L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | Comme un cheveu sur la soupe

by • Jun 11, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)1937

Coucou Hibou !

Sous cette chaleur torride, j’ai le cerveau tout mou et j’ai bien du mal à réfléchir. Enfin une chose est sûre c’est que le Printemps est presque terminé mais que les hormones n’ont pas encore fini de travailler… En tout cas, pour ma part, en ce qui me concerne ou bien « as far as i’m concerned » j’écris tranquillement ma chronique avec à ma gauche ma cigarette (faites en feuilles de menthe pour certains) et à ma droite, un bon verre de Graves.  J’arrête tout de suite les connaisseurs de Pinard qui vont encore me dire que c’est pas un vin exceptionnel, qu’il est moelleux et équilibré ou bref, un truc dans ce goût là, je le trouve bon et je vous emmerde. (Bah ouais)

Pour en revenir à nos moutons, et surtout aux hormones, les vacances arrivent à grands pas, beaucoup se séparent, se marient, font des gosses, ou se posent des questions. Enfin bref c’est tout un chamboulement dans la vie du couple qu’il faut affronter. Ton mec est pas comme ci, ton mec est trop comme ça, ta meuf t’emmerde, ta meuf sort jusqu’à pas d’heures… Tout plein tout plein de compliments en somme. En revanche, après relecture, je n’incite pas grand monde à être en couple. Non, garce n’est pas le mot mais plutôt réaliste, enfin réaliste jusqu’à tomber sur l’exception qui ne confirme PAS la règle que tous les mecs sont des connards.

C’est un peu comme la pierre philosophale, un peu votre double, ou votre jumeau maléfique. Il arrive comme un cheveu sur la soupe au moment où vous vous y attendez le moins, et c’est un peu le tsunami de votre vie. Ce mec là qui parait trop bien pour vous, trop inaccessible, et qui peut le rester ou pas tout dépend de votre ardeur au combat. Comme dirait mon cher Papa, tu as peut être gagné une bataille mais pas la guerre. Comme vous pourrez le constater, si vous retenez un temps soit peu ce que je vous déballe toutes les semaines, cette maxime s’applique pour tout et n’importe quoi…J’aime ces grandes phrases, qui font de vous un être ambitieux, je crois que c’est un peu mon trop plein de philo qui ressort. J’extériorise comme dirait les psys, à défaut d’en parler de vive voix.

Ce mec est capable de vous faire tourner la tête, si bien que vous-même vous seriez capable de lui chanter du Fauve toute la journée (Oui, FAUVE, tout le monde déteste, mais j’assume et je crie haut et fort que les paroles sont lourdes de sens. Et toc !)

Cette chronique tourne à l’eau de rose, quel enfer, j’en aurais presque des nausées, toutefois, une fois que ça arrive, on fait plus trop les malins. On y pense jours et nuits, on s’écrit comme des cons, on se fait marrer pour des conneries, on se valide des passions communes, bref, un coup de cœur. Bah alors ! L’emmerdeuse craque complet, elle fait plus tant la forte, fauuuux, j’aime pas les artichauts, alors avoir un cœur d’artichaut, never ever !

S’avouer vaincu, JAMAIS ! J’hésite à terminer ce billet doux en vous disant qu’on finira malheureux, qu’on va chougner, qu’on va se prendre pour Bridget Jones pendant des semaines en tombant dans ce fléau. Hmmmm une grande claque de réalité dans la tronche ça fait jamais de mal finalement.

Dans ce cas là, l’emmerdeuse n’a pas de sciences exactes, si ce n’est qu’une chose, si faire la tafiole ça vaut le coup…. Alors foncer.

1,504 total views, 2 views today

Related Posts