baise-en-ville

L’Elégante | L’Effronté arbore t-il un baise-en-ville ?

by • May 06, 2015 • L’EleganteComments (0)2285

Bon, je vous vois déjà venir, haletant et goguenard sur le sujet du jour. Je vous rappelle que cette chronique n’est pas celle de l’Epineuse, et se contente de parler de mode et de style !

Le sujet qui nous intéresse aujourd’hui n’est donc pas d’ordre sexuel mais vestimentaire : l’Effronté porte-t-il un baise-en-ville ?

Pour les néophytes, le baise-en-ville est apparu dans les années 30, avec l’essor de la société de consommation et de loisirs, qui a évidemment déteint sur les comportements amoureux : Monsieur prévoyait, ses soirs de sorties, un petit nécessaire de toilette, des fois qu’il découcherait, qu’il rangeait dans une petite pochette bien pratique. Juste de quoi mettre le nécessaire vital pour un adultère pénard.

D’où la construction quelque peu grivoise du nom de ce sac, chanté par Gainsbourg :  « Je prends mon baise-en-ville ; J’me tire à Delta Ville ; Avec mon Dispatch box ».

Pendant des années, il n’a plus été porté que par le troisième âge, qui faute de ne plus découcher nulle part, était quand même bien heureux de pouvoir ranger son étui à lunettes et son mouchoir en tissu quelque part.

Et comme en mode, rien ne s’invente, tout se recycle, ce petit accessoire, déjà pas bien glamour, a retrouvé ses galons encore bien des années plus tard et a été adopté par une certaine jeunesse urbaine. Et là vous me voyez arriver… Le baise-en-ville est en réalité l’aïeul au 2nd degré issu de germain … du sac de caïra ! Oui, oui, ce petit sac en similicuir porté en bandoulière sur le côté, revêtu d’un élégant bouledogue, d’un faux monogramme, d’un tag hasardeux ou d’un gros logo de streetwear.

Mais là encore, pas de discriminations ! Malheureusement la faute de goût a largement dépassé les seuls quartiers pour contaminer une bonne partie de la population masculine middle-aged.

Alors oui, la micro sacoche en bandoulière est pratique…  Elle vous permet, Messieurs, de ranger votre portefeuille, vos clés, votre smartphone, etc. …. mais notez-vous le quelque part : ce qui est pratique n’est pas forcément beau ! Sinon, on porterait toutes des bananes accrochées à nos tailles, plutôt que de s’encombrer un bras avec un sac à main faisant le poids d’un âne mort.

A titre de comparaison, porter un mini sac en bandoulière revient peu ou prou à porter ses clés sur une lanière autour de son cou, une pochette de téléphone portable accrochée à sa ceinture, ou un K-way en banane : certes, cela peut avoir un aspect pratique, mais c’est une absolue négation de virilité.

Non, on ne veut pas sortir avec un mec qui a un petit sac ! Laissez-nous l’apanage de la pochette pour sortir !

Je vous rassure Messieurs, il vous reste plein d’autres alternatives pour ne pas être encombré de vos affaires et ne pas perdre vos accessoires vitaux : la besace, la serviette, le sac à dos …  autant d’autres options qui se révéleront tout aussi pratiques, sans pour autant flinguer votre dignité. Amen !

Sinon tu peux toujours lire ma dernière chronique : L’Effronté est-il tatoué ?

 

3,840 total views, 1 views today

Related Posts