ALEXANDRE BILLARD x INTERVIEW 10.3 by les Effrontés.

by • Nov 07, 2014 • InterviewComments (0)2877

Le principe de l’interview 10.3 by les effrontés c’est 23 questions et pas une de plus ! Le concept «10.3» est simple: on pose 23 questions dont 10 un brin formelles, 10 plus personnelles en terminant par 3 questions complètement hors contexte qui nous passent par la tête sur le moment.

Ayant la ferme volonté de rapprocher le lecteur de la personne interrogée, et parce que nous sommes tout de même effrontés, ne cherchez pas de signes de vouvoiement dans nos interviews, puisque cette formule de langage s’efforce de construire une barrière entre les deux partis.

Présentation.

C’est lors d’un voyage aux Caraïbes que ce lyonnais débute sa carrière de deejay. De retour en France, il investit des clubs plus prestigieux les uns que les autres : Le Baroque (Genève), le Matignon (Paris) ou encore le Vip Room (Paris, Saint-Tropez et Cannes) pour faire danser les noctambules. Faisant ses preuves auprès de ses pairs (David Guetta, Black Eyed Peas, Usher, Bob Sinclar, Rihanna…) il réussit le pari fou de devenir le deejay officiel de la tournée mondiale de Jean-Roch. Ses singles: « Love is the solution », « Don’t you Know », « Look Inside » véritables cartons, diffusés sur les radios et les télévisions nationales, présents sur les compilations NRJ, Alexandre Billard devient un compositeur prometteur dans le monde de la musique…

Ce lyonnais d’origine se rappelera très longtemps de l’année 2014 puisqu’elle est certainement un véritable millésime pour ce jeune artiste. Un nouveau single « Live your Life», une multitude de dates dans des clubs internationaux de renom (le Millésime en Suisse, le Grâce Hôtel à NYC ou encore le Matignon à Paris), il est engagé par la marque The Skulls qui lui demande de réaliser leur compilation (actuellement à la FNAC).

Interview.

Avant d’entamer cette interview, peux-tu te présenter brièvement aux lecteurs de l’Effronté en nous parlant un peu de toi, de ton background et de ton parcours ?

Alexandre Billard : 30 ans, DJ, lyonnais, célibataire. Sinon tu peux toujours relire ma présentation 😉

01. Tu viens de fêter tes 30 ans au Casino le Lyon Vert, outre le très réglementaire « Joyeux Anniversaire » de la part des effrontés, quel  bilan tires-tu de ces dernières années ?

Alexandre Billard : Merci beaucoup ! Ces dernières années ont à la fois été très belles et à la fois très rapides puisque tout s’est enchainé très vite ! Mon premier single n’a que 5 ans… Voir toutes les destinations où j’ai pu aller en si peu de temps, mixer avec les plus grandes stars du monde et être DJ officiel pour l’une des plus grande marque de joaillerie mondiale,  je pense que le bilan est assez positif. Mais il ne faut pas oublier les embuches, les galères et les phases de doutes…

02. Tu as été l’auteur d’un des plus gros coups de buzz du début d’année 2014 pour la sortie de ton titre “live your life”. Peux-tu nous expliquer ?

Alexandre Billard : Je sais pas si j’ai fait le plus gros coup de buzz, en tout cas on s’est bien marré ! A cette époque j’étais entre deux choix, soit tout arrêter (phase de doute…), soit sortir ce titre déjà prêt. J’ai choisi de sortir le titre mais de marquer le coup avec un gros délire en utilisant le Panda. Le panda me correspond, c’est un mélange de force et de détermination. Puis, ayant un peu disparu du paysage lyonnais du fait de mes nombreuses dates à l’étranger, le panda m’a permis de faire du bruit dans ma ville natale. Puis pour le clip on a choisit de mettre en avant mon entourage et ma vie lyonnaise avec l’intervention des copains comme Samuel Umtiti , Alexandre Lacazette et Edwin Jackson.

En résumé on a bien rigolé et le titre a marché !

03. Tu as été DJ résident au VIP Paris et au VIP Saint Tropez. T’as du en voir de la substance illicite  et des péripatéticiennes non ?

Alexandre Billard : Hahaha ! Oui j’en ai vu des péripatéticiennes et pas qu’une ! Mais je trouve ça très malheureux et pas très glorieux… je dois pas être un homme comme les autres ! Un jean, un tshirt blanc et une paire de baskets me suffisent. Les substances illicites sont assez cachées et je dois avouer que ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse. Je fais parti de cette école des DJ Clean !

04. Après avoir bourlingué dans pas mal de boites en Europe et dans le monde. Quel est le club le plus dingue que tu aies connu ?

Alexandre Billard : AH ?! Difficile de répondre simplement ! Beaucoup de clubs m’ont marqué : du Bliss à Saint-Martin dans les Caraïbes où tu te retrouves à jouer à côté de la mer avec un public aussi divers que varié et l’instant d’après tu te retrouves à mixer sous la pluie, c’est ouf !

