TGIF – Thank God It’s Friday | le pote de sa meuf

by • Jul 03, 2015 • T.G.I.F.Comments (0)2196

Hello,

Oui on sait il fait chaud ! Depuis quelques jours nous assistons à un déferlement de photos de tableaux de bord affichant des températures caniculaires, des screenshots de la météo iPhone ou encore des statuts nous apprenant que tous les bureaux ne sont pas climatisés et que, olala, c’est trop dur ! Merci les gars, on vit à peu près sur le même continent, personne dans vos contacts Facebook ne vous dira qu’à 45 degrés il hésite à sortir une petite laine, on a tous pu noter en sortant de chez nous qu’il ne fallait pas compter sur une tempête de neige aujourd’hui, et d’ailleurs fermez vos gueules de manière définitive.

Enfin s’il est indéniable qu’il fait un temps à acheter en viager, qu’une bonne canicule facilitera le problème des retraites, que “canicule en été, héritage à la rentrée”, que cette année Bernard ne pourra pas skier au mois de juillet, c’est tout de même un sale temps pour les gros, donc pour moi !

Enfin qui dit canicule dit été, qui dit été dit vacances, qui dit vacances dit copains qui rentrent de leurs  contrées lointaines dans lesquelles ils bossent ou étudient.

De fait, j’ai moi même eu la joie de partager une salade “variée”, c’est à dire avec du thon en boite et des tomates pas mûres, avec une amie très chère. Oui messires, unE amiE.

Qu’on se le dise, l’amitié homme/fille n’est pas spécialement la matière dans laquelle je brille le plus. Pour tout avouer, j’ai beaucoup de mal à envisager pouvoir être pote avec une jolie fille sans penser ne serait-ce qu’une seconde à me la foutre sur le mou.

Une fille avec laquelle je m’entendais bien du temps de mes chères études m’avait dit une phrase qui m’avait marqué: l’amitié homme/femme est une relation sexuelle non aboutie.

Concrètement, il est inenvisageable qu’une relation amicale entre un mec et une fille ne se construise sans une certaine tension sexuelle plus ou moins refoulée. Il y’a même certainement pléthore de cas où le soi disant meilleur pote se contente de son rôle faute de pouvoir la secouer nuitamment.

Attention, affirmation à nuancer malgré tout… Je m’entends moi-même avec beaucoup de filles avec lesquelles je n’ai jamais spécialement pensé à faire des saloperies. Au bout d’un moment, heureusement, l’amitié qu’on peut avoir pour une fille est sincère et sans aucune ambiguité. Sans la considérer forcément comme un pote d’aventure, vous n’avez pas spécialement envie d’elle et la prenez comme l’une des vôtres.

En fait le souci ne vient pas forcément de vous mais souvent de votre entourage, masculin, adorable, mais bien lourd dès que ça tourne autour du trou de balle ct’histoire.

– Et dis donc t’es partie en week-end avec machine. Alors tu l’as fourré ? 

– Bah non les gars, on est parti entre potes en week-end, il n’a jamais été question que ça dérape !

– Attends, vous partez tous les deux, vous dormez dans le même lit et tu vas m’affirmer qu’il ne s’est rien passé ??

– Non mais promis, on est juste potes ! Vraiment…

– Si t’es parti avec elle, que vous avez dormi dans le même lit, et que t’as même pas tenté quoi que ce soit c’est que t’es vraiment une tarlouze, ou alors que tu veux pas nous le dire… 

Bah merde, moi qui pensais être hétérosexuel affirmé tout en ayant une meilleure pote fille avec laquelle je pars en week-end de temps en temps, voilà que je deviens au mieux mytho, au pire PD.

Qu’on soit clair, je suis le premier à le faire. A chaque fois que je suis dans un resto à côté d’une table où un mec déjeune avec 2 ou 3 nanas, je me pose systématiquement la question: il sort avec l’une d’elles ou alors c’est le meilleur pote gay ?

Pourtant, on a tous eu des échanges entre mecs à propos de l’un de nos potes qui passait sa vie avec une espèce de bombe H tout en nous affirmant n’avoir aucune attirance sexuelle pour elle.

– Tu crois qu’il la saute la petite ?

– Bah écoute il dit que non,  que c’est sa pote, que jamais il ne tentera quoi que ce soit, que c’est une vraie amitié…

– Ah ouais donc le mec a potentiellement envie de se taper tout le monde sauf elle quoi ? Alors qu’elle est trop bonne ?

– Bah… Ouais… HAHAHAHA

Mais finalement, si vos potes ne vous croient qu’à moitié mais au fond s’en tapent, espérant même pour vous qu’il vous arrive de temps en temps de franchir la frontière de la simple amitié en lui glissant une bite, celle qu’il faut convaincre le plus de cette amitié saine et sans arrière pensé, c’est votre nana !

Me concernant, j’ai l’impression d’avoir cette discussion à chaque fois que je me pose en couple:

– Au fait, ce soir je peux pas te voir, je dine avec ma pote machine…

– Quelle pote ?

– Bah ma pote d’aventure, je t’en ai jamais parlé ?

