Hiver : cette saison qui nous les brise. 

by • Feb 24, 2016 • LifestyleComments (0)1030

Hiver is coming dans ton cul. J’exècre, j’abhorre, que dis-je, je hais cette putain de saison.

Comme pour le Père Noël (ou quand t’envoie ton mec faire les courses), je vous ai fait une liste des raisons pour lesquelles l’hiver est une saison de merde. CQFD. Parce que oui, je craque psychologiquement là, après 5 mois de temps de Toussaint. Mes origines méditerranéennes se rebellent.  En gros, j’en ai marre de me cailler le cul et de faire la gueule ça me rend folle, je deviens frigide et barjot, à deux doigts du burne out…

J’ACCUSE :

  • Le froid
  • La neige blanche au début et crade à la fin comme les draps de votre dernière michto
  • Le verglas qui te fait marcher comme Bambi nouveau né sur tes bottes à talons
  • Vos week-end au ski que vous pouvez vous foutre dans le cul, le seul moyen de vous faire tirer les fesses et de planter votre bâton
  • La fondue, ce truc dégueux au possible qui consiste à trempouiller joyeusement du pain dur dans du frometon pour échanger sa mononucléose en puant de la gueule.
  • Pire encore, la raclette, cette recette de beauf flemmard, concentré de cholestérol qui fait grossir vos cuisses de skieuse de descente de Génépi rien qu’à regarder. En plus vos invités font tout le boulot (mettre du fromage dans un plat, vous parlez d’une affaire ! )
  • Les pulls (sérieusement…)
  • Le bruit de la chaudière (je parle pas de votre meuf là)
  • Le fait qu’il fasse nuit quand vous sortez du boulot, ça donne l’impression d’être un genre de vampire stakhanoviste qui ne vit que pour son taf.
  • Le vin chaud, cette arnaque que les commerçants ont trouvé pour vous vendre du gros rouge qui tâche hors de prix parce qu’il y a de la cannelle dedans.
  • Les bonnets qui vous donnent encore plus une tête de gland que d’habitude.

Mais surtout, surtout, je déteste l’hiver parce qu’il fait froid. Il fait froid quand vous sortez de sous la couette, il fait froid quand vous sortez de la douche, il fait froid quand vous sortez de votre appart. Comment voulez vous que j’aille au boulot dans ces conditions hein ? Heureusement, si on continue à tous polluer comme des nihilistes on devrait gagner encore quelques degrés et dire adieu à cette saison chiante qui dure 2 fois plus que toutes les autres parce, que soyons honnêtes hein, le printemps et l’automne sont des saisons inventées pour redonner l’espoir c’est tout. Et dire que notre avenir repose sur les conducteurs de 4×4… On est foutus.

hiver

Comme il fait moins 8000, que je suis une petite nature frileuse et que je n’ai pas la couche de graisse d’un éléphant de mer comme vous autre, les gros tas, j’attrape la crève, invariablement, chaque hiver, pendant un mois non-stop. Et vas-y on est repartis pour un tour. Les naseaux bouchés et la voix cassée, ça me donne définitivement un air de cougar fumeuse de 40 ans. Le nez rouge, super, que je finirais par avoir à vie si je continue à picoler comme je le fait, alors autant s’y habituer. Les courbatures, moi qui ne bouge jamais mon cul, c’est quand même un comble.

Et à chaque fois que je chope la moindre gripette, je me dis que ça y est, c’est la fin, c’est ce matin que je vais crever. Adieu monde cruel ! Léguez mes chaussures à des uni-jambistes, ça fera deux fois plus d’heureuses. Je descend alors péniblement à la pharmacie, si si la famille. Hier j’ai du leur prendre du Fervex parce qu’ils avaient plus de Subutex en stock. Comme d’hab’ je suis tombée sur la pharmacienne qui me prend pour la reine des golmons. Après voir m’expliqué comment fonctionne un test de grossesse le mois dernier (« il faut faire pipi dessus » sans déconner ?) voilà qu’elle m’expose telle une apprentie Docteur House les principaux symptômes du rhume : « vous avez le nez qui coule ». Meuf, je viens de m’extraire tant bien que mal de la boîte de pétri qui me sert de chambre où les microbes se reproduisent joyeusement dans les CENTAINES de mouchoirs imbibés de mes sécrétions nasales. Donc oui, je suis au courant.

Franchement, l’homme devrais hiberner à l’instar des ours, ces animaux qui ont tout compris à la vie : hiver = dodo. C’est pourtant pas compliqué que diable ! Et dire que nous prétendons être au sommet de l’évolution alors que même les grenouilles, pas réputées pour leur vivacité d’esprit,  ont capté que c’était vraiment une saison de merde et qu’il valait mieux faire le mort pendant cette période maudite. Non non, nous, comme des cons, nous continuons à bosser et à trouver la motiv’ de s’arracher du pieu pour aller marcher dans le froid en mode « Le Jour d’Après ». Il n’y a que les Canadiens pour kiffer ça tabernak ! Et tout le monde sais qu’ils sont pas humains vu qu’ils aiment Céline Dion.

Le combo flocons, feu de cheminée, chocolat chaud ça me fout la gerbe rien que d’y penser. Allez ma belle, viens donc t’asseoir près de l’âtre que je te prenne sur la peau de baïte ! Euh…excuse-moi chéri mais je me sens pas très bien là… la grippe ou la mononucléose à cause de la fondue certainement.

1,036 total views, 1 views today

Related Posts