TGIF – Thank God It’s Friday | Je peux vous aider ?

by • Dec 11, 2015 • T.G.I.F.Comments (0)2215

Salut les coquins,

Deuxième vendredi de l’avent et nous voici à exactement deux semaines des joyeusetés de LA noël. Oui je sais, cette chronologie un peu brutale est anxiogène pour bien des raisons. Déjà parce qu’il faut se frapper ces putains de cadeaux et que non content d’être toujours à 10 balles près, vous venez de vous faire rincer ce qui restait par la taxe d’habitation.

La course aux cadeaux et donc lancée, et ça vous emmerde. Je le sais, vous êtes nostalgiques de vos Noëls d’enfants où ces vacances étaient une parenthèse magique, faite de lumière, de guirlandes, de nuits dans le dortoir avec tous les cousins et de dessins animés à gogo à la télé.

Il est effectivement loin le temps de Maman j’ai raté l’avion, des montagnes de cadeaux sous le sapin, de la maison pleine à craquer avec tous les cousins qui débarquaient et surtout l’immense avantage de ne pas avoir à faire le moindre cadeau. L’adage était “Rien à offrir, joie de recevoir”. L’idée de départ est quand même nettement plus intéressante… ne serait-ce que financièrement !

Et encore ! L’idée de vous foutre une nouvelle fois bien plus qu’à découvert ne vous effraie pas plus que ça. Le problème vient surtout de votre manque d’imagination, de votre impression perpétuelle que vous avez des goûts de chiotte et que les gens à qui vous devez offrir un truc ont tout !

Comme tous les ans, vous tentez d’y aller à la sournoise avec vos frères et soeurs:

– Allo ! Dis donc, je pensais, pour le cadeau de maman…

– N’y pense même pas, on a déjà fait un truc de notre côté ! Et puis je te rappelle qu’on attend encore et toujours ton virement pour le cadeau de l’année dernière…

Pour vos frères et soeurs, c’est le contraire, vous avez demandé à votre mère:

– Tu sais ce qui leur ferait plaisir cette année toi ?

– Aucune idée mon grand, et puis comme moi non plus je sais pas quoi leur offrir, tu vas donc avoir la joie de te démerder, comme tout le monde. Par contre pour moi j’ai une idée ! Je me suis trouvé un pull que j’adore, y’a plus qu’à payer…

Ayant désormais compris que vous alliez être obligé de vous creuser le bonnet pour trouver des idées cadeaux par vous-même, sauf pour votre mère qui a pris le parti de s’auto-offrir un pull-qui-coûte-une-couille sur vos côtelettes, vous finissez par vous persuader que vous êtes finalement un adulte, et qu’effectivement vous allez vous prendre en main et réaliser un sans faute parfait pour gâter tout ce beau monde !

Et puis avec le site miracle dont vous a parlé un de vos potes il y’a quelques jours, ça va y’aller comme un doigt dans un cul ! La discussion initiale était la suivante, un peu comme dans une mauvaise pub à la radio:

– Putain, c’est la tuile, y’a pas de cadeau commun pour les parents, ma mère a pas d’idées à me fournir pour mes frères et les mioches, quant aux grands-mères je t’en parle même pas…

– Te prends pas le chou, j’ai fait tous mes cadeaux sur un site Internet en moins de 10 minutes…

– Non mais mec, j’ai de 5 à 87 ans à faire la… Tu le sens bien ton site ? 

– Royal au bar, t’auras juste à cliquer et à filer ta CB !

Alors déjà, “juste à cliquer et filer ta CB”, c’est justement le plus dur, et c’était tellement royal au bar que j’ai laissé passer plusieurs jours. Tellement de jours d’ailleurs que ces cons là ont des ruptures sur tous les trucs à peu près potables et que jamais je serai livré à temps pour Noël.

Du coup nous revoici partis vers la méthode classique. Parce que finalement y’a que ça de vrai, et que peut être que ce qui me manque pour enfin aimer ces putains de fêtes de fin d’année à la con est finalement une immersion totale au coeur de la niaiserie, des mioches qui gueulent, de la compilation de chants de noël des boutiques spécialisées.

Bref, comme finalement tous les ans, j’ai pris mon petit carnet sur lequel j’ai soigneusement noté la liste de toutes les personnes à qui je devais faire un cadeau. Mamie, Papa, Maman, Romain, Elsa, Paul… Pas un ne manque à l’appel, même pas ceux du fameux putain de Noël entre potes.

