Tinder : typologie du mec en chien. 

by • Sep 14, 2016 • LifestyleComments (0)8532

Salut les Effrontés ! Je me suis inscrite récemment sur Tinder pour les besoins de mon enquête en immersion dans le monde des célibataires frustrés (#EliseLucet). Parce que ouais morray, je suis une journaliste d’investigation, une reporter, et Tinder, franchement, c’est la guerre. Le Petit Journal osait pas y envoyer Martin Weill, c’est pour vous dire. Mais moi, en tant que rédactrice de l’extrême (et célibataire dépressive, aussi), je me suis rendue sur cette appli de rencontre à mes risques et périls. Qu’est ce que je ferais pas pour vous mes chéris ! Cela m’a permis de dresser une petite liste non-exhaustive des différents énergumènes que j’ai pu croiser au cours de mes swiping left répétés.

La fille sur la photo Tinder.

Mais pourquoi il fait ça franchement ? C’est comme se pointer dans une boulangerie avec une baguette sous le bras. On sait pas si c’est sa meuf, son ex, sa soeur, sa pote, sa besta-sista ou sa mère, mais dans tous les cas ça craint.

La photo mal cadrée.

« Allez soyons foufou, je vais mettre que la moitié de ma gueule pour la jouer mystère. Et en plus ça lui évitera de remarquer mon strabisme divergent. » Genius !

Pas une seule photo de sa tronche.

Qui a-t-il cru pouvoir fouler avec sa technique de lâche là ? Autant écrire « je suis moche mais bon, je suis honnête au moins » dans sa bio.

La photo de mannequin chopée sur le web.

Il a clairement l’air d’avoir 17 ans, d’avoir été shooté par Karl Lagarfeld himself et d’être sapé pour la une de Vogue. Seems legit. Le genre qui pense que quand il va dire « en fait c’est pas moi sur les photos , aimdéhère » ça va passer crème parce que c’est la personnalité qui compte après tout, même la personnalité de gros bâtard.

Le Tinder voyageur (si possible au grand coeur).

Un lieu touristique emblématique, une jungle asiatique ou un village d’Afrique. Le mec sur Tinder est un voyageur, un aventurier, qui prend son sac à dos comme ça, sur un coup de tête, pour aller conquérir le monde. D’ailleurs il a pris le temps de lister ses dernières destinations dans sa bio. (Mais il bosse jamais ou quoi ?)

BONUS si la photo comprend un enfant aux grands yeux qu’il a sauvé in extremis de la famine lors de sa dernière action humanitaire OU un animal exotique mignon qui fait dire AWWWW et oublier un instant que le type est juste un connard de touriste qui a raqué sa mère pour monter sur un éléphant maltraité.

Le Tinder musclé.

ABDOS ABDOS DOS BRAS ENCORE PLUS D’ABDOS FOTO DE MOI A LA SALLE…. Le mec regarde des vidéos de TiboInShape et il se sent plus (tro drol ce ga en vré). Parce que les filles elles aiment bien ça les mecs bien musclés. Luisant sans être brillants.  Alors du coup il va prendre son corps sculpté sous toutes les coutures en contractant bien. Certes ça lui donne un air constipé mais au moins on sais qu’il a joué son meilleur atout à savoir, sa « petite veine du bibi ». En plus il risque de faire chier parce que manger des glucides le soir, c’est mal.

tinder-abdos

Le Tinder sportif.

ATTENTION : à ne pas confondre avec le Tinder musclé. Le sportif a des photos avec filtre insta de sa petite personne pratiquant un sport de luxe/collectif/extrême (rayer la mention inutile). Saisi en pleine action, classe et sans un goutte de sueur, une manière habile de faire valoir son endurance et son goût pour le frisson et le dépassement de soi. POINT BONUS pour le cliché Color Run, parce que oui, le sportif sait aussi s’amuser en respirant toutes sortes de poudres nocives mais rigolotes.

 

La photo de mariage de la cousine ou de gala de fin d’année.

Ben ouais mon pote, c’est la seule occasion qu’il a d’être pris en photo bien habillé. Il a donc pris soin de cropper à l’arrache le reste de sa famille ou de sa promo, mais il y a encore le bras d’une potiche qui dépasse (« Y avait un bibelot là »). Un psycho en puissance.

Le petit noir et blanc qui va bien.

« Je suis un poète je vous dit. Je vais mettre un citation en anglais même. Et regarder dans le vide. C’est beau le vide. » Avec un peu de chance y a même « photographe » dans la bio.

La grimace.

« Comme ça les meufs vont direct capter que je suis un type trop fun. haha. Du LOL en barre. »

« Je tente de cacher ma calvitie elle y verra que du feu. »

Bonnet / bonnet / chapeau / casquette / contre-plongée. Grillé monsieur Propre !

La photo avec un enfant.

C’est le sien ? C’est pas le sien ? C’est pour montrer qu’il aime bien les enfants ?… Oh putain il aime bien les enfants !

La photo en voiture.

J’ai été très surprise de voir que beaucoup de gens ont une photo d’eux en voiture. Comment cela se fait-il ? Moi perso quand je suis en voiture je conduis, mais bon chacun ses priorités (et les priorités, quand on est au volant, c’est important). Peut-être que le type est super fier des appuie-têtes de sa Xantia, vas comprendre.

La photo d’identité.

« Putain je suis super beau sur cette photo d’identité ! La lumière est subtile, j’ai les yeux ouverts et je n’ai absolument pas l’air d’un cadavre bouffi ou d’un psychopathe ! Voilà 4€ de bien investis ! » Personne. Jamais. On est pas dans Amélie Poulain les gars !

T’as 15 ans et t’es sur Tinder.

Arrête. Juste arrête. Même en mentant sur ton âge. Même avec la clope (éteinte) au bec. Même avec ta bio de mec badass. T’es au collège et ça se voit. À ton âge les filles ça s’attrape avec de la bière tiède dans les parcs, comme les Pokémons.

Nope. Nope. Nope. Nope. WTF ? Nope. En fait Tinder c’est super chiant. Entre ceux qui pensent qu’il peuvent se faire livrer une meuf comme une pizza et ceux qui confondent conversation et entretien d’embauche, c’est pas glorieux. Si j’ai juste envie de rencontrer des gens bizarres qui disent n’importe quoi je fais ça à l’ancienne, dans les fumoirs de boîte. Un dernier petit conseil les Effrontés, évitez de créer un jeu à boire Tinder du genre « un shot à chaque photo trop cliché (haha !) », je veux pas avoir de morts sur la conscience.

Je vous swipe right.

8,536 total views, 3 views today

Related Posts