TGIF – THANK GOD IT’S FRIDAY | Présentations officielles

by • Apr 15, 2016 • T.G.I.F.Comments (0)2010

Salut les coquins,

Je ne vous cache pas que l’idée de devoir prendre la plume en ce, au moment où je gratte tout ça, jeudi après-midi ensoleillé m’emmerde au plus haut point.

Nous rentrons pile poil dans cette période de l’année où l’honnête petit patron de TPE que je suis regarde la météo de la semaine tous les lundis matins pour pouvoir répondre à une question essentielle: Quel après-midi vais-je me barrer du bureau pour glander au soleil ?!

Concrètement, mon professionnalisme et mon sens du devoir me privent d’un aprem à la campagne avec 2 potes et ça me rend d’une humeur massacrante. Vous voici prévenus.

Je le disais la semaine dernière, et c’était d’ailleurs un peu le fil rouge de mon argumentaire, j’ai passé la semaine avec une gueule de puceau obèse grâce aux ciseaux magiques de ma coiffeuse.

Bien heureusement, j’ai appris depuis bien longtemps à me foutre de mon apparence et à envoyer chier les connards toujours prompts aux réflexions désagréables. En revanche, lorsque vous êtes en présentation officielle ou que vous avez un carnet de rencards long comme le bras histoire de refaire le stock au début du printemps, mieux vaut y’aller affuté.

Qu’on soit d’accord dès le départ, cette petite histoire est parfaitement fictive, tout droit tirée de mon cerveau fécond mais malade. Je n’ai au programme ni rendez-vous sado-maso, ni date Tinder avec une énième meuf dont on croit qu’elle sera la femme de notre vie alors qu’elle sera même pas celle d’un whisky, ni présentation à celle dont tous nos potes nous disent depuis des lustres “faut que je te la présente, tu verras vous irez trop bien ensemble”. 

Je fais d’ailleurs une petite parenthèse sur les rendez-vous Tinder.

Comment se fait-il qu’on arrive à repérer immédiatement les rendez-vous Tinder quand on se pointe dans un resto ou dans un bar ?

Il y’a 20 tables, potentiellement les 2 du fond pourraient être en couple depuis des années, on ne connait pas leurs vies respectives, mais on sait au premier coup d’oeil qu’ils sont en mode rencard. Peut-être parce que, pour un mardi soir, Madame est un peu trop en mode tenue de soirée. Et peut-être que pour un mardi à 23H, Monsieur est un peu trop en forme niveau humour et générosité sur les bouteilles…

De toutes façons, personnellement, quand j’allais à un date Tinder, j’étais systématiquement sûr de mon fait. Genre j’avais craqué sur ses photos, on avait discuté des plombes et on était d’accord sur tout.

Evidemment, le lieu du premier rendez-vous est scrupuleusement sélectionné auparavant, en s’assurant une porte de sortie au cas où la carrosse se transforme plus vite que prévu en citrouille.

En clair, le bon vieux bar à vin sympa, qui permet de commander à diner si on a des projets pour l’après ou au contraire de se barrer avant le diner si la fille est drôle comme un horodateur. On opte souvent pour un endroit où on connait le patron histoire de faire le mec un peu en place, tout en s’assurant que ses potes ne soient pas dans le coin ce soir là histoire de ne pas transformer le rencard en fiasco…

Bref, ce site n’a pas vocation à se transformer en un manuel scolaire de conseils genre “je nique grâce à Internet pour les nuls”, mais si on peut rendre service pour pas un rond… A votre service !

En fait à la base je voulais surtout parler de la première rencontre avec les potes de sa meuf, ou d’ailleurs de son mec.

Il y’a d’ailleurs une différence majeure entre une nana présentée aux potes de son mec et un mec présenté aux copines de sa meuf. Je pense que lorsqu’on est une fille et qu’on est présentée aux potes de son mec pour la première fois, c’est pas hyper compliqué. Déjà parce que le mec aura défriché le bazar plusieurs semaines avant, vantant ses qualités, son humour et sa légendaire beauté, mais aussi parce que les mecs sont contents pour leurs potes quoi qu’il arrive.

Evidemment, si la nana est une connasse king size, qu’elle dit à peine bonjour, qu’elle roule des pelles à votre pote devant vous toute la soirée et qu’elle vous fait clairement comprendre que désormais vous irez vous torcher sans lui, gros ploucs que vous êtes, vous aurez envie de la faire moucher rouge. Mais en règle générale, si la nana est mignonne, qu’elle est souriante, à la fois discrète mais intéressante et intéressée par ce que vous faites, le tour sera joué.

En revanche, lorsque c’est le mec qui est présenté, on a un peu l’impression d’être le loup dans la bergerie.

