Dubush sort du buisson

by • Feb 24, 2014 • LifestyleComments (0)3030

Nous en parlions il y’a peu dans un article traitant du golf. Si la France n’est pas une nation majeure de ce sport, loin de là, un petit Frenchy est entrain de tirer son épingle du jeu: Victor Dubuisson. Il a échoué cette nuit en finale du WGC Match-Play, soit tout bonnement les championnats du monde, au 5ème trous des play-offs (prolongations) contre l’Australien Jason Day.

La semaine dernière en Arizona se déroulait le championnat du monde de match-play. Cette formule est la plus compréhensible pour le plus grand monde: 2 joueurs s’affrontent pendant 18 trous et le but est de remporter le plus de trous possible.

Après avoir battu 2 anciens, mais récents, vainqueurs en Grand Chelem (Bubba Watson et la légende Ernie Els) ainsi que G-Mac, cador du circuit depuis 5 ans, Victor Dubuisson s’est assuré le droit de disputer le fameux PGA Tour, soit le tour américain, circuit le plus prestigieux du monde.

Hier, lors de cette finale inoubliable contre l’Australien Jason Day, Victor Dubuisson est devenu une star à part entière et a montré à toute la planète golf ce qu’il pouvait faire d’une petite balle blanche: absolument tout ce qu’il voulait.

Sur Twitter, toutes les stars ont suivi les exploits du Cannois malheureusement défait après 23 trous rentrés dans la légende. Le hashtag #TeamDubuisson est même resté en TT USA et TT France pendant une bonne partie de la nuit. Mais, et c’est le plus important, “Dubush” a suscité l’admiration des grands champions de ce sport, une première pour un Français:

Les légendes Tom Watson et Nick Faldo se sont accordés à dire que ses deux fameux “chips” l’un depuis un cactus et l’autre depuis le “bush” (video ci-dessus) étaient les meilleurs jamais joués dans toute l’histoire de ce sport. Toujours sur Twitter, Gary Player, triple vainqueur du Masters, a tout simplement considéré que Dubush était un magicien et un joueur absolument fantastique. Rorry McIllroy, aujourd’hui retombé à la 8ème place mondiale, estime de son côté que le Français a le meilleur petit jeu depuis la fin de carrière, et le décès, du mythique joueur Espagnol Severiano Ballesteros. Même sur la chaine CBS, diffuseur du golf aux Etats-Unis, tous les commentateurs se sont pris d’affection pour le blondinet  au point de l’élever au rang de “grand espoir du golf mondial”.

En tous les cas, ses cheveux blonds mi-longs, sa visière, son pantalon rouge, son incroyable flegme, son panache, la qualité incroyable de son petit jeu, sa fraîcheur et ses coups venus d’ailleurs ont fait de lui une nouvelle star de ce milieu pourtant d’ordinaire réservé aux Américains, Australiens, Sud-Africains et Britanniques.

Voilà des années que le golf français rêve d’une victoire dans un tournoi Majeur, depuis cette nuit, il semblerait que l’on puisse l’attendre sereinement… En tous les cas, sa 23ème place au classement mondial est la meilleure performance jamais réalisée par un Français.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la France n’a jamais été aussi nombreuse a être représentée sur le Tour Européen et le Lyonnais Sebastien Gros s’est brillamment qualifié pour l’Asian Tour.

1,825 total views, 1 views today

Related Posts