Pokémon Go : le phénomène mondial

by • Jul 11, 2016 • High-TechComments (0)7946

Pokémon, on a tous essayé de les attraper

Rappelle toi 1996, l’année de Wannabe des Spice Girls, d’Independence Day et de la France sous Chichi… mais aussi l’année de la sortie des premiers jeux de la série Pokémon, ces petites bêtes imaginaires qu’on chasse, combat et élève sur GameBoy Color (les vrais savent). Fort du succès de ses premières éditions Bleue et Rouge vendues à +30 millions d’exemplaires, la belle histoire n’a fait que perdurer depuis… pour une 7ème génération (Soleil & Lune) en Novembre cette année.

Pokémon Go, un jeu dans son temps

20 ans ont passé, nous sommes en 2016 et Window 95 & Internet Explorer 3 ont laissé place aux Safari et Chrome d’iOS et Android, respectivement. Exit aussi les cartes routières papier, on se déplace à coups de Google Maps et Plans (pour les plus fous). Et Niantic, ex-filiale de Google qui a pris son envol depuis la réorganisation en Alphabet du géant du web, a bien compris quels étaient les enjeux du gaming de nos jours : “mobile first” + “local”. À savoir concevoir des jeux avec le mobile comme appareil (vs. console) et dans un usage de proximité, basé sur le monde réel.

Niantic Labs (son nom en tant que filiale de Google) avait en effet développé un jeu 100% basé sur le monde réel, Ingress, dans lequel les joueurs se combattaient en deux clans, dans une dynamique de conquête du territoire et des lieux d’intérêts. Ajoutez à cela l’ecosystème Pokémon et son slogan mondialement connu “Attrapez-les tous!” (ou ‘gotta catch’em all’) et vous avez une expérience de gaming hyper proche de l’histoire originelle : chassez des Pokémons dans la rue, entre la maison et le taff !

Pokemon_Go_screenshot

Sorti le 6 Juillet aux US, et le 21 Juillet en France, on le voit déjà partout, et pas seulement chez les geeks. On a tous une fois joué à Pokémon, et ce souvenir couplé au fait que l’app soit dispo sur son téléphone, dans un interface très simple d’utilisation, contribuent certainement au succès massif auquel Pokémon Go semble destiné. Le jeu est gratuit et inclut des achats in-app à la Candy Crush ou Clash of Clans. Originalité : vous pouvez acheter un Pokémon Go Plus, bracelet connecté au jeu en Bluetooth qui clignotera lorsqu’un Pokémon est à proximité. Ca serait con d’en rater un ! Comptez 35€ à priori.

Après un test succinct, on aime! Il faut arriver au niveau 5 pour vraiment prendre la mesure du jeu et entre dans les battles, choisir son camp et en défendre les Pokéstops. À essayer 🙂

13664382_10154095273475845_482396485_n.png

24h après sa sortie, le jeu domine de la tête et des épaules les classements Jeux de l’App Store et du Play Store, et c’est bien parti pour durer un moment ! La requête de recherche “porn” a été dépassé, le traffic de Twitter et Tinder déjà relégué au second rang et la valeur boursière de Nintendo explose. Ceux qui minimisent l’impact de Pokémon Go se trompent.

Pour ceux qui douterait de la potée de ce jeu, et si vous comprenez l’anglais, lisez donc cet article de Inc.com: lien ici – qui vous expliquera comment Pokémon Go génère des ventes réelles pour des commerces de proximité.

Voilà les liens vers les versions iOS et Android, vous vous en ferez une idée :

  • Pokémon Go iOS – Lien
  • Pokémon Go Android – Lien

15,900 total views, 4 views today

Related Posts