coupe de cheveux

L’Elégante | L’Effronté et la coupe de cheveux long sur le dessus, court sur les côtés

by • Jun 10, 2015 • L’EleganteComments (0)2813

Dimanche soir, alors que l’Elégante était contrainte par l’Elégant avec lequel elle partage sa vie à visionner le match France-Belgique, celle-ci a été frappée d’un constat : bien qu’on ait été habitués depuis plusieurs années à devoir supporter visuellement des coupes de cheveux de plus en plus affligeantes de la part de nos joueurs de ballon rond préférés, l’horreur a atteint des sommets… Décoloration, mulet, crête… tout y passe !

Même Didier Deschamps parle de coupe de cheveux…

Et n’il y a pas que moi pour m’en plaindre, même notre Didi national s’en émeut !

Mais ce que je peux comprendre, voire pardonner, de types dont la préoccupation hebdomadaire est de mettre un ballon au fond d’une cage, n’est à mon sens pas entendable pour le commun des mortels, soumis à de véritables contraintes sociales et professionnelles !

Or, depuis quelques temps, certains d’entre vous Messieurs adoptent une coupe de cheveux qui aurait dû rester sur les terrains : je veux citer la coupe dite “longue-sur-le-dessus-courte-sur-les-côtés”…

Qu’on s’entende bien… Je ne parle pas du fait de conserver un peu plus de longueur sur le dessus, pour adopter un petit côté bad boy sexy… Non, non je parle du différentiel de 10 cm d’épaisseur qui nous fait nous demander si vous n’êtes pas tombés sur votre tondeuse par inadvertance !

À en croire la propagation de cette coupe à toutes les franges de la société, pour être cool et glam’ en 2015, il faut donner l’impression d’être passé entre les rouleaux d’un car wash…

Dandy-Chic vous dites ?

Quant aux magazines masculins qui parlent de nouvelle coupe « dandy chic », en veux-tu en voilà… Je ne vois pas en quoi le fait de n’avoir pas eu assez de cash pour obtenir une coupe de cheveux complète rendrait chic qui que ce soit.

Telle une madeleine de Proust, cette coupe de cheveux me rappelle un best-seller des cours d’écoles que ma maîtresse de grande section de maternelle nous lisait et qui racontait l’histoire d’une taupe sur la tête de laquelle quelqu’un avait déféqué, et qui cherchait sans relâche le coupable. Rétrospectivement, cela me semble assez étrange comme pitch de bouquin pour des gamins de 3 ans, mais je ne peux m’empêcher de trouver un air de ressemblance entre ladite taupe et la coupe de notre cher Jeremy Menez.

Apparemment l’adoption de cette coupe de cheveux irait de pair avec la recherche d’une crédibilité rock, voire de rebelle de la société. Sauf que quand tous les mecs se retrouvent coiffés de la même façon, ça dénote tout au plus votre côté mainstream…

4,178 total views, 2 views today

Related Posts