L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse| Routine quand tu nous tiens…

by • Apr 09, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)2164

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, et surtout ces chers MESSIEURS…

Je commencerai cette chronique tout simplement par une date, sans grand intérêt pour la plupart des profanes de ce monde mais qui a sans doute une accroche des plus subtiles pour l’article de cette bonne vieille emmerdeuse…

Le 9 Avril 2005, l’Angleterre avait le souffle coupé par les secondes épousailles du Prince Charles avec Cam’ PB (Camilla Parker Bowles bande de sauvages…) Si j’ai choisi cet événement, c’est certainement pour illustrer la goujaterie sans nom de ces imbéciles de mecs. Oh mais rassurez vous, ma critique se portera simplement sur le mot le plus employé par les couples lors de leurs interminables dispute, la « ROUTINE ».

Le train-train ou métro-boulot-dodo, comme les beaufs le disent, est souvent synonyme de rupture proche ou voir même piiiiire d’infidélités. Bon ok, c’est sûrement vrai, la séduction, la découverte au bout de 6 mois on est clairement d’accord qu’on connait les défauts de l’autre par cœur. Finalement c’est plutôt sympa aussi ! On se dit que bon, on a déjà encaissé un max, et qu’on est enfin arrivé au bout de notre calvaire. On a pu compter les furoncles et boutons dans le dos de son partenaire, mesurer la circonférence de son abdomen et même pire vérifier s’il se lave régulièrement les dents.

En ce qui concerne la vie de tous les jours, adieu les petits plats mijotés par notre cher et tendre, et salut les tomates farcies « prix familial » avec 0.05% de viande, réchauffées trois minutes trente entre deux bières… Je passe rapidos sur les week-ends qui se ressemblent ET s’assemblent du coup puisque regarder Thalassa le Vendredi soir et déjeuner chez belle maman le Dimanche, ça va bien cinq minutes. Afin d’éviter de me faire bannir de mon diner chez ma belle maman les Mardi soir, je tiens à préciser qu’ayant un fils hors du commun, je ne risque pas d’employer le mot routine de si tôt et que par conséquent  j’apprécie fortement ses dîners. (Oui, on va dire que  je passe la pommade que ci que là mais CHUT c’est un secret ahaha !)

En tout cas ce qui est sûr c’est que la routine, en prenant un sacré bougre vous allez l’éviter, et pour un peu qu’il soit surexcité comme vous pour rien, même quand vous lui proposer une journée accrobranche mesdemoiselles les pénibles, vous avez tiré le gros lot. Enfin modérez votre engouement, si je valide carrément la théorie du « qui se  ressemble s’assemble » et non « les opposés s’attirent » je vous promets toutefois de bonnes engueulades !

Enchaîner Courchevel, Marseille et Paris c’est chouette, on voit les copains on se fait des bouffes, des gros fous rires mais alors c’est tout de même fatiguant et à la fin du mois on se dit qu’on n’est pas exilé fiscal à Monac’. De retour sur Lyon, on frôle la crise d’angoisse de couple, avec la panière de linge sale pleine à craquer, le frigo vide et le bordel à la baraque…Vous semblez couver une routinoïde aiguë

Dans ce cas là, pas de tracas, gueulez bien fort, dites toutes les cinq minutes que vous avez faim, que vous avez mal à la tête, que vous êtes fatiguées, enfin bref plaignez vous !

Si votre esclave, accomplit tout ce que vous souhaitez, partez en courant, on n’a pas besoin de lavette, si au contraire votre teigneux de mec vous envoie péter, c’est encore piiiire, on peut dire que c’est un connard, on l’emmerde et on se tire avec son meilleure pote (non je déconne mais prenez quand même la poudre d’escampette !)

Dans le meilleur des cas, si vous avez dégoté le mec à peu près potable et pas trop débile, il vous dira simplement « je comprends chaton, va faire une sieste et on dînera plus tard mais j’ai du boulot alors arrête de m’emmerder. » Aaaah on aime quand on nous parle comme ça, on sent qu’on a le dessus mais pas trop quand même ça reste alors un challenge et on aime ça l’adrénaline, garces que nous sommes.

1,635 total views, 1 views today

Related Posts