sans pression. Du sexe quand vous en avez envie, sur un simple SMS, encore plus easy que de se faire livrer des sushis. En plus, il y a même moyen de se marrer. Le bonheur. Jusqu’à ce que ça tourne mal, que votre petit coeur de bisounours sous crack se mette à gerber des sentiments et qu’on vous largue, encore une fois. Dans ce cas, revenir à l’étape 1. Jusqu’à ce que mort s’en suive.

rupture acceptation

1,489 total views, 1 views today

Related Posts