L'emmerdeuse Cookin'love Cuisiner à deux c'est PAS mieux

L’emmerdeuse | Cookin’love : Cuisiner à deux c’est PAS mieux.

by • Feb 25, 2015 • L'EmmerdeuseComments (0)1651

I’m singing in the raiiiiiiin, just singing in the raiiiiiiin !

Pardonnez-moi d’avoir pensé tout haut mais quand vous passez votre journée à vous envoyer en l’air avec un cours de droit aérien, on arrive à ne plus avoir la lumière à tous les étages. Il est 19h30 passé et je boufferai un gosse avec son cartable (surtout le cartable). Je me réjouis d’avance de rentrer et de voir avec fierté, une table dressée et un super dîner préparé. Fauuuuuuuux !

Evidemment, vous savez toutes et surtout tous, qu’il est bien difficile de compter sur un mâle en rut pour cuisiner et même vous jeter une vulgaire tranche de jambon dans une assiette. Le bon côté des choses, c’est que nourries au pain sec et à l’eau, on évite les kilos superflus et on emmerde la diététicienne.

Là n’est pas la question. C’est en rentrant affamée telle une guerrière dans Koh-Lanta que je me suis rappelée que lorsqu’on est en couple, on passe un level supérieur dans la gastronomie. On se permet l’entrée-plat-dessert, voire même le trou normand (enfin c’est une autre histoire…) et même d’inviter à dîner Jean-Mi et Jeannette, bref l’enfer ! J’ai toujours eu une sainte horreur des dîners de couple, j’en ai même fait le titre de mon premier article.

Bouffer à deux c’est mieux. Evidemment on mange plus équilibré, on fait attention à ce que ça soit croquant et malin et surtout on fait la maligne : « Ce soir mon petit cat, je te fais des fajitas ! » A-MA-ZING- vous fourrez deux trois galettes, vous en foutez plus par terre que dans l’assiette mais votre mec est heureux comme un coq en pâte. Vous découvrez à nouveau que la salade est comestible et que la soupe c’est pas trop dégueu finalement. Enfin je crois qu’on sait plus les cuisiner qu’autre chose…Non parce que l’emmerdeuse est plus du genre à tourner la publicité « Quand je faaaaais de la purée mousseline que d’en faire de la vraie !

Cuisiner à deux, c’est une autre paire de manche. Quand je vois tout ces couples complètement débiles qui prennent leur plat en photo, qui se font des selfies avec leur poulet-purée du Dimanche ça me donne envie de vomir. Ca vaaaa ! Ta meuf, a fait des pâtes à la carbo, a mis un bout de persil par-dessus en guise de déco, on va s’en remettre !

Je me demande d’où vient cette nouvelle mode de prendre en photo tout ce que les gens bouffent, bon ça m’arrive de le faire aussi, mais si je devais prendre en photo tout les plats ratés que je fais, on serait dans une sacrée merde…

Mais j’ai aussi découvert que certains mecs savent cuisiner (enfin un !), et pas de la petite cuisine, plutôt cuisine étoilée. Evidemment, je ne parle pas du restau qui coûte une blinde pour votre anniversaire qu’il a réservé mais le home-made de Monsieur. Le problème, c’est qu’un orgasme culinaire ça coûte cher.

Si votre mec cuisine, il y a un prix. Vous serez commis d’office aux épluchures et à la vaisselle parce qu’un grand chef a à sa disposition une brigade. Ouais enfin la brigade de l’amour ça va deux secondes, si pour diner un truc correct, on doit pleurer pour éplucher les oignons, se couper le pouce pour faire une julienne de courgettes, je préfère encore bouffer du surgelé.

Finalement, cuisiner avec ou pour sa moitié, dans les deux cas, c’est un supplice. On se retrouve toujours à faire le dindon de la farce.

3,490 total views, 1 views today

Related Posts