En voici une belle invention. Bien vrai, je trouve ça cool. Par contre, un cadeau à 10 balles, moi je sais pas faire. Du coup, j’ai deux cadeaux, un à 18€, l’autre à 6,20€. J’adapterai en fonction des autres cadeaux…

Je suis sûr que vous aussi vous avez reçu un message de ce genre:

Coucou, 

Je vous convie pour faire notre Noël des copains tous ensemble. Une main innocente vous enverra un mail avec le nom de la personne à qui vous devez faire un cadeau.

Budget: pas plus de 10€ !!! 

Je vous laisse vous occuper de la buche et du champagne”.

Bref, j’ai donc pris mon stylo bille et ai noté sur mon cahier de connard tous les noms des petits veinards qui vont se voir offrir des présents de qualité grâce aux économies de bibi. Et puis j’ai commencé à imaginer ce qui pourrait leur faire plaisir. Et puis comme d’habitude, après 2 minutes de réflexion aussi efficace que la Cop 21, j’ai tourné mon fauteuil en direction de Louise, ex-stagiosse, pour lui demander son avis.

– Dis, tu trouves ça léger le DVD des Enfoirés pour mon beau-père ?

– Bah… Il aime bien les Enfoirés ton beau-père ?

– Ah ouais bonne question… Et pour ma nièce de 11 ans et demi, tu lui prendrais quoi ?

A l’heure des réseaux sociaux, je me suis dis que glander sur Facebook allait me permettre de trouver de l’inspiration parmi la multitude de publications que compte ma news feed et mes liens sponsorisés. Fausse bonne idée.

L’algorithme du père Zuckerberg ayant détecté que j’aimais le pinard, le cochon, le golf, le foot et me foutre la main dans les couilles, j’ai rapidement compris que j’allais pas trouver le bonheur de la gosse là bas dessus. Entre le nécessaire à apéritif, avec notamment une splendide planche à découper spéciale saucisson, la culotte panda, un bon de remise de 40% sur des balles de golf décapsuleurs et un abonnement à www.allyouneediswine.fr, j’ai vite compris que j’allais devoir faire ce que j’expliquais en préambule: me bouger le cul et aller en boutique.

En fait, comme tous les ans, vous allez arpenter les rues de votre bled et vous taper les classiques.

Mamie catho: Go à la FNAC pour trouver un bouquin lourd et hors de prix qui présente de magnifiques églises dans les Balkans. Elle avait déjà les églises scandinaves, celtes, latines et nord-américaines, fallait bien compléter la collection…

Cousin fêtard: Peu importe, tant qu’il peut boire l’apéritif avec..

Neveux/Nièces: Chez Joupi, que tous les habitants du 6ème arrondissement de Lyon connaissent, et s’y retrouvent d’ailleurs le dernier samedi avant Noël. Une peluche, un machin pour dessiner, un puzzle, un doudou, je veux pas le savoir, tant que c’est pas tant mal et pas hors budget.

Filleule intello: Nature et Découvertes. Vous avez beau entendre depuis des années qu’une secte se cache derrière cette enseigne et qu’il faut surtout pas leur donner de fric, vous n’en avez rien à branler et vous avez bien raison.

C’est en fait au moment d’aborder les frères/soeurs et les parents que tout se complique !

Evidemment, vous avez votre boutique refuge. On a tous la même, peu importe les villes. C’est d’ailleurs souvent dans cette boutique que vous allez vous surprendre à envisager d’offrir un saladier à votre belle-soeur et votre frère, au motif qu’il est “original” et que les couverts à salade sont “chouettes”.

Heureusement, après vous avoir vu faire 8 fois le tour de la boutique avec votre gueule de chien battu, une vendeuse se pointe, délicieusement coiffée d’un bonnet de mère Noël:

Bonjour Monsieur, Est-ce que je peux vous aider ?

Ah oui, c’est un peu la catastrophe…

Après vous avoir questionné sur les goûts des heureux futurs bénéficiaires des merveilles que je m’apprêtais à acheter, puis montré des magnifiques tasses “balles de golf”, un thermomètre de jardin soit-disant super design, et le fameux seau à champagne qui conserve mieux le frais que les autres, votre idée sera faite: Et si finalement je leur faisais des chèques à tous ces cons ?

Bonne chance à tous… et TGIF !!

5,914 total views, 2 views today

Related Posts