TGIF – THANKS GOD IT’S FRIDAY | 06 Juin 2014

by • Jun 06, 2014 • T.G.I.F.Comments (0)1787

Mes bons copains je vous dis bonjour.

Une fin de semaine ensoleillée sur la France, un parfum de vacances qui se confirme et des jupe qui se raccourcissent à vue d’oeil.

Fin analyste que je suis, il semblerait qu’une grosse partie de nos charmants lecteurs se soit accordée le pont la semaine dernière. En fait c’est pas très compliqué à voir, quand il y’a assez peu de vues sur notre site le vendredi, c’est que vous êtes entrain de ronquer dans votre plumard ou que vous larvez au soleil bande de salauds.

Queutard un jour, queutard toujours, c’est typiquement ce que pensent les meufs. Tellement apeurées par le mâle, celui qui à la base partait juste boire un verre avec ses potes mais qui est soupçonné d’être allé faire un gang-bang avec Dodo la Saumure et son orchestre,  nos chères chéries (c’est une allitération) sont à l’affut, regarde, écoute, renifle.

On est d’accord, quand vous avez eu une jeunesse un peu chargée, que vous étiez plutôt pas mal branché filles et que de fait, d’erasmus en stages à l’étranger et de soirées en after, vous avez décroché la réputation de franc tireur, de maître queue, de fils de pute et d’enculé, il est assez compliqué d’obtenir la confiance de votre chère et tendre en un claquement de doigts. Vous vivez dans une grande ville de province, vos lieux de débauche sont les mêmes depuis des années, pour la simple et bonne raison qu’il n’y en a pas assez pour votre appétit nocturne, et il vous arrive donc de croiser des ex, des anciennes avec qui il y’avait eu moyen mais qui en fait non, d’autres avec qui il y’avait que dalle moyen mais que vous avez réussi à traîner comme une bête morte jusqu’à votre paddock, et ça votre copine l’a bien compris.

Alors évidemment, au début de notre relation avec une fille, celle où on se dit que ça pourrait vraiment marcher, qu’elle n’est pas comme les autres, qu’elle a un truc en plus, qu’elle est dément et que… bref je m’appelle pas Fauve. Donc au début de notre relation, notre vie d’avant est encore un peu présente. Ce n’est pas qu’on tombe dans le panneau, qu’on fasse de la merde, mais on répond encore aux sms des anciennes copines nocturnes, ne serait-ce que par politesse. Nous en sommes à 3 semaines de relation, ce n’est que le début, on ne la trompe pas, on sait que c’est pas très cool de répondre à ce genre de textos mais c’est le début et puis merde !

Et puis il y’a l’ex croisée en boite de nuit. Enfin ex… une petite histoire qui a duré quelques semaines il y’a quelques années, un truc qui s’est terminé sans trop savoir pourquoi, que vous ne regrettez pas mais qui est dans votre lointain passé ! Cette meuf là avec laquelle vous êtes toujours resté en contact, parce qu’elle est sympa, que de toutes façons vous êtes encore célibataire et que ça fait toujours du bien d’avoir une fille à qui parler quand on est tout seul à la maison le soir pendant que tous vos potes dînent avec leurs copines. Et puis vous vous maquez, et vous ne la prévenez pas, et un soir vous la croisez en boite donc, et elle est là, et elle vous fixe, vous et votre meuf, en vous faisant comprendre que ça aurait été bien de prévenir. Et puis il y’a votre copine, qui vous demande “c’est qui celle là ? elle a quoi à te regarder comme ça ? tu te l’es tapé c’est ça ??”

Les filles, qu’on soit d’accord, quand vous posez cette question, ne vous attendez pas à une réponse honnête. La meuf vient de vous dévisager, de vous faire comprendre qu’elle était déçue et énervée, et que potentiellement elle venait de niquer la soirée. Vous vous attendez à quoi ? “Oui, c’est une ex, lointaine, mais une ex quand même, et là typiquement elle fait la gueule”. Vous savez ce que ça veut dire: soirée torchée/terminée/tout le monde rentré !

Donc nous autres, enfin dans la majorité, toujours enclin à essayer de noyer le poisson et de se sortir de ce faux pas, on va vous répondre un classique “non non t”inquiètes, on s’est tourné autour et elle m’aimait plus que bien c’est tout.” 3 secondes après l’histoire est enterrée et tout le monde dandine son panier à crottes derrière le comptoir en attendant son Cuba Libre !

