De Chamonix à Sotchi: l’histoire des JO d’hiver

by • Feb 11, 2014 • BuzzComments (0)2299

A l’origine des Jeux Olympiques, la neige n’était qu’une précipitation touchant les régions du nord de l’Europe, soit du seul monde connu, et servait surtout à repousser les incartades de peuples venant tenter de piller, violer et s’approprier une terre étrangère et hostile.

Organisés déjà tous les quatre ans entre le VIIIème et le Vème siècle avant JC à Olympie, dans la Grèce Antique, les Jeux Olympiques réunissaient d’abord les champions de pure race hellénique, donc appartenant au monde Grec, puis s’ouvrirent aux Romains qui y’étaient tolérés. Les épreuves proposées alors sont d’ailleurs toujours au programme avec notamment le lancé de disque, de javelot, la course à pied et la lutte. Concernant le stade olympique, la légende veut qu’il fut construit par Heraclès en l’honneur de son père Zeus, ses 600 pas définissant alors la longueur de la piste.

Si ces jeux ont été rénovés et remis au goût du jour par le Baron Pierre de Coubertin (c’est d’ailleurs pour cela que le Français est toujours la langue olympique) en 1896 à Athènes, les premiers jeux d’hiver n’apparaîtront qu’en 1924 à Chamonix.

A l’époque, les voyages étaient bien plus longs et coûteux qu’aujourd’hui ce qui explique le faible nombre de nations ayant participé aux Jeux avant la seconde guerre mondiale. Et même si les jeux d’hiver restent encore moins universels que ceux d’été, ils sont désormais une étape incontournable du sport mondial.

Outre les aspects sportifs, qui sont heureusement l’essence même de ces Jeux, la vitrine médiatique offerte au pays organisateur est d’une telle importance qu’elle peut influer sur sa politique. Organiser des Jeux Olympiques est donc un investissement économique souvent rentable, mais aussi un bon moyen de se faire de la publicité.

On s’en souvient, les jeux olympiques d’été de 2008 à Pékin avaient été vivement critiqués par la communauté internationale, d’abord à cause du relatif respect de la démocratie, des droits de l’homme et de la liberté d’expression en Chine, puis en raison des agissements de l’Empire du Milieu au Tibet (alors que tout le monde s’en foutait royal depuis 50 ans). Pour les plus anciens,  les Jeux Olympiques de Berlin en 1936 avaient été organisé pour promouvoir le citoyen Aryen. Pas de bol pour Hitler,  les victoires de l’athlète noir américain Jesse Owens ont largement contrarié ses plans et, fait unique dans l’histoire, le Fürher a interdit qu’on lui remette ses 3 médailles d’or.

Cette année les Jeux Olympiques sont organisés à Sotchi, charmante petite bourgade du bord de la mer noir, inconnue au bataillon pour 99% de la population mondiale il y’a 10 ans mais aujourd’hui centre du monde, au moins olympique.

S’il serait malhonnête et stupide de comparer Hitler à Poutine, il est en revanche avéré que ces jeux d’hiver, organisés pour la première fois sur l’immense territoire russe, sont une bonne occasion pour l’ami Vladimir de faire un peu de promo à son discours et de redorer un blason bien terni.

Afin d’amadouer ( Mariam ?) l’opinion, Poutine a décidé d’envoyer des gestes forts à la communauté internationale en prouvant sa bonne volonté. Ainsi, les Pussy Riots et Mikhaïl Khodorkovski ont été libérés en fin d’année dernière.

Toutefois, les expulsions arbitraires et sans sommation des habitants des montagnes utilisées pour les sites olympiques, la pollution sauvage de rivières ou de terres agricoles qui faisaient vivre ces populations depuis des centaines d’années, les positions pro Bachar al-Assad de Poutine puis ses déclarations homophobes ne doivent pas restées sous silence.

La Russie a aujourd’hui les moyens d’acheter tout ce qu’elle veut, y compris des Jeux Olympiques dans une région sans neige. Reconnaissons le, la cérémonie d’ouverture fut un succès et les sites ont l’air ultra modernes et parfaitement organisés.

Puissent les JO attirer l’attention du monde entier sur un pays qui est un berceau de la culture mondiale, ayant vu naître les plus grands dramaturges, musiciens et écrivains, mais qui sombre depuis presque 100 ans malgré ses ressources naturelles et financières sans limite.

4,254 total views, 4 views today

Related Posts