Agnes Saal

Le Crachoir… Thierry Lepaon et ses travaux !

by • Nov 27, 2014 • Le CrachoirComments (0)2997

Un vent nouveau souffle dans les allées de la CGT.

L’heure est au renouveau, à la fraicheur des idées mais c’est surtout celle de la peinture qui prend le dessus. Rien n’est trop beau pour Lepaon qui s’accorde des largesses de ministre tel un petit marquis de la république. Le secrétaire général de la CGT vient de refaire son bureau pour la somme de 62.000 euros tout juste après avoir fait refaire l’intérieur de son appartement de fonction pour 105.000 euros. C’est du moins ce qu’affirme le Canard Enchainé dans ses colonnes. L’idée que ce soit le Canard Enchainé qui s’attaque au secrétaire général de la CGT est assez drôle… Imaginez un peu Le Figaro tacler Nicolas Sarkozy dans ses tribunes.

Il n’y a pas à dire, Thierry Lepaon fait le beau (comprenez le paon fait le beau au cas où la subtilité vous aurait échappée) comme un coq dans la basse-cour. Celui dont la profession est d’être un syndicaliste dans l’âme levant le poing pour la révolution prolétarienne semble être plus proche de Valérie Damido ces derniers temps que des membres et adhérents du parti de gauche. Fracture au sein du parti ? Tous les éléments semblent réunis pour que la fuite sur ces dépenses vienne de l’intérieur. Il faudrait donc revoir l’étanchéité des murs monsieur Lepaon pour éviter de se retrouver au milieu de l’arêne. La CGT ce n’est plus la lutte des classes mais la lutte des crasses…

Enfin, il faut relativiser les cocos, les 62000 euros dépensés pour la renovation du bureau de votre oligarque équivaut à 750 cotisations annuelles, sachant que vous êtes pas loin de 690000 à cotiser, il vous reste un peu de caillasse quand même. Laissez donc Thierry Lepaon faire un peu mumuse au frais de la princesse… Les ministres font exactement la même chose et vous êtes moins dur avec eux.

Considéré par ses pères comme un réformiste né, Thierry Lepaon est clairement en rupture avec son peuple CGTiste… Il est contesté, certains veulent la peau du paon. Réformer, d’accord. Mais pas à n’importe quel prix. En tous les cas après l’appartement et le bureau, on attend l’épisode du garage avec grande impatience.

3,003 total views, 1 views today

Related Posts