Mais ce dont les mecs ne peuvent se douter, c’est que les filles ont toutes une formation supérieure en espionnage de concurrentes. “On me voit on me voit plus”, c’est typiquement ce qui va se passer quand elle aura trouvé son nom, son profil Facebook et qu’elle aura trouvé des potes en commun avec elle. C’est là où vos emmerdent vont commencer.

Alors oui, on a été en forme, on a envoyé la gomme et on ne s’est pas fait que des copains pendant cette période. Notre réputation est dégueulasse et même vos potes arrivent à vous chier à la gueule en pensant vous arranger le coup quand ils sont bourrés: “ah mais je suis trop content de le voir comme ça, tu sais avec tout ce qu’il a pu faire, jamais j’aurai pu croire qu’il se mette en couple un jour”.

Mais justement, si vous l’avez choisi, elle et pas une autre, c’est pas pour rien si ? Et puis ouais vous avez bourlingué un peu, mais justement, vous avez envie de vous poser avec le sentiment d’avoir suffisamment vécu pour ne pas se rendre compte après 5 ans de relation que vous n’avez pas eu de jeunesse et que vous voulez vous aussi connaître l’ivresse et les joies des histoires sans lendemain. Votre passé ne plaide pas pour vous ? Et alors ? Patrick Dills avait une gueule à tripoter des enfants et pourtant ? N’est ce pas vous qui êtes dans le plumard conjugal tous les soirs que le Bon Dieu fait, à vous coucher contre votre douce amie, heureux de pouvoir la regarder dormir et attendant le lendemain matin avec impatience pour lui faire un câlin ?

Mais pire que l’ex croisée, il y’a le pote connard. Ce type d’individu est tel les eunuques qui gardaient les harems des empereurs perses au moyen-âge, à savoir qu’il ne peut que mater les autres prendre du plaisir sans même pouvoir se toucher un peu, faute de matériel certifié.  C’est celui là qui va vous faire passer quelques jours sombres.

On l’a tous eu, le plan foireux de la copine qui rentre en faisant la gueule en disant “je suis tombé sur un mec qui connaît une fille avec qui tu as couché il y’a pas longtemps, mais je peux pas te dire qui c’est. Du coup j’ai la preuve que tu me trompes.” A la rigueur celui là est le plus franc car il prend le risque d’être retrouvé et de se faire péter les rotules avec un fer 7. Il y’a aussi le truc plus sournois, celui qui est suffisamment peureux pour se créer une fausse adresse email et envoyer un truc du genre “je sais que machin te trompe, je je peux pas te dire qui c’est mais j’en ai la preuve formelle”.

Honnêtement je ne comprends pas le délire de ces types là. Ils me font penser au petit rouquin qui se paluche dans le fond dans une vidéo de Pascal le Bukkake sans jamais oser venir tremper sa tartine.

– Toi tu fais quoi dans la vie ?

– Ecoute je viens de finir mes études, je trouve pas de boulot, j’ai pas touché une gonzesse depuis un tapin que m’a payé mon cousin pendant notre week-end à Amsterdam, alors du coup comme je vois des gens heureux ça m’énerve.

– Ah merde, et du coup comment tu manifestes ton mécontentement ?

– Super simple, dès que je tombe sur une de mes copines qui est maqué, je balance un bruit de chiotte et après je rentre chez moi avec une gaule de chasseur alpin en pensant à l’engueulade qu’ils doivent avoir à cause de moi.

Alors à tous ces manges pavés, l’effronté se doit de les mettre en garde. Nous comprenons aisément votre frustration et votre envie de mordre quand vous tombez sur des gens qui réussissent à faire un truc de leurs dix doigts, qui ont une vie sociale épanouie et qui ont une copine qui ne ressemble pas à une queue de lotte. Vous avez raison de vous sentir délaissé par cette nature ô combien hostile à votre égard.

Mais les copains, pourquoi se tendre comme ça ? Pourquoi ne pas tout simplement essayer de se sortir les doigts au lieu d’aller titiller les honnêtes gens qui ne demandent rien à personne, qui en plus payent des impôts pour remplir votre gamelle sale ?

Toi le refoulé, le branlomane végétatif, l’engagé Baleine, sache que nous ne sommes pas fiers de toi et qu’il est possible qu’une envie de te tacle à la carotide risque de nous prendre si nous te croisons.

Eteinds ton ordinateur, de toutes façons tu connais déjà toutes les vidéos de Jaquie et Michel, achète toi une chemise sympa, file chez le  coiffeur enlever ta coupe de cul en pleine gastro, et croque la vie !

Bon week-end de 3 jours les Effrontés, et ne perdez pas de vue que les jours fériés après c’est terminé !

 

1,409 total views, 2 views today

Related Posts