TGIF – Thanks God It’s Friday | 29 Novembre 2013

by • Nov 29, 2013 • T.G.I.F.Comments (0)1670

Allons donc à London.

Non cette phrase n’est pas de moi !!!

A l’heure d’écrire ce dernier TGIF du mois de novembre, je me souviens d’une époque bénie, bien avant la crise, où le Français moyen que je suis pouvait avoir la chance d’aller à Londres faire ses courses de Noël.

Merci Easyjet ou Ryanair, le trajet vers la capitale britannique est accessible au commun des mortels. Londres étant tout de même une ville hors de prix, autant commencer les économies dans l’avion. Si la ville de Paris est plus belle, Rome plus charmeuse, Barcelone plus ensoleillée et Berlin plus undergound, Londres est la seule ville monde d’Europe, calquant son modèle sur ce qui se fait de mieux dans les mégapoles du monde entier.

Pendant les fêtes, la ville est féerique et nous rappelle qu’il fut un temps, l’Europe était le centre du monde et que la consommation battait son plein. Imaginez Harrod’s quelques semaines avant Noël, “Let it snow” dans les oreilles et la neige, blanche bien que britannique, tomber sur les Rolls garées devant le centre commercial.

Encore faut-il y arriver! J’ai bien cru que j’allais moisir dans une cellule de Saint Ex, lorsqu’à peine arrive a l’aéroport je suis contrôlé par le service des douanes. Passage a tabac, humiliation publique, chansons paillardes, tout le répertoire policier y est passé. Je me rassure en me disant qu’il vaut mieux être arrêté sans rien sur soi en France qu’avec de la cocaïne dans ses bouteilles de plongée en Thailande ou avec des enfants africains au Tchad.

Enfin tout ca ne m’a pas empêche de déguster un dernier repas français avec la horde de fans m’accompagnant a l’aéroport. Ces quelques burgers ont permis d’évacuer la terrible émotion qui me submergeait.

Mais il faudrait que j’évoque un peu cette destination si exotique.

Arrivé la-bas, je me suis d’abord rendu a l’ambassade pour signaler ma présence sur le territoire britannique, on n’est jamais trop prudent: en deux jours il peut se passer beaucoup de choses, surtout chez des gens qui se complaisent à détester les Français depuis 10 siècles.

J’ai ensuite fait le plein de cigarettes: 7 euros le paquet même avec une livre au plus bas, c’est quand même bien plus chic… Je comprends pourquoi George Best a fini ruiné.

Une fois tout ça fait, il ne me restait plus qu’a apprendre l’anglais en mémorisant le journal de 10 minutes de la BBC pendant une heure et demi. Les ministres des finances du G20 ont décidé de serrer la vis, des soldats sont morts en Afghanistan, Manchester a perdu contre Liverpool et il fera pas un super temps sur la Grande Bretagne demain.

Ces formalités accomplies, je me suis délecté de Fish and Chips, de taxi cab, de bains dans la Tamise et d’un guilli guilli sous les aisselles d’un garde royal sans réussir à le faire sourire.

Si j’adore Londres, que ses restaurants sont délirants, que le marché de Porto-Bello le samedi aprem est un must et que s’enjailler au Maddox ou au Sketch un samedi soir est mieux que de rester avec bobonne devant Danse avec les stars, une question subsiste: dans les escalators anglais, on se tient à droite ou à gauche ?

 

1,289 total views, 1 views today

Related Posts