L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | Pour vous les filles.

by • Nov 05, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)1620

Salut bande de petites pestes !

Après ma fameuse semaine de vacances dans les montagnes, à respirer à plein poumons les conifères, à profiter pleinement des fameux bars avec leur rouge bon marché me voici de retour dans cette superbe ville qu’est Lyon. Pour la première fois depuis bientôt sept ans, en remerciant ce cher Monsieur de me rendre trois pièces rouges sur ce foutu trajet d’autoroute, je me suis dit « aaaaah me voilà à la maison ! »

Le début de la semaine a recommencé déjà sur les chapeaux de roue mais cette adrénaline et ce boulot par-dessus la tête, ça me donne la pêche ! Carriériste comme dirons certains et ultra égoïste pour d’autres, l’emmerdeuse a enfin retrouvé sa petite vie lyonnaise et son entourage qui lui est cher ! C’est toujours le moment le plus agréable de faire le débriefing des vacances avec ses copines, de se raconter ses potins, de critiquer les mecs sur leurs moindres faits et gestes, et de prévoir déjà le soir même, de boire des canons et de ricaner comme des bécasses autour d’une bonne bouteille ! Bah ouais ma gueule, on se laisse pas abattre !

Après de nombreux éclats de rire, de conneries toujours plus grosses les unes que les autres, il s’avère qu’un vote unanime a été prononcé en faveur de la condition des garçons. Non, la fameuse maxime « tous les mêmes » est bien trop obsolète au 21ème siècle ! Les nanas ont trouvé bien mieux ! Rassurez vous bande de sales machos, vous êtes tous uniques, ah bah ça, s’il fallait sortir une suma divisio (langage juridique oblige, je suis juriste !) des petits cons de mecs autant vous dire qu’on risque d’y passer la nuit ! Non, bien plus subtile encore, « un homme reste un Kinder sans la suprise. » Ca tombe bien j’aime pas le chocolat et je déteste les surprises.

Si je trouve que les nanas sont emmerdantes à parler chiffon, elles ont quand même une capacité d’analyse et une justesse dans leur propos qui m’impressionnent. Je ne suis pas féministe pour un sou ni misogyne comme vous auriez pu le penser dans mon précédent petit pamphlet. En revanche pour une fois je dois reconnaitre que leur cervelle de moineau fonctionne assez bien quand il s’agit de remarquer que les mecs sont d’affreux jojos et qu’on ne peut rien en tirer.

Mesdemoiselles, on redescend d’un étage, si vous êtes convoitées par cinq mecs en même temps Yallah ! On débouche le Bollinger (Champagne, pour les touristes en œnologie) et on regonfle son ego mais on reste souple. Vous avez beau être un garçon dans le fond, vous avez tout de même un petit cœur d’artichaut qui bat sous votre push up !

Bah ouais les girls, si autant de garçons vous tournent autour ce n’est pas pour vos principes, et votre intelligence mais simplement parce que vous êtes célibataire et que lorsqu’on vous a vu la dernière fois en soirée dans votre jean slim taille 36, vous aviez un petit boule de malade. Aaaaah je suis pas tendre mais that’s life baby !

Gardez bien en tête cette chanson qui m’est chère à mon cœur de Jean Schultheis « je me fous de vous, vous m’aimez, mais pas moi, moi je vous voulais mais confidence pour confidence, c’est moi que j’aime à travers vous. »  En d’autres termes, les mecs resteront fidèles toute leur vie à une seule chose, leur ego.

Avant de vous jeter dans la gueule du loup et de passer votre salaire dans une palette de Kleenex, gardez à l’esprit qu’avant de trouver son prince, françaises que nous sommes, nous rencontrons beaucoup de grenouilles. Hé bah je vais vous dire une chose, moi les grenouilles je les mange.

1,249 total views, 1 views today

Related Posts