17 Mars | On n’attend pas Patrick ?

by • Mar 17, 2014 • LifestyleComments (0)1917

What’s the story guy ? You’re in Ireland here, Dublin, in the real Ireland, not in fucking Belfast in Fucking Nothern Irland. Guys there are bastards ok ? What’s the crack ???

Aujourd’hui 17 mars, une île au large de la côte ouest britannique est en liesse. Ce peuple si fier, si catholique, si indépendant et si roux va être si bourré ce soir. Pourtant, contrairement à ce que l’on pense, Patrick’s day n’est en fait pas le jour de la fête nationale. D’ailleurs, l’Irlande n’a pas de fête nationale, ce qui m’évite des explications fastidieuses.

Même si aujourd’hui le 17 Mars est davantage une fête de la bière mondiale qu’un pieu jour pour célébrer les miracles accomplis par un certain  Patrick qui ne doit plus avoir mal aux dents depuis un moment.

Justement, ce bon Patrick, qui fut-ce ?

Evangélisateur de l’Irlande, Patrick fut celui qui fit découvrir la Sainte Trinité lors d’un sermon à Roc de Cashel. Afin de mieux expliquer sa théorie, Patou saisit un trèfle dans la belle campagne irlandaise et illustra la trinité grâce aux 3 feuilles de la fleur. Le symbole de l’Irlande vient d’ici…

Si cette fête est célébrée par les Irlandais depuis le IXème siècle, elle ne devient jour férié qu’en 1903. Le côté comique de l’histoire vient du fait qu’à l’époque, les pubs aussi faisaient jour férié et il n’y avait donc rien à boire. Sottise réparée dans les années 70, poussant même le vice jusqu’à déplacer le jour férié au lundi lorsque la saint Patrick tombe un dimanche, permettant à chacun de cuver sa bière chez soi.

Le côte festif justement… il n’est pas si vieux que ça ! L’Irlande a longtemps été une île perdue au nord de l’Europe, à l’ouest de l’Angleterre, n’abritant que des vaches et des rouquins. Ces rouquins n’ayant d’ailleurs qu’une seule ambition: se barrer du petit paradis pluvieux, traverser l’Atlantique et tenter leur chance “en Amérique”. Oui mais voilà, l’Irlandais est certes roux, mais il n’est pas demeuré. Ainsi vers le milieu des années 90, conscient que cette fête avait un côté universel, le gouvernement irlandais décida de promouvoir la Saint Patrick et d’organiser un grand festival à Dublin. Immense succès avec un million de visiteurs, et surtout un retentissement mondial. C’est en effet depuis 1996 et ce festival que l’on trouve des pubs irlandais dans le monde entier, permettant de célébrer Patoche à Macau, Prague, Tallinn, Los Angeles, ou même à Dublin d’ailleurs !

Les autorités irlandaises avaient pour objectif de promouvoir la culture irlandaise à travers le monde. Le résultat est sujet à caution. S’il est incontestable que cette fête soit devenue un événement incontournable partout sur la planète, on a davantage l’impression que l’Irlande est un pays de roux (achetons des enjoliveurs, ça protège les roux), d’alcooliques, de cultivateurs de trèfles et de producteurs de bières brunes bien lourdes… Pour dire vrai, la Saint Patrick est une orgie monstrueuse.

A propos d’orgie, la rédaction a une pensée émue pour l’un de ses membres, cofondateur émérite de ce webzine, résident dublinois et mort au combat. Il a fêté la Saint Patrick hier soir… et il bosse dans une boite américaine qui n’accorde pas de jours fériés pour les fêtes locales ! hahahah, la journée est bientôt finie, courage !

Afin d’illustrer mon propos, je paye encore une fois de ma personne en vous proposant une photo qui sort de ma photothèque: en 2009 j’étais en Erasmus à Tallinn, Estonie, et là-bas on rigolait bien, et la bière n’était pas chère…

Joyeuse Saint Patrick à tous, si vous devez boire plus que de raison ne conduisez pas, et de toutes façons, l’alcool est dangereux pour la santé !

1,216 total views, 2 views today

Related Posts