TGIF – THANKS GOD IT’S FRIDAY | 30 Mai 2014

by • May 30, 2014 • T.G.I.F.Comments (0)1805

Ces messieurs dames bonjour,

tout d’abord, je tiens à remercier tous ceux qui nous font parvenir des photos des restaurants TGIF dans le monde entier. N’hésitez pas à nous en envoyer d’autres sur notre page Facebook avec la date et le lieu. Un jour viendra nous ferons un concours photos avec des cadeaux à la clé. Pour le moment, nous avons Memphis, New York (par centaines), Moscou… vraiment cool !!!

nous voici à nouveau au coeur d’un pont, nous donnant définitivement l’impression d’être en vacances avant l’heure. Ce doux parfum d’été, ces déjeuners à rallonge en terrasse et ces perspectives lointaines du style “on a qu’à se faire un apéro après-demain”, tout ça fait quand même bien plaisir.

Ce retour de l’été rime aussi avec le retour de Roland Garros, la Coupe du Monde, le tour de France, mais aussi des festivals en tous genres.

Si le festival de Cannes a remis ses palmes le week-end dernier, à un film qui dure 3h d’ailleurs et qui est parait-il chiant comme un lundi, d’autres commencent. En tant que Lyonnais, je fais évidemment référence à la grand messe des dandineurs de fion sur du son à la presse hydraulique et à la grande braderie de la poudre blanche qui nous occupe tous les ans pour l’Ascension: Les Nuits Sonores !

Je ne critique pas du tout cette manifestation. Il faut bien admettre que la ville se transforme en une métropole internationale accueillant des noctambules du monde entier, nous donnant d’ailleurs l’occasion de voir des tronches bien gratinées, et fait rayonner un peu plus Lyon sur la scène internationale. Même si je n’ai pas d’affection pour le look hipster, il faut bien admettre que voir une fille de bonne famille se froquer avec un collant troué de toutes parts, façon pantalons des skieurs de l’équipe Suisse (celui au motif gruyère), est toujours réjouissant et à le mérite d’attirer l’oeil et de nous distraire.  Contrairement à la fête des Lumières qui nous emmerde pendant 4 jours avec impossibilité de circuler ou même de se rendre d’un point A à un point B sans un matériel de survie de pointe, les Nuits Sonores sont à la fois suffisamment omniprésentes pour que toute la fille prenne un air de fête, mais assez discrète pour pouvoir passer à travers si vous ne voulez pas en entendre parler.

Concrètement, lorsque des touristes de tout le continent débarque dans votre ville pour une manifestation, tant elle est devenue parait-il une référence en matière de musique électronique, on aimerait se considérer comme chanceux et attendre ce week-end toute l’année.

Je suis jeune, j’aime la bringue et l’ambiance festive, je ne suis pas obtus et même si je dois bien admettre que je ne suis pas un grand mélomane, la musique électronique peut flatter mes esgourdes avec quelques roteuses derrière la cravate. Pourtant, malgré beaucoup d’efforts, les Nuits Sonores, j’en ai absolument rien à branler et c’est peu de le dire !

En fait c’est même pire que ça. Un week-end de quatre jours, ça peut être l’occasion de prendre un peu le large et se tirer dans un beau coin ensoleillé pour profiter du retour de la belle saison. Etant constamment sur la paille par nature, l’autre option tout aussi sympathique est de profiter de ses potes restés sur place, faire des barbecues et des soirées sympathiques.

Oui mais voilà, pendant les Nuits Sonores, la chose relève de l’exploit.

“oh il fait beau ce soir, on fait un barbeuc ?”

“Non je peux pas, y’a un DJ complètement oufissime dont je n’ai jamais entendu parler qui fait un set de malade dans un entrepôt désaffecté avec 5000 personnes sous acides qui vont se bousculer sur du boum boum rectiligne jusqu’à 8H du matin. J’ai pas de place mais il paraît que devant l’entrée je vais pouvoir en trouver pour 60€. Tu devrais venir mec, ça va être trop bien !”

“Bah en fait non, moi je pensais simplement bouffer une chipo au barbecue entre potes”

Concrètement, depuis le lundi, tous vos potes prévoient leur programme:

“moi je fais la Nuit 1, apéro sonore le jeudi, repos le vendredi et samedi je me pulvérise”

“Du coup t’as le temps de te taper un déjeuner ou un verre ?”

“bah alors ouais, pour le verre, j’ai un super plan sur une péniche. Ca va être surblindé, gros son, bière à 2€. Bon par contre il y’a 2 chiottes pour 1000 personnes donc ne bois pas trop de bières…”

“Ah ouais génial j’ai hâte d’y être !!!”…

Le pire dans tout ça, c’est que même votre pote le plus tratra possible, qui vouvoie bonne maman et s’explose le crâne avec un cidre brut, va pendant 4 jours se transformer en parfait petit hipster, chemise à carreaux boutonnées jusqu’à la glotte, sachet de blanche dans la poche et va réussir à se vanter d’avoir passé 3 jours sans dormir, bercé par ces notes électroniques dans les oreilles !

J’aimerai vraiment réussir à m’extasier aussi, à profiter de ces 4 jours pleinement et du coup de réussir à voire mes potes.

Comme j’y arrive pas, je vais passer le week-end seul comme une pute retraitée à regarder Roland Garros.

Pour les autres, profitez bien !!!

Mais néanmoins, thanks god, it’s friday !!

1,372 total views, 2 views today

Related Posts