– Ah non, tu ne m’en as jamais parlé non…

La dernière phrase prononcée avec un ton extrêmement agaçant vous fait comprendre qu’encore une fois la discussion sera longue. Si en plus vous lui avouez qu’il vous est arrivé de coucher ensemble, autant vous dire que c’est mort.

Oui, parce que le voilà mon secret pour entretenir une amitié homme/fille sans arrière pensée pendant de longues années: je l’ai connu à l’horizontal et on est devenu potes qu’après…

– Par honnêteté je suis obligé de te dire qu’on a couché ensemble une ou deux fois, mais genre y’a 10 ans. Au bahut quoi…

– Ah bah formidable. Mon mec dine donc avec son ex ce soir !

– Mais c’est pas mon ex !! On a juste couché ensemble il y’a 10 ans et depuis que dalle, pas un écart… 

– Tu sais quoi tu fais ce que tu veux, t’es un grand garçon…

La phrase à pas dire ?

– Mais c’est justement parce qu’on a couché ensemble à l’époque qu’on peut aborder une relation amicale saine et sans arrière pensée ? On l’a fait, c’est plus à faire !

Mes cadets je vous mets en garde contre ce genre d’excuse. Si par définition une gonzesse a réponse à tout, sauf quand il s’agit de nous dire expliquer pourquoi elle avale pas, le fait de lui avouer qu’il y’a eu attirance et chevauchée fantastique 10 ans plus tôt va provoquer un flux de questions interronégatives bien sympatoches.

– Ah oui ? Donc elle t’attire encore mais comme tu l’as déjà niqué tu te dis que t’as déjà fait le taf et que la case est cochèe ?

Hein ? Mais que dalle…

Si. Carrément si en fait. C’est même limpide et cette posture ne souffre d’aucune contestation : c’est exactement parce que vous avez déjà fait des saloperies ensemble, que la case est donc cochée et que par conséquent les choses qui devaient se produire sont derrière vous que vous pouvez envisager une relation amicale stable, sans faille et sans ambiguité.

Même mieux, vos potes vous charrient sur cette amitié platonique avec une belle nana ? Vous pouvez dire que vous l’avez déjà fait il y’a quelques années, argumentez sur le fait c’est justement ça qui renforce votre amitié aujourd’hui, que jamais vous ne recommencerez et que c’est parce que vous l’avez déjà fait ensemble qu’aujourd’hui il n’y a plus rien.

Si les filles supportent assez mal la bonne copine bien gaulée de son mec, quoi dire sur le pote beau gosse de votre nana ?

Non parce que sans vouloir la ramener, si je la joue plutôt en sourdine sur ce que je fais et ce que je fais pas avec mes potes meufs auprès de ma nana, ces connes sont sans cesse dans la surenchère sur les qualités de leurs potes mecs.

– Putain tu sais que Arthur fait 2 fois le tour du Parc de la tête d’or tous les soirs après le boulot ?

Bah ouais, pendant que moi je me siffle des roteuses la main sur le pins devant Touche pas à mon poste…

– Et attends je t’ai pas dis, tu sais mon pote du bureau là ? Le beau gosse super drôle ?

Non putain je le connais pas ton pote beau gosse super drôle là !!!!

– Ah au fait, on est invité à dîner par mon pote machin samedi soir. 

– Ah bon ? Mais genre c’est un vrai diner ou encore un apéro dinatoire avec 2 cacahuètes dans un bol et une quiche leader price ? 

– Non non, un vrai diner: il cuisine comme un Dieu tu vas voir. En plus il est beau gosse et s’y connait grave en vin. Elle a de la chance sa nana…

– Mais il a pas de nana je croyais…

– Ah oui c’est vrai. Enfin dans un sens il peut se taper qui il veut…

Si ce mec là a potentiellement des chances de se tirer tôt ou tard avec votre nana, elle l’a d’ailleurs reconnu dans sa dernière phrase, il y’a encore pire: le mec que vous connaissez à peu près, qui vous a toujours indifféré mais qui se la joue fouine et redresseur de tort. Cette race qu’il serait bon de définitivement éradiquer trouve malheureusement encore des oreilles attentives chez certaines filles.

Je vous jure que c’est vrai même si c’est à peine croyable, je suis sorti avec une fille qui a reçu en pleine nuit des SMS d’un mec que je connaissais d’avant elle, soit disant un de ses bons potes également, lui proposant assez clairement une partie de baise. Après une bonne brasse pour qu’il ferme sa gueule après qu’il m’ai sorti la fameuse excuse “non mais je disais ça en rigolant”, le gars a quand même rien trouvé de mieux à faire que d’organiser une soirée chez lui un 14 février, invitant ma nana et pas moi, parce que “Non mais je l’aime pas ton mec et j’ai peur qu’il te fasse du mal. Il doit faire ses preuves et après il pourra être invité.”

Dans tous les cas, force est de constater qu’en 2015, le fait pour une personne d’être meilleure amie d’une personne du sexe opposé reste encore mystérieux pour beaucoup de gens… et surtout pour leurs conjoints !

Bon week-end de canicule mes cadets, et puis … TGIF !

3,766 total views, 2 views today

Related Posts