Les trucs cools de Noël. #TGIX

by • Dec 24, 2015 • LifestyleComments (0)1580

Je vais être honnête avec vous, je ne suis pas une grande fan de la période des fêtes de Noël.

Mes yeux ne brillent pas à la vue d’un sapin décoré et je n’ai pas un calendrier de l’avent ridicule pour m’aider à compter les dodos avant la venue du Père Noël. D’ailleurs j’ai pris le minimum syndical de jours de congés, histoire d’avoir une bonne excuse pour me tirer vite fait de chez mes parents et de ramener mon cul dans mon environnement préféré : mon bureau. Néanmoins, au lieu de râler comme à mon habitude et de passer pour le Grinch (le teint verdâtre c’est déjà fait, merci la clope) j’ai décidé de voir les choses de façon POSITIVE pour une fois. Et en cherchant bien, il y a quand même des trucs sympas à Noël, si si, je vous jure.

La picole non-stop.

Considérant que vous commencez les hostilités le 24 décembre et que vous les terminez le 1er janvier, apprêtez-vous à subir un marathon éthylique. Repas de noël de la boîte, réveillon en famille, jour de noël avec la belle-famille (ou votre autre famille si vous menez une double vie), soirée de noël avec les potes, Saint-Sylvestre… Autant d’apéros, de coupes de champagne, de blancs avec le foie gras, de rouges avec le gibier, trous normands, poire du papi, chocolats liqueurs, grogs, pour peu que vous ayez un rhume, et un dernier pour la route… En gros vous allez passer la semaine à être bourré en descendant toute solution alcoolisée se trouvant à portée de main afin d’éviter d’écouter votre vieil oncle débiter ses conneries et pour vous remettre d’avoir reçu en cadeau un plateau à fromage musical (merci Mamie). En plus Tatie pionce déjà sur le divan, vous n’êtes pas encore officiellement l’alcoolo de la famille… profitez-en.

La bouffe ultra-riche.

Deuxième avantage des fêtes, dites adieu à votre régime merdique. Tout votre entourage à fait une coalition contre vous et votre putain de thé detox à 15 balles la boîte. On oublie le quinoa, le gluten-free et toutes ses conneries : du gras du gras du gras ! Et vas-y qu’on s’envoie du foie gras comme si on allait mourir demain, comme si j’en avais rien à foutre de plus rentrer dans du 36 alors que rien n’est plus faux ! Mais vas-y ma grande, ressers-toi de la bûche au pralin de toute façon Mémé a dit que t’étais trop maigre et comme t’es complètement bourrée (cf paragraphe précédent) tu la croies et tu t’enfiles tranquillement ta troisième part sans remord. Vous aurez tout le mois de janvier pour vous morfondre sur votre bidoche en rongeant du céleris mais cette semaine c’est no limit. Et en plus il faut ingurgiter un sacré volume de bouffe pour éponger un tant soit peu ce que vous allez boire.

Les films de Noël cul-cul.

Les téléfilms de l’après-midi : NE MENTEZ PAS ! Sinon le Père Noël ne passera pas ! Qui n’a jamais bloqué sur un film de noël américain carémélimauve avec cette brave Whoopi Goldberg au casting ? Le scénario est naze, les dialogues sont chiants, le Père Noël existe vraiment à la fin (quelle surprise putain je l’avais pas vue venir celle là). Mais ce genre de film neuneu s’accorde parfaitement avec un plaid et une boîte de chocolats. Pire : ils ont été conçus dans ce but. De toute façon votre cerveau est hors d’usage vu que vous avez la gueule de bois. Alors un téléfilm, un dessin animé ou Sissi l’Impératrice on s’en fiche pas mal tant que cette activité n’implique pas d’enfiler un pantalon et de sortir du canapé. En prime, ce type de débilités télévisuelles ajoute un peu de féérie nostalgique, « la magie de noël » comme on dit dans les publicités. Enfin c’était surtout valable quand vous étiez enfant. Parce que maintenant le seul véritable miracle de noël c’est que vous n’ayez pas encore fait une intoxication alimentaire à cause des huîtres.

Les cadeaux sous le sapin.

C’est vrai que vous vous êtes certainement cassé le cul à trouvé des cadeau acceptables, voire bien, pour tous les membres de la famille. Vous avez écumé les magasins bondés, vous avez dû adresser la parole à une vendeuse (oh l’angoisse !) et vous avez fait chauffer la carte bleue. Mon ami, j’entend vos lamentations, je sens votre désarrois. Mais sachez que pour vos proches le même calvaire fut de mise (et rien qu’à savoir cela, c’est déjà réconfortant). Oui, votre paternel a fait une crise de nerfs en se demandant ce qu’il allait bien pouvoir vous offrir cette année. Et à l’ouverture des cadeaux, malgré quelques déceptions (oui, le plateau à fromage, oublions cet épisode) il y a tout de même de bonnes surprises. « Quoi ? Un sac à main en cuir ! mais fallait paaaaas » (si, si il fallait justement). Et si Pépé n’a plus l’âge de se prendre le chou avec toutes ces conneries consuméristes, il vous a peut-être fait un beau chèque qui  permettra de payer la prochaine tournée (ou le loyer, accessoirement). Et pour ça on dit « Merci papi ! »

Mariah Carey !

noel-mariah-carey

I FUCKIN’ LOVE MARIAH CAREY ! Mais avouons qu’il est toujours un peu compliqué de passer « All I Want For Chrismas is You » dans une soirée lambda entre deux morceaux d’electro. Noël vous fourni une excuse parfaite pour vous égosiller joyeusement sur l’album de Mimi. On enfile sa tenue à paillettes, on boit quelques coupes de champ et on vocifère les paroles en yaourt s’il vous plaît ! Surtout que bourrée je réalise une imitation de Mariah plus vraie que nature en atteignant des notes stratosphériques (j’ai pas dit « justes »). En plus après tous les zakouskis au saumon, il y a des chances que vous soyez boudiné à souhait pour entrer parfaitement dans la peau du personnage aussi sûrement que la farce dans la dinde (je parle du plat principal évidemment, pas de la diva). Après tout on fête quand même l’anniversaire de ce bon vieux Jeezus alors autant mettre le paquet. Mariah Carrey a l’avantage d’être plus fabulous que Tino Rossi tout en s’inscrivant dans les classiques du genre : un tube boule à neige à secouer sans modération.

Si après ça vous ne vivez pas un noël acceptable je ne peux plus rien pour vous : je lance même un nouveau motto pour l’occasion #TGIX Thanks God It’s Xmas. Allez ! Et bonnes fêtes à tous bande d’effrontés !

1,580 total views, 1 views today

Related Posts