Sinon le KUDETA à Bali où tu as le plus beau couché de soleil, le Clara à Tel Aviv où j’ai découvert une énergie incroyable, là encore en plein air et au bord de l’eau. J’ai aussi beaucoup aimé le Cirque du Soir à Londres car tu mixes et tout autour de toi tu as de nombreuses performances, c’est magique ! Et chez moi, à Lyon, j’adore l’Ambassade, un club qui fait la taille de ma chambre mais où tous les plus gros artistes de la House Music sont passés. C’est génial !

05. Quels sont les 10 tracks qui ont les plus marqué ta vie depuis ta naissance en 1984 ? On est tellement sympa que l’on te demande de nous expliquer pourquoi par contre, c’est non négociable ! 

Alexandre Billard : C’est assez drôle que vous me posiez cette question car il n’y a pas si longtemps que ça, j’ai été nominé sur Facebook par un ami pour donner les 10 musiques les plus importantes à mes yeux ! Mais je n’avais pas à me justifier…

  1. JUMP VAN HALEN
    – Sortie en 1984, ma date de naissance mais surtout un gros titre dans le milieu du basket !
  2. APOLOGIZE – TIMBALAND
    – Pour ma grand-mère que j’adorais.
  3. EUROPE –FINAL COUNTDOWN
    – Ce morceau me met tellement la chauffe lors des échauffements au basket que ç’est devenu un classique !
  4. TONTON DAVID –CHACUN SA ROUTE 
    Tout simplement c’est le premier CD que j’ai eu…
  5. TI –BRING EM OUT 
    – J’aime ce titre car il me motive avant un début de soirée.
  6. PRINCE – I WANNA BE YOUR LOVER
    – Un titre qui me touche qui a pris encore plus d’importance lorsque j’ai joué pour lui au VIP ROOM.
  7. KINGS OF LEON – USE SOMEBODY
    – Ca me rappelle New-York.
  8. TOTO – AFRICA
    Les vacances dans le Luberon quand j’étais gamin avec ma cousine.
  9. KAVINSKY – ROAD GAME
    – Le son est magique et le mec est tellement rock and roll…
  10. CHAUD CACAO – ANNIE CORDY
    Parce-que je suis sûr que vous êtes déjà entrain de la chanter dans votre tête… chaud CACAOOOOOO ! 

06. On te sait passionné de Basket depuis ta plus tendre enfance avec une affection particulière pour le club de l’ASVEL. A quoi penses-tu lorsque l’on te parle de ce club au passé glorieux ? As-tu un rêve pour ou avec ce club ?

Alexandre Billard : Ca me fait penser à énormément de choses ! A beaucoup de beaux matchs, à une époque où le basket avait une grande place pour moi, à l’année de la team Gregor Beugnot, avec Delaney Rudd et Alain Digbeu. Cette époque était magique ! On avait à proximité de nous un club digne des plus grands d’Europe !

Je pense aussi à tous les games en mode Street-Ball après les matchs des pros (rire) ! Le rêve serait que je puisse prendre la partie entertainment (divertissement) de ce club qui a beaucoup d’avenir ! Et le rêve ultime serait de pouvoir créer à l’Astroballe ou dans le futur centre de Tony Parker la magie que l’on peut retrouver au Madison Square Garden ou à la salle du Miami Heat.

07. Pour nous la vie de DJ se résume principalement à voyager, être entouré de pétards atomiques et terminer les soirées avec du champagne plein la table. Dans la réalité, ça ressemble à quoi une vie de DJ comme la tienne ?

Alexandre Billard : Si seulement la vie de DJ ne pouvait se résumer qu’à cela… Ca serait cool lol !

Dj est vraiment un job à plein temps, beaucoup de recherche de musique, toujours se remettre en question sur les nouvelles tendances ! La on ne parle que du côté artistique mais il y a le côté business : chercher des dates, les rendez-vous, créer des événements… Je n’arrête jamais ! En résumé je ne suis pas allongé toute la journée sur un sofa avec des pétards atomiques. Malheureusement… lol !

08. On parle souvent des musiques que tu as produites ou alors que tu mix durant tes soirées à travers le monde, mais toi… Tu écoutes quoi comme style de musique ? Tu peux nous donner les 5 morceux que tu écoutes en boucle en moment ?

Alexandre Billard : En ce moment dans mon iPhone j’écoute en permanence ces morceaux :

LYNDSAY STIRLING – Crystallize
– LENNY KRAVITZ – The chamber
– IGGY AZALEA Feat. RITA ORA – Black widow
SAM SMITH Feat. MARY J BLIDGE – Stay with me
– HOZIER – Take me to church

09. Tu es de Lyon, ville que tu décris toi-même comme peu festive, surtout depuis quelques années. Si tu étais nommé adjoint au maire de Lyon chargé des nuits et des festivités, tu commencerais par quoi ?

