L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | Les gonzesses… Ces petites natures!

by • May 21, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)1810

Ah on aime pas ça hein, les titres accrocheurs et provocants. Pourtant dans toutes vos études de communication, de marketing, et autre trucs rasoirs on vous enseigne comment entuber votre monde. Ca marche plutôt bien d’ailleurs, la preuve, je le fais et vous allez avoir envie de lire l’article après avoir vu ce titre.

J’ai eu l’immense bonheur et la joie de me faire inviter au restau la semaine dernière. Je me suis dit qu’on m’annonçait une rupture, une tromperie, un abandon de poste (parce que oui, quand vous êtes en couple, on peut se dire qu’on a signé un CDI….) enfin bref, j’y suis allée peu sereine, non je déconne, j’me suis dit peu importe ma vieille, si tu te fais larguer au moins tu ne chialeras pas le ventre vide. Au final, rien de tout ça, même pas une demande officielle en mariage, et heureusement, sinon j’aurais fini la tête la première dans mon écrasé de pommes de terre.

Après avoir pris mon traditionnel verre de Pinard, et ayant pu profiter de mon keum pour moi toute seule, enfin lui, moi et son téléphone (bah ouais quand on choisi un business man, on assume.) j’ai surpris une conversation de la table d’à côté entre deux gonzesses. Un bijou, une explosion de saveurs, bref un régal !

Le stéréotype parfait de la gonzesse en mal d’amour, en pleine introspection, en pleine remise en question, oh nom de nom, c’était à mourir de rire… « Tu vois Priscilla, ce mec m’a imprégné, il est rentré en moi et a commencé à me détruire à petit feu. »

Euh, pardon ? A quelle heure on sort les violons et les mouchoirs ? Enfin, merde, se faire détruire par un mec, c’est absolument pas dans l’ordre des choses ma petite cocotte ! Soit t’es sacrément conne, soit t’as des tendances un peu sado masochistes et là on peut rien y faire.

Bon ok, quand on se trouve dans la tranche d’âge des moins de 26 ans, on a des circonstances atténuantes, on se fait avoir, comme à la SNCF d’ailleurs. Mais quand on frôle la trentaine, ça devient problématique, et notre copine la Marie-Do qui se fait détruire à petit feu comme elle le dit si bien, on va la retrouver sur Meetic entrain de nous dénicher un looser ! Et rebelote dans un an, elle nous ressort le même couplet !

Passer une soirée entre potes, à faire le constat que notre ex ou notre mec est un connard et nous fait souffrir, merci mais non merci, je préfère encore rester chez moi et regarder un reportage sur Arte traitant de la disparition des chèvres à poils durs en Ouzbékistan !

Je ne le répèterai jamais assez mais « résiste, prouve que tu existes ! » Cette bonne vieille France Gall avait tout compris ! Ton mec est un con, mais tu l’as choisi alors soit tu relis les chroniques de l’emmerdeuse, et tu seras la parfaite garce dans toute sa splendeur qui se fait respecter, soit j’ai pas d’autres solutions.

Ce parfait exemple, de la poule égocentrique qui se plaint de ses déboires amoureux n’a certainement jamais regardé de western, et je terminerai par une phrase très juste qui vous amènera sans doute à réfléchir mesdemoiselles les sentimentales. Comme dirait Blondin, «Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuses. »

 

1,400 total views, 3 views today

Related Posts