TGIF – THANKS GOD IT’S FRIDAY | 27 Juin 2014

by • Jun 27, 2014 • T.G.I.F.Comments (0)1997

Mes chers amis bonjour,

ça y’est nous y sommes. Tout d’abord en huitième de finale pour nos bleus héroïques vainqueurs de la grande équipe de Suisse la semaine dernière et solides accrocheurs de l’Equateur mercredi soir, mais surtout en été pour le reste de l’hémisphère nord qui se prépare au fameux sea sex and sun annuel dans la joie et l’allégresse.

Personnellement ce sera uniquement sea et sun cette année, sex ça va être difficile. C’est pas qu’on m’ai coupé mon déjà pas bien grand appareil préposé à la chose, mais j’ai bien l’impression que je vais partir sans mon petit Roger qui va rester à Lyon faire ses devoirs et que papa ours va se contenter de faire bronzer son gras sous le soleil de notre west coast à nous, côté Atlantique. Après cette année pleine de projets, dont celui de vous divertir avec ce site, on a bien besoin de se reposer 3 minutes.

Ah que c’était bien, plus jeunes, lorsque le 27 juin on se préparait à 2 mois et demi de glande intégrale… et c’est qu’on ne payait ni impôts ni loyer à l’époque bordel à cul. Moi quand je serai grand je serai plus petit, voilà ce que j’aurai dû répondre à l’autre connasse de conseillère d’orientation qui a cru me faire réussir ma vie après avoir raté la sienne. Si je te croise tu vas moucher rouge.

Bref, revenons à cette histoire de Sea, Sex and Sun, mais surtout pour la partie centrale de ce tiercé gagnant, à savoir le cul.

Depuis quelques années, votre bande de potes est assez stable et vous partez plus ou moins toujours avec les mêmes en vacances. Comme chaque année, c’est plein d’espoir que vous ferez votre valise la veille du départ, choisissant avec soin les tenues qui vous permettront de briller en société, en boite de nuit, et surtout de vous faire tailler un petit crayon derrière la dune par la brune bouclée que vous avez maté tout l’aprem à la plage et qui se trémousse à la table à côté de la votre. Je ne vous approuve pas mais je vous comprends, si on adore faire des parties de pêche entre potes pendant les vacances, le principal souvenir qu’on en gardera sera toujours cette leuleu administrée avec une précision chirurgicale à l’arrière de la Mehari garée par là. Vous lui promettrez ensuite que vous vous reverrez sur Paris à la rentrée, mais on connait tous la suite… en plus entre temps votre bronzage ne pourra plus aider à cacher votre gros bide et vos boutons sur le front.

Cet espoir de choper en vacances, ou ailleurs, est pour vous un souhait plus ou moins utopique. Ca vous est arrivé une année sur un coup de bol mais depuis vous faites régulièrement chou blanc et vous avez hâte de rentrer retrouver vos plans habituels histoire de dégourdir l’unijambiste.

Malheureusement pour vous, vous avez un pote pour qui choper en vacances est une certitude ! Ces mecs là sont objectivement beaux gosses, même votre mère dit “ton pote là, le beau gosse“, alors que votre meuf tente tant bien que mal de le dénigrer en disant “ouais c’est clair c’est un beau gosse, mais c’est pas mon style, il est trop… trop parfait je trouve, et puis de toutes façons je te préfère.” OK te casse pas on a compris.

Ce mec arrive en vacances avec des fringues achetées la veille, des lunettes achetées l’avant-veille, des cheveux coupés depuis 2 semaines, le temps que ça se mette en place, et une barbe rasée il y’a 4 jours, le temps que ça fasse baroudeur. Ce pote que vous adorez mais que vous avez envie de voir crever dans d’atroces souffrances une fois la nuit tombée vous grille votre coup systématiquement. Surtout en vacances où clairement votre beauté intérieure ne va pas faire la différence… On est là pour attraper, pour attraper sec, pas pour faire un Scrabble dans ta case.

Vous avez menacé de sauter sa soeur pour qu’il arrête de venir vous dire bonjour au bar alors que vous aviez réussi à y trainer une bête morte avant qu’il arrive, mais rien n’y a fait. Il entre dans la boite, vient vous taper une bise devant la nana qui le regarde avec intérêt, vous explique qu’il est un peu cassé de sa journée à surfer “des rouleaux de 4 mètres mon pote, après la soirée d’hier c’était pas évident“, commande “juste une bière, ou tiens un petit verre de rouge, non parce que l’alcool fort c’est terminé pour moi“, et votre proie le mate comme un tiramisu fruits rouges.

– “Moi l’été je bois soit du rosé, soit du champagne. Bah tiens on va faire un mix ce soir, je vais prendre un champagne rosé !”

Cette phrase qu’elle vous a dit en arrivant vous a déjà gonflé, mais à ce moment de la soirée vous aurez compris que les 20€ cramés pour payer un coup à la mignonne ont été balancés à fond perdu, elle qui vous pose des questions sur votre pote depuis 3 minutes.

Dégoûté, déprimé, vous irez vous servir des doses de chasseur alpin et finirez déchenillé, l’haleine chargée au Red Bull, le front gluant de transpiration et la chemise noircie par la sueur de vos aisselles. Mais votre pote beau gosse, il fera quoi lui ? Et bah exactement ce qu’il a dit le fumier. Bien coiffé, pantalon framboise repassé, chemise blanche ajustée, Allure Home Sport dans le cou, il fera 3 pas de danse façon Hitch en tenant sa Corona et en lançant des petits sourires carnassiers à toutes les petites coquines qui passeront dans le périmètre.

Pendant que vous beuglerez debout sur votre chaise “Pa, papa, papapa, pa“, oui je parle de Seven Nation Army des White Stripes, la gueule déformée par vos cris de singe, la chemise définitivement souillée de votre alcool et vos chaussures cirées au Gin To, de quoi faire passer vos Santoni pour des 100 tonneaux, votre pote sera tout naturellement assis sur le canapé, face à vous, entrain de rouler des pelles à votre target du début de soirée. Et vous savez quoi ? Vous serez obligé de dire “je m’en branle, je suis sur un plan à Lyon c’est mieux comme ça” à votre autre pote aussi perché que vous et qui sera entrain de se foutre ouvertement de votre gueule.

Le lendemain matin, vous espérerez secrètement débarquer au petit déjeuner et entendre un “ah ouais il l’a pas tiré finalement ? Oh lala mais c’est un manchot ! Putain quel tocard !“, mais on sait tous comment ça va se passer !

Vous attrapez un café tiède, une tartine, et poserez