Avant toute chose, il faut savoir que lorsque vous serez présentés aux copines de votre nana, l’intégralité des filles présentes, qui vous regardent de haut en bas avec un large sourire, connaissent au centimètre près la taille de votre bite et votre façon de vous en servir.

Si nous, les mecs, on adore raconter tous les détails avec nos plans cul mais qu’au contraire avec notre nana “officielle” on ferme notre gueule par pudeur, chez les filles en avant Guingamp, votre anatomie et la cadence de vos coups de reins ont été décortiqués, sous-pesés, analysés et synthétisés.

C’est pas que ça change la donne au moment d’appuyer sur l’interphone lors de cette fameuse soirée de présentation, mais autant en être conscient.

Ce dont il faut être en revanche bien conscient, c’est que cette soirée en apparence cool, placée sous le signe de la détente, de la gastronomie et pourquoi pas de l’oenologie, est en fait une étape essentielle dans votre vie de couple.

Ne soyons pas naïfs, l’avis de ses potes compte énormément. Même si elle s’en défend. Il compte même triple !

Pour plaire à la fois à ses copines et à ses potes mecs, la clé sera évidemment d’être naturel, mais aussi de maîtriser le grand écart et le double axel à la perfection. Il faudra montrer aux filles que vous êtes quelqu’un de bien, de mature, de posé et de respectueux, mais aussi prouver aux mecs que vous avez un peu de bouteille, que vous vous défendez avec une fourchette et un verre de pinard, mais aussi que les blagues un peu grasses sont chez vous une seconde peau.

Il faudra donc être sympa, ouvert, souriant et pas timide. En revanche, il ne sera pas question de trop l’ouvrir, de tenir le crachoir et de troubler leur quiétude. C’est à dire que si la petite touche d’humour est appréciée, que des questions sur ce qu’ils font de leur vie et comment ils ont connu votre promise sont vivement recommandées, il ne sera pas question de tirer la couverture à vous et d’être systématiquement au centre de la conversation. Votre simple présence attise suffisamment la curiosité générale, pas besoin d’en rajouter…

Et puis surtout, pour séduire ses copines, il faudra quand même avoir une bonne gueule. Non pas qu’il soit question de vous taper toute l’assemblée, mais si ses copines vous trouvent dégueulasse, vous pourrez compter les heures avant de retourner sur le marché !

 

Ces considérations physiques sont en fait surtout vraies à 20 ans lors des premières amours. Homme comme femme, on a envie de s’afficher avec quelqu’un qui nous fait briller et les notions d’alchimies intellectuelles passent malheureusement au second plan.

Me concernant, ce fut mes années de disette et je vous emmerde.

Autour de 30 ans, les attentes qu’on a d’une relation sont largement différentes et, de fait, les potes de votre bien aimé(e) sont également intransigeants sur un point: est-il fiable ?!

Naïveté masculine, ou plutôt bêtise masculine, nous ne nous penchons jamais sur ce sujet avec les nouvelles meufs de nos potes. Evidemment, si la nana est connue pour avoir pris plus de doigts qu’un digicode, les potes vont se méfier…

C’est d’ailleurs malheureux mais, si, pour les mecs, les années mitraillettes de fin de lycée peuvent être préjudiciables sans trop peser dans la balance, pour les filles c’est fatal. La meuf complètement rangée des camions, fiable, fidèle, et même pourquoi pas brillante, si elle a eu une adolescence un peu trop mouvementée et que son nom de famille rime avec vide-couilles du bahut, elle va en chier velu pour trouver quelqu’un.

Alors le souci avec la fiabilité vient du fait que cette notion, aussi vague soit-elle, se détecte avec le temps. Pourtant, on en présume et on en préjuge assez vite, souvent même dès la fin de la première conversation.

Nous le disions, quand vous rencontrez les potes de votre meuf, il faut être sympa, intéressant, ouvert, souriant, pas timide mais discret, plutôt pas mal et avoir l’air de pouvoir obtenir le Bon Dieu sans confession.

Oui… Mais. Si vous la jouez un peu beau gosse, souriant et sympa, est-ce que ses copines ne vont-elles pas se dire que vous avez tout du séducteur de bac à sable, donc de connard briseur de coeur et infidèle en puissance ? La question mérite d’être posée…

Avant de vous pointer aux présentations officielles avec ses potes ou sa famille, n’oubliez pas que ce n’est pas parce que votre humour faussement fin et votre sourire de chanteur de salle des fêtes ont réussi à la séduire que ça passera avec tout le monde… Alors soyez bons !

TGIF les copains copines…

5,348 total views, 2 views today

Related Posts