L’emmerdeuse | Te la joue pas petits bras.

by • Apr 22, 2015 • L'EmmerdeuseComments (0)1339

Mes chères lectrices, Bonjour!

C’est avec le couteau sous la gorge que j’écris cette semaine. Si j’ai bien failli faire le coup de la panne cette semaine, manque cruelle d’inspiration oblige, on ne m’a pas vraiment laissé le choix et on m’a démontré par A+B que je devais remettre les pendules à l’heure et les points sur les i aux gonzesses.

C’est donc avec pression que j’écrirai le pamphlet de cette semaine. Si je ne suis absolument pas d’accord avec mon bourreau, j’admets fortement que les gonzesses sont des sacrées feignasses pour faire le premier pas.

Depuis toujours et selon les mœurs courantes, c’est à vous Messieurs d’engager une tentative d’approche vers la gonzesse qui vous donne les mains moites et le filet de bave au coin de la bouche. Bien que nous ne soyons pas une parfaite entrecôte de bœuf Kobé, visiblement pour vous, le distinguo n’est pas toujours évident à faire.

Enfin bref, si aujourd’hui j’ai promis que je ne ferai pas passer les garçons pour ce qu’ils ne sont pas, il est vrai que bien souvent c’est Monsieur qui tentera le tout pour le tout et qui vous glissera à l’oreille le fameux « je peux vous offrir un verre ? »

Avec un peu de chance, vous tomberez sur un beau brun ténébreux à la Georges Clooney, et dans ces cas là, si compatibilité il y a, il aura fait le premier pas, et vous vous contenterez de vous la racler.

C’est là que l’Emmerdeuse intervient et vous fait part d’un certain mécontentement de la gente masculine : « Si on sort pas la Gold pour offrir un verre et entamer la discussion, y’en a pas une qui se dévisserai le cul de sa chaise. »

Bah ouais mon gars, depuis quand une gonzesse autre qu’une cagole  à la recherche d’un portefeuille ou d’un mec en chaleur, se la ramène le sourire aux oreilles vers un mec en lui proposant un verre ? Parce qu’on la connait la chanson ! En général, ce travail là, on le laisse aux grosses chaudières montées sur échasses qui cherchent à boire à l’œil ou à se faire tirer salement dans les commodités les plus proches et ce pour une soirée.

Non, les filles bien élevées, la jouent beaucoup plus fine. Il y a tout un tas de signes qui vous dit que le feu est vert et qu’il est temps pour vous, bande de gros fiers, de lâcher votre whisky-coca et vos potes affalés sur le bar. Je ne dis pas que remuer son boule sous votre nez est un signe, mais plutôt de jolis petits regards en coin, voire même une fixation légèrement abusive, un air détaché bien trop suspect sont le top départ pour vous d’un marathon de la séduction. Les filles un minimum éduquées sont beaucoup plus calculatrices et entreprenantes que vous. Elle vous aura déjà repéré avant même que vous n’ayez entamé votre soirée alcoolisée !

Et si on se la joue petit bras, c’est quand même à celui qui nous conviendra qu’on  proposera de partager nos draps.

3,167 total views, 3 views today

Related Posts