Game of Thrones Saison 6 : I GoT you !

by • Apr 20, 2016 • LifestyleComments (0)1780

(SPOILER comme sur ta Xantia)

Game of Thrones, qu’on pourrait traduire littéralement par La Foire du Trône, vous promet comme chaque année un grand huit émotionnel. C’est un genre de chaise musicale macabre sur un trône, fer de lance de la chaîne HBO, qui met le cerveau du spectateur en état de siège. Une histoire de chaise, électrique, de la mort qui tue.

*Générique : Popom Popopopopom Popopopom Popopopom Tiiiiiiintin tintintintin tintintiiiiiiiiiin*

Ça y est c’est lundi prochain ! La nouvelle saison de Game of Thrones démarre et toute la planète se masturbe devant les divers teasers lâchés en pâture par HBO et soumis à l’analyse des fans qui décortiquent chaque image tels les candidates des Reines du Shopping devant une paire d’escarpins à paillettes. Tout le monde attend avec impatience le retour du corbeau John Snow au corps beau, grand mystère de cette dernière saison. Mais on ne sait rien Jean Neige ! On ne sait rien ! On a mal vécu la dernière scène où le beau gosse se fait empaler comme un méchoui « for the watch ». Exactement comme dans un Apple Store un jour de soldes.

Pourtant soyons honnêtes, cette série est généralement chiante comme la mort. Dans la plupart des épisodes, il s’agit de mettre en place des mises en places pour qu’au final tout s’écroule avec un évènement what the fuck totalement imprévu : la mort d’un personnage qu’on aimait bien. Oh zut alors ! Au final, lassé, on fini par ne plus s’attacher à personne, un peu comme dans les Marseillais à Kaboul. Game of Thrones sait faire monter doucement la mayonnaise avant d’y jeter sauvagement du wasabi, une pipe conclue par une sale morsure du chibre. Une intrigue à la « mort » moi le noeud coulant. On commence à s’habituer à la recette. Une partie de Risk avec vos petits cousins est presque plus palpitante.

Le but ultime pour tous les personnages de la série est donc d’avoir l’épée de Damocles sous les miches et pas sous la gorge. Chacun son style. Certains élaborent des stratagèmes dignes de la dernière saison de Koh Lanta. D’autres subissent pitoyablement et contemplent dignement le massacre de leur fratrie. #RTSiCestTriste. De toute façon la série ne s’arrêtera jamais. Il y a tellement de personnages et d’intrigues qui s’entremêlent que seuls les aficionados arrivent à suivre et à se souvenir des noms des personnages (le nain, la blonde, la pute, la mère…etc). Vous verrez dans 50 ans quand on sera vieux, on essayera d’expliquer le délire à nos petits enfants, comme lorsque votre mémé essaye de vous clarifier un épisode des Feux de l’Amour. « Alors ça mon petit tu vois c’est Tommen , le fils de Cercei et Robert, sauf que Robert c’est pas vraiment son père (de toute façon il est mort). Et son vrai père c’est Jaime, le frère de Cercei, tu comprends ? C’est pour ça que c’est le zbeul intégral à Westeros. » « Mamie, c’est quoi le zbeul ? »

Game of Thrones

Le seul vrai méchant dans cette histoire est l’auteur de la saga. Un vrai sadique le bonhomme, Christian Gray à côté fait figure de tendre romantique. (De toute façon Christian Gray c’est du SM marque pouce… nous en reparlerons plus tard). J’imagine que George R. Martin écorche des chatons le week-end pour se détendre. « Oulà je suis tendu là ! Amenez-moi 3 ou 4 minous histoire que je me relaxe un peu. Mais non pas des putes ! Vous vous croyez où ? Chez Littlefinger ? » L’autre personnage détestable est ce sale petit fils de sa mère de Joffrey. Hé Joffrey ! remets-nous du respect ! Le seul perso qui a vu sa mort acclamée par une ola mondiale autours du globe. Explosion de joie générale. On avait pas vu ça depuis la sortie du dernier album de Booba.

Le truc vraiment cool dans Game of Thrones : les mariages. Parce qu’on a jamais autant envie de trucider le monde entier que le jour d’une noce. En tant que célibataire, les promesses d’amour larmoyantes, les mômes, les chenilles qui redémarrent et les pyramides de coupes rincées au champagne cheap sur du Jean-Michel Jarre, ça me file des envies de meurtre. Et si la fatalité du plan de table vous a placé à côté de la trentenaire enceinte qui boit pas, qui fume pas (mais qu’est ce qu’elle cause), il ne faut pas s’étonner que ça parte en couilles. Si les familles s’étripent au couteau à poisson, il faut avouer que ça met l’ambiance. Saison 3 épisode 9 dans ta gueule !

Les mecs regardent principalement la série pour l’apparition régulière de paires de boobies sautillants, entre deux massacres/empoisonnements/trahisons. Les nichons et les petites miches de la Khaleesi , mère des dragons, reine des 7 royaumes, petite fillotte de Montmirail. Parce que oui hein, on sait bien que vous en pincez tous pour la blondinette. En même temps une fille qui gueule « where are my dragons ? » c’est classe. Moi le seul truc que je beugle c’est « je veux mes chaussuuuuuuuures », nettement moins badass. (CR7 toi même tu sais). Non mais d’un côté c’est bien, ça détend, les nichons, sinon le spectateur implose avec toute cette tension ambiante.

Autant le dire tout de suite : Game of Thrones n’est pas vraiment vegan-friendly : ça s’envoie du jambonneau, ça coupe de la saucisse, ça crame les mômes en barbecue. Si la vision d’un steak vous débecte autant vous dire qu’une putain en brochette c’est le niveau au dessus. Circulez les âmes fragiles, y a rien à voir ! Regarder un épisode de GoT (ouais les twittos disent GoT) c’est comme jouer à la roulette russe des 7 familles. « Dans la famille des Lannister , donnez-moi le bâtard. »  « Ah non il est mort. Pioche dans un crâne. »

1,775 total views, 1 views today

Related Posts


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/42/d216380193/htdocs/effronte/wp-content/plugins/kebo-twitter-feed/inc/get_tweets.php on line 257