TGIF – THANKS GOD IT’S FRIDAY | 29 Août 2014

by • Aug 29, 2014 • T.G.I.F.Comments (0)2317

Comment que c’est les copains ?

C’est depuis mon bureau heureusement climatisé du quartier des putes à Lyon que j’écris cette semaine mon traditionnel TGIF. Pour ceux qui auraient l’idée de se dire “ça y’est il est revenu l’autre con, il va arrêter de nous emmerder avec ses photos et ses anecdotes ensoleillées pendant qu’on trime !“, je leur répondrai que primo je les emmerde, et que deuxio, à l’heure où vous lirez ces quelques lignes, je serai dans le TGV direction la magnifique campagne languedocienne.

Et toc, remballe ton slibard, Lothar !

Bon, point de haine ni d’amertume, je me casse chez un client pour jacter boulot, facturation et stratégie digitale, j’aurai pas la main dans la coquille en sirotant une anisette et en écoutant les grillons.

Et vous alors ? Tous rentrés ? Ou alors vous êtes de ceux qui annoncent fièrement: “Non moi je pars en septembre, comme ça quand vous serez tous au boulot vous aurez trop la mort de me savoir en vacances et de voir mes photos sur Facebook…”

Sache petite conne que non seulement je t’aurai viré de Facebook, qu’en plus tes vacances en solo sous la flotte à Pornichet mi-septembre j’en ai rien à branler, et que je suis bien content de savoir que t’as chialé toute seule à Lyon pendant le mois d’Août à voir tous tes potes publier des photos de leurs panards dans le sable.

Soit dit en passant, va falloir arrêter avec cette mode des photos de pieds dans le sable ou dans l’eau. D’une part les pieds c’est moche, de deux c’est ni drôle ni glamour ni je ne sais quoi. Comme je suis le premier à le faire, je montrerai donc l’exemple dès l’année prochaine.

Bon, même si fondamentalement les mecs qui se cassent en vacances en septembre ne me font pas rêver, force est d’admettre que j’avais sous-estimé le stress de la rentrée.

Ca commence le dimanche soir, en J-1. J’explique:

Après 3 semaines à se la couler douce je ne sais où, vous rentrez évidemment la veille de la rentrée histoire de profiter au max. C’est donc après 8H30 de bouchons que vous regagnez votre appartement chétif pour y poser vos valises pour les 11 prochains mois.

Après avoir ouvert vos volets pour permettre de chasser cette odeur de rat crevé qui émane de votre appart, vous allez vous taper les 23 machines à laver réglementaires, le repassage de votre chemise préférée, le pliage, bref… tout pour arriver au bureau le lendemain à la fois élégant, beau et bronzé et enfin réussir à emmener déjeuner la petite assistante au sourire charmeur et à la poitrine généreuse. Concernant le repassage, je sais très bien ce que vous avez fait bande de faignasses. Vous avez sélectionné la chemise que vous souhaitiez mettre le lendemain, sorti la table à repasser, mis de l’eau dans le fer, repassé la chemise en question… et laissé la table en plan dans le salon en vous disant “bon le reste je le ferai demain soir !”. Nous sommes vendredi matin, vos fringues trônent encore et toujours sur l’étendage alors qu’elles sont sèches comme un poulet sans sauce, et depuis 4 jours vous checkez  quelle chemise est la moins froissée afin de la mettre…

Vous descendrez au petit Casino (chut, chut, pas de marque) pas très loin de chez vous pour acheter une tranche de jambon, un sachet de salade déjà préparée et un tube de vinaigrette histoire de pas trop se faire chier et de dîner devant la téloche avant de vous coucher. Surtout, cette résolution de ne bouffer qu’une petite salade et une tranche de jambon ne servira pas à gommer en une nuit vos 3 kilos de merguez enquillés pendant l’été, ni à éponger les 8 litres de rosé et de Ricard descendus dans vos apéros interminables. Le pire, c’est que vous crèverez la dalle une demi-heure après avoir bouffé, et que la déprime de la rentrée vous poussera en plus à gober le pot de Nutella.

Bref, toutes ces formalités accomplies, vous aurez la joie d’aller vous coucher, ressassant les joyeux souvenirs pas si lointains et serez nostalgiques en vous rappelant le succès obtenu par votre pas de danse sur tous les podiums de la Riviera. Après 3 semaines à vous endormir entre 4H et 5H30 du matin, c’est donc sur le fuseau horaire de Little Rock, Arkansas, que se trouve votre horloge biologique et c’est à 3h que vous réussirez tant bien que mal à trouver le sommeil.

4H plus tard, le premier réveil depuis 1 mois sonnera et vous indiquera qu’il est grand temps de se sortir les doigts, de se faire une petite beauté et de courir prendre son métro…

Petite astuce de l’effronté: Pour une rentrée plus en douceur, préférez le vélo aux transports en commun le jour de la rentrée. Vous perdrez peut être 10 minutes mais vous déprimerez beaucoup moins !

Courage à ceux qui ne reprennent que la semaine prochaine, bon week-end à ceux qui sont déjà dans le bain, bonnes vacances aux trous de cul qui se tirent profiter de l’arrière saison !

TGIF mes agneaux !

P.S: Nous sommes toujours chauds pour accueillir des nouveaux copains. Si tu es passionné par l’actualité, par le vin, la gastronomie, le char à voile ou le bilboquet, que tu penses pouvoir en parler dans une rubrique hebdo et nous présenter ce qui te fait vibrer, nous t’accueillerons dans notre grande famille avec plaisir et tu pourras même tripoter nos copines.

 

1,610 total views, 1 views today

Related Posts