Notre Bilan érotique du #FIF2016

by • May 23, 2016 • BuzzComments (0)5579

Le Festival de Cannes c’est fini et c’est le moment pour nous de prendre la parole et de faire notre bilan érotique du #FIF2016. 

Que les cinéphiles commencent à creuser ma tombe, nous ne parlerons pas de film dans cet article. C’est totalement effronté mais la seule chose qui m’intéresse à Cannes c’est le spectacle gratuit. Cette projection luxure tout public est également la seule à laquelle nous avons été convié, largement suffisante pour établir notre bilan érotique.

Cannes c’est la ville paillette, celle qui te fait rêver, celle qui te fait voyager en restant bien au fond de ton fauteuil rouge. Il parait que le cinéma prend vie, ici au coeur de la French Riviera. Pour moi Cannes c’est la ville des pouliches de compétition. Tout commence alors à mon plus jeune âge, mes parents me fourguent une bonne partie de l’été à mes grands parents. Cannes j’y baigne mes fesses depuis le plus jeune âge, au bras de Mamie Zette et en compagnie de toutes ses copines. Là on pouvait parler de vraies starlettes, celles qui vous faisaient “vibrer” la croisette toute l’année et pas seulement 2 semaines par an. On m’a enseigné qu’une jolie femme doit rendre dingue les autres femmes et jouer avec les nerfs de monsieur en lui laissant voir le derrière sans lui donner la clé.

Si je vous parle de ça c’est pour vous expliquer oh combien il est important de ne pas se faire berner par une fausse starlette. Il est pas facile de voir une fille qui fait la différence mais cette année on a eu le droit à un choc rétinien qui a fait plaisir à mamie. Bella Hadid, cela s’invente pas, cette princesse porte très bien son nom. Cette excitation s’est produite lorsque la belle, presque nue sous sa robe fendue, a monté les marches pour la projection du film La Fille Inconnue. C’est à se demander si le mannequin a été payé par la production pour faire la promotion du film. Une chose est sûre, Cannes vient de projeter cette pouliche dans nos coeurs. C’est pourquoi l’Effronté décerne la palme de la plus belle femme à celle dont on se souviendra encore l’année prochaine et qui n’aura pas eu besoin de décocher un mot pour cela, Bella Hadid. Si elle souhaite se lancer dans le cinéma nous lui adresserons un vrai support  avec notre Jean Dujardin national qui la briefera pour lui montrer le chemin du succès tout en restant muet.

cannes-2016-bella-hadid_effronte-fif2016-star-01

cannes-2016-bella-hadid_effronte-fif2016-star-02

cannes-2016-bella-hadid_effronte-fif2016-star-03

cannes-2016-bella-hadid_effronte-fif2016-star-04

cannes-2016-bella-hadid_effronte-fif2016-star-05

Pour celles qui voudraient se la jouer poupée du red carpet notez que c’est une robe Alexandre Vauthier rouge couture et que Bella porte également des bijoux De Grisogono.

12,749 total views, 6 views today

Related Posts