Usage d’imprimantes 3D à des fins humaines

by • Mar 31, 2015 • Arch. & DesignComments (0)3181

Peut-être certains d’entre vous avez déjà eu l’occasion de vous approcher d’imprimantes 3D. Peut-être même es tu l’un de ceux qui a dépensé une coquette somme pour en posséder une… Mais dans quel but? Si ce n’est pour réaliser ton autoportrait en plastique ou encore un modèle réduit de Dark Vador qui prend aujourd’hui la poussière sur ton bureau.

DarkVador_3dPrinting maze printed

Tu as certainement dû entendre dire que ces derniers mois une entreprise américaine a commercialisé une imprimante 3D métal pour imprimer des armes à feu non-détectables et intraçables du fait de l’absence de numéros de série. Bien entendu cette machine est depuis classée comme illégale et non commercialisable sur Internet.

Depuis 2012, les imprimante 3D sont passées du statut de ‘mode’ à un usage quotidien dans le secteur de l’industrie. Le coût de ces machines ne cesse de réduire pour devenir, dans un futur proche à la portée de tout un chacun.

Accessible à tous, oui, mais aussi utile à tous! C’est ce qui a motivé Mick Ebeling (Not Impossible Labs / Intel) en Novembre 2013 à partir au Sud Soudan dans le cadre du Project Daniel, du nom d’une jeune victime de bombardements et premier bénéficiaire d’une prothèse issue de l’impression 3D.

Depuis cette technologie a fait son chemin et The Collective Project a réuni un bon nombre de designers pour travailler sur différents modèles de prothèses à moindre coûts, le tout livré pour l’occasion par ‘Tony Stark’.

Une belle initiative née d’un étudiant, Albert Manero, à l’Université de Central Florida aux Etats Unis.

Qui aurait pu imaginer qu’une simple imprimante 3D pourrait apporter tant d’espoir, non pas en imprimant un buste de Dark Vador en plastique mais des prothèses pour ceux qui en ont besoin.

Partagez votre point de vue et/ou expériences avec le 3D Printing par commentaires.

3,195 total views, 1 views today

Related Posts