Alexandre Billard : Je donnerais plus de licence 4 pour développer une plus grande dynamique et faciliter l’ouverture des clubs ! Je développerais un max le milieu de la nuit car étant à 2H de Paris, de la Suisse etc… on pourrait attirer une belle brochette de clients internationaux et devenir un spot de noctambules !

10. On se doute bien que tu es en train de vivre les plus belles années de ta vie (en tant que DJ on précise), mais il paraît que toutes les bonnes choses ont malheuresement une fin… Comment imagines-tu l’après DJ ?

Alexandre Billard : On mangera des patates à l’eau en regardant les match NBA… Non, plus sérieusement, l’après sera sûrement encore dans la nuit ! Je pense à ouvrir un club ou devenir manager d’artistes, on dit que « la nuit ne meurt jamais… »

La beauté d’une interview réside dans le fait de pouvoir s’engouffrer dans l’intimité de la personne sans pour autant en dévoiler ses secrets… Passons donc, maintenant, à des questions un chouïa plus personnelles. Nous devons préciser qu’elles se terminent toutes par et pourquoi ? La justification donne parfois du sens à la réponse. Au passage, pas besoin de te justifier sur la question numéro #10, ça ne s’explique pas…

 

01. Dans quelle ville rêverais-tu d’habituer ?

Alexandre Billard : A Saint-Martin, j’irais pécher mes langoustes le matin, je siroterais ma noix de coco, je ferais une sieste dans mon hamac et j’irais mixer tranquilou le soir dans les bars de Saint-Barth.

02. Quelle est la personne, vivante ou disparue, que tu admires ou admirais le plus ?

Alexandre Billard : Ma grand-mère Martine, toujours à l’écoute mais elle ne m’a jamais donné de solutions à mes problèmes juste de jolis dictons qui au final m’ont fait réfléchir sur la vie…

03. Quelle est ta plus grande peur ?

Alexandre Billard : Me retrouver seul et sans musique. C’est le revers du monde la nuit… Tu es toujours entouré, jamais seul, donc le jour où cela t’arrive ça doit être angoissant.

04. Enfant, tu rêvais d’être ?

Alexandre Billard : Basketeur Pro ou “éleveur de langoustes“.

05. Si tu avais le pouvoir de changer une seule chose, quelle serait-elle ?

Alexandre Billard : La taille des girafes car elles te prennent de haut (clin d’œil à Fabien, de l’agence avicom’)

06. Si Dieu existe, qu’aimerais-tu, après ta mort, l’entendre te dire ?

Alexandre Billard : Yo mec ! bienvenu chez toi, les platines sont là-bas ! Enjoy !

07. Quelle est ton idée du bonheur ?

Alexandre Billard : Vivre comme je l’entends… Sans me poser de questions.

08. Quel est ton motto/devise dans la vie ?

Alexandre Billard : Vouloir c’est pouvoir ou celui qui abandonne une fois abandonnera toute sa vie.

09. Quel est ton passe-temps préféré ?

Alexandre Billard : Bon, pour être original je dirais le basket et entrainer les petits de l’ASVEL… ou à la limite, trainer sur un sofa avec des pétards atomiques… je me tâte… !

10. L’Effronté t’offre l’apéro, qu’est ce que je te sers ?

Alexandre Billard : un Coca… euh bon parce que tu insistes un petit rosé !

 

Passons maintenant aux questions XX.3, les questions qui sortent des conventions… Ne cherchez pas à comprendre pourquoi nous posons spécifiquement ces questions puisqu’elles nous passent simplement par la tête au moment ou nous écrivons ces lignes.

 

01. Tu as la possibilité de mettre un artiste de l’univers de la musique sur « Mute » pour toute une vie d’une simple pression sur un bouton de télécommande, qui fait les frais de ce pouvoir incroyable ?

Alexandre Billard Booba…  « si t’as pas de fesses t’as walou »… si t’as pas de texte t’as walou aussi… avec Caramel tu ferais mieux de faire Masterchef… je dis ça je dis rien. Après j’ai rien contre lui, mais ça me fait beaucoup rire

02. Tu es en séjour en Jordanie et en te baladant dans le désert, tu trouves un lampe magique comme dans Aladdin, et comme dans Aladdin tu as le droit à trois vœux ! Quels sont-ils ?  

Alexandre Billard : … pfouuuuu ! dure ta question !

  1. être en bonne santé toute ma vie
  2. être rentier
  3. et que mes potes aussi deviennent rentiers. Comme ça on se fera de méga teuf !

03. On remix un peu les paroles d’un artiste chauve qui chantait : « Si on devait mourir demain… » en te posant la question : Si tu devais mourir demain, tu ferais quoi ?

Alexandre Billard : Je mettrai cet artiste chauve sur mute…

 

Cet entretien est maintenant terminé. Nous remercions Alexandre Billard pour le temps qu’il a consenti à accorder à des jeunes effrontés de notre genre. Nous mettons en avant ces femmes et ces hommes qui cherchent à vaincre la morosité ambiante en apportant leur talent, leur compétence et aussi ce petit grain de folie.

2,515 total views, 1 views today

Related Posts