TGIF – Thank God It’s Friday | on part où cet été ?

by • Jun 12, 2015 • T.G.I.F.Comments (0)2696

Salut les coquins,

C’est toujours suant depuis mon burelingue que je prends la plume cette semaine. Une fois n’est pas coutume, c’est au son de Johnny Hallyday, spectacle “Johnny allume le feu” au Stade de France en 1998 que je me saisis de mon ordinateur pour y apposer mes quelques bêtises hebdomadaires.

On se faisait la réflexion hier soir avec un pote, nous sommes actuellement dans la meilleure période de l’année ! Le festival de Cannes, Roland-Garros et le Grand Prix de Monaco sont passés, les chaleurs sont désormais plus qu’estivales et nous sommes naturellement attirés par les terrasses en soirée, comme les fauves qui viennent se désaltérer le soir dans une oasis. Pas moyen d’ouvrir Facebook sans tomber sur un pote qui a déserté le bureau pour aller se faire un golf ou glandouiller autour d’une piscine pendant qu’on en chie.

Comme tous les ans, après un mois de mai quasi vacant mais à la météo maussade vient le mois de juin ensoleillé pendant lequel il convient de gagner un peu de blé avant de partir en vacances.

Les vacances, voilà un sujet bien récurrent qui occupe nos conversations du moment.

A chaque déjeuner ou dîner avec des clients ou des potes, c’est la question numéro un: alors ? on part où cet été ?

Si nos vacances d’enfant étaient régies par le bon vouloir de nos parents, et que de fait on n’avait pas à se préoccuper de l’endroit où on finirait, dans le cas où vacances il y’avait, depuis notre adolescence on a l’impression qu’on joue notre vie tous les ans. De fait, il convient de booker le programme longtemps à l’avance pour être certain de ne pas se retrouver comme un con à Lyon en plein mois d’Août.

Qu’on se le dise, si j’ai une peur épouvantable des souris et des rats, je crois que je préfère me retrouver dans une baignoire pleine de rongeurs qu’à Lyon tout seul en Août. S’il y’a des mecs qui t’affirment qu’il y’a rien de plus agréable qu’une grande ville dépeuplée, je ne vois pas le plaisir de crever de chaud seul comme un con sous un ventilateur avec l’obligation de marcher 3 bornes pour trouver le seul commerçant ouvert !

Bref, ayant comme tous les ans l’ambition de me faire la malle le plus vite possible une fois qu’on aura dépassé minuit le 31 juillet, j’ai déjà mon petit programme bien ficelé. Si vous souhaitez me voir pas besoin de traverser des continents entiers. En bon jeune bourgeois lyonnais que je suis, ce sera Corse, Cap-Ferret, avec certainement une petite halte festive à St Tropez et manifestement un détour par l’ile de Ré pour saluer quelques bonnes amies. Désormais détenteur du permis B, à moi la libre circulation de ma personne sur les routes de France si rentables car achetées par le contribuable, vendues par l’Etat puis louées aux contribuables.

En fait pour être simple il faut aller chez des copains sans avoir l’ambition de partir à 50. D’une part parce que vous vous voyez toute l’année, que pour une fois vous pouvez éventuellement rencontrer des nouvelles personnes et vous ouvrir à d’autres horizons, et d’autre part parce qu’organiser des vacances à 12: c’est méga casse couilles !

Tous les ans c’est la même rengaine. A partir du mois de janvier, y’a la fille un peu GO de votre groupe de potes qui met un petit mail commun intitulé “vacances”. Ce mail est généralement écrit comme ça:

” Coucou les copains, 

Je sais, nous ne sommes qu’en janvier mais il est déjà grand temps de réfléchir à nos prochaines vacances ! La Corse l’an dernier c’était trop bien mais vous préférez aller ailleurs où alors on loue une maison dans le même coin ? 

Comme les maisons se louent quasiment d’une année sur l’autre, il faut vraiment y penser vite pour avoir plus de choix… Et puis avec ce temps pourri ça fait du bien de penser aux vacances 🙂

Trop hâte d’y être !!!

Gros bisous”

Qu’on soit clair, chez moi ce genre de mail provoque inévitablement une crise d’angoisse. En fait c’est pas le mail bien pensant et bien intentionné de votre pote qui me fout le plomb, elle pense bien faire en motivant tout le monde pour que, enfin, vous puissiez choisir une maison pas mal et à un prix correct. C’est juste qu’on sait directement que ce mail va en appeler 200 autres pour des questions pénibles d’organisation.

Dans ces cas là les réactions sont diverses. On a le mec pas chiant qui est toujours partant à condition que ses potes soient là:

– Merci de t’en occuper c’est top ! Moi Corse, Saint-Trop, Espagne… tout me va. Bien hâte de vous voir aussi !!!

A contrario, il y’a le relou pointilleux sur les moindres détails et qui prépare ses vacances comme une campagne napoléonienne:

– Alors la Corse c’est hors de question qu’on y retourne. Je vous rappelle qu’il fallait prendre des taxis pour sortir et que la plage était à 10 minutes à pied. Il faut une maison avec piscine, barbecue, jeux de société en cas de pluie, télé avec DVD, wifi, garage et des penderies dans toutes les chambres. 

Après environ 60 échanges de mails et plusieurs relances de la pote GO, le lieu sera enfin trouvé, non sans mal, et non sans quelques messages de potes pas forcément heureux du résultat, du genre “Vous êtes sérieux ? Bon bah je pars avec vous quand même mais je vous préviens si c’est naze je vais vous pourrir toute la semaine !”

Une fois les questions de transports réglées, non sans mal encore une fois, le “qui prend quoi ?”, les questions de budget “qui avance les frais ?” suivies immédiatement par l’envoie d’un RIB, puis quelques jours par un “n’oubliez pas de me faire un virement !” d’abord sans citer de nom, avant un “Adrien, Thomas, Margaux et Steph: merci de penser au virement svp !”, les vacances vont enfin pouvoir commencer.

NB: pour m’énerver en moins de 15 secondes, un petit “merci de” peut s’avérer très efficace..

Vous l’aurez compris, si j’aime mes potes et que j’aime passer du temps avec eux, j’ai de plus en plus de mal avec les organisations longues et fastidieuses. Si au moins on pouvait faire ça efficace avec un ordinateur posé sur une table pendant un apéro tous ensemble ce serait merveilleux, mais ces cons là sont dispatchés à travers le monde…

De fait, cet été ce sera simple efficace: chez un pote en Corse à se gonfler le bide à la Corona sur un semi-rigide dans la baie de Porto Vecchio, puis bouffer des huitres avec du blanc “Château Canet” chez  un autre très bon pote au Cap-Ferret.

Nous rentrons de toutes façons dans une période de nos vies où les couples se forment, se marient même, et que nos vacances d’étudiants ou jeunes adultes célibataires sont derrières nous !

J’espère que la préparation de vos vacances, si vous avez la chance d’en avoir, se passent pour le mieux !

TGIF les copains…

4,025 total views, 1 views today

Related Posts