blobbing

Au Blobbing, on fait moins les malins

by • Jun 18, 2014 • WILDComments (2)6306

Crédit cover photo David Parks

Quand on s’auto-proclame Effronté, on se doit de temps à autre d’assumer et de faire fi de quelques appréhensions. C’est ce que j’ai fait, à mes risques et périls, il y a 2 semaines.

En effet, il m’a récemment été donné d’essayer un truc que je me devais de partager : le Blobbing, ou blob-jump, à savoir se faire expulser au dessus de l’eau en partant d’un énoooooorme coussin, le blob. Comment ? Par vos potes ! Sur la version “grand public”, deux personnes sautent à l’arrière du blob, et éjectent une troisième patientant au bout du blob, dos à la scène, n’entendant qu’un lointain “1, 2, 3!” suivi d’un silence et … PAN ! … vous volez … puis vous écrasez … comme une merde vous le pouvez. Si l’on ne rentre pas la langue dans sa bouche avant la mise à feu, c’est la garantie d’un forfait “voyelles” à perpet’. Pour l’aspect Histoire de cet article (on est en période de Baccalauréat), cette activité a visiblement été inventée par une entreprise américaine recyclant les “blobs” militaires, sorte de gros coussins servant de réservoir de carburant mobiles.

blobbing 2

Dans le domaine des “activités dites extrêmes qui risquent de faire mal”, on pense tous au paint-ball. Je l’ai pratiqué à de nombreuses reprises, mais je n’ai jamais eu le niveau d’appréhension ressenti au blobbing. En effet, que vous ayez le vertige ou non, vous jeter en arrière (il faut atterrir sur le dos) sur un coussin situé 4 ou 6 mètres en dessous, ca requiert quelques “corones”. Et ca c’est pour le coté “mise à feu”. Coté projectile (c’est vous!), il s’agit d’attendre que vos potes vous satellisent, ce qui n’est pas sans vous faire douter une demie seconde je vous le promets.

blobbing 3

Néanmoins ne méprenez pas mes mots, le blobbing est un truc de fou, et je vous le recommande vivement. Mais comme une bille de paint-ball peut à un moment donné toucher un doigt (“et ça ca fait mal”), le blobbing peut être dangereux (quoique rien de grave). On le comprend après coup, quand on se rappelle de la décharge signée avant d’attaquer. Pour la petite histoire, sur un groupe de 13 têtes brûlées, on a terminé avec un traumatisme de la face (: la conséquence d’un “plat des yeux”), une entorse de la cheville (en redescendant du blob) et une côte fêlée (c’est moi le champion!).

Conclusion, si vous n’avez pas le vertige (si vous avez un doute regardez plus bas), alors foncez faire un tour sur un blob cet été! L’entreprise “Blob-jump.com” qui nous a fait sauter est présente un peu partout sur le territoire, jetez-y un oeil ! Niveau prix comptez environ 15 balles pour 3 sauts, ce qui est selon moi suffisant pour en faire le tour. Si vous êtes un groupe, faîtes comme nous et louez le blob 2 heures en libre service, c’est encore mieux !

Quelques vidéos en bonus :

A l’américaine, avec sauts “caméra embarquée”

Record du monde de blobbing (18m de hauteur)

5,737 total views, 1 views today

Related Posts