L’Elégante | Le look des vacances

by • Jul 22, 2015 • L’EleganteComments (0)1372

C’est allongée sur la plage, les orteils dans le sable de la plage de Panormos à Mykonos et les oreilles bercées par un son deep house mixé par un éphèbe grec que j’écris ces lignes. Comment adopter le look des vacances, c’est pour toi cette semaine !

En villégiature à l’étranger, c’est avec consternation que je m’aperçois une énième fois que le look de mes concitoyens lorsqu’ils quittent leurs pénates pour partir en vacances est à la sophistication ce que la feta est aux fromages goûtus : un truc insipide et fade.

Et cela ne s’applique pas qu’aux vacances à l’étranger, il est d’usage que passé le péage de Lyon, le français moyen se vautre dans la beaufitude vestimentaire comme un cochon dans la fange. Vas-y que je te sors mon Marcel coloré, sur bermuda kaki hors d’âge et tongs camouflages…

Ici,pas question de milieu… Le laisser-aller touche toutes les couleurs de cartes bancaires. Partageant le vol Paris-Mykonos avec Karabatic – joueur de handball en équipe nationale et amateur de paris sportifs à ses heures perdues, dont le salaire mensuel doit pas être négligeable – mes yeux souffrent encore de la vision de celui-ci arborant, tel un plouc de camping, un look à faire peur, et cerise sur le gâteau : un béret dont l’inutilité n’avait d’égal que l’inesthétisme.

Bien-sûr, en vacances, on décompresse… Aucune envie de revêtir un look de ville par 35 degrés en bord de mer. Il est tellement plus facile de conserver son short de bain pour 1) prendre le petit déjeuner, 2) se rendre à la plage, 3) bouffer sa glace devant les yachts sur le port de St trop avec Bobonne et le petit Dylan.

Et puis pourquoi s’embarrasser d’un t-shirt en ville alors qu’il fait chaud et que la mer est à deux pas? Peut-être parce que l’Elégante n’a pas envie de vomir son Spritz à la vue du bidon dégoulinant des badauds. Parce qu’on peut le dire, ce sont rarement les mannequins Abercrombie que l’on voit déambuler dans les stations balnéaires en omettant de revêtir un vêtement. Dieu merci, quelques uns de nos élus ont eu pitié de nos traumatismes oculaires et ont rappelé à la décence ces Messieurs aux élans naturistes urbains en interdisant le torse nu en ville.

Pourtant pour l’Elégante, l’été et les vacances sont au contraire la période de l’année qui porte le plus à l’esthétisme vestimentaire. Voici venue l’occasion de revêtir plusieurs tenues par jour, de prendre le plaisir de se changer une fois la nuit venue, de se faire beau pour aller dîner et sortir.

Ici à Mykonos, il s’agit d’un véritable art de vivre, sûrement hérité de l’élégance de Jackie Onassis, et de celle de la population gay qui lui a succédé sur l’île. Les gens restent tard sur les plages, et ne sortent pour dîner que vers 22h, apprêtés et prêts à faire la fête dans les ruelles de la ville blanche jusqu’au petit jour.

Bien évidemment, je fais référence aux dandys et esthètes et non à la masse d’énervés venus s’allumer la tête sur Paradise Beach, alcoolisés au dernier degré, et dont le seul artifice vestimentaire sera le tatouage qu’on leur aura apposé à l’entrée, pour les marquer comme des veaux. L’Elégante ne s’intéresse pas à la plèbe !

Aussi, quelle que soit votre destination de vacances, Ibiza, l’île d’Oléron ou Palavas-les-flots, rappelez vous, mes très chers, qu’il n’y a pas d’excuses pour le laisser-aller, même en vacances, et que l’élégance est une politesse que l’on doit aux autres, et encore plus à soi même, même en ce qui concerne le look des vacances !

2,965 total views, 2 views today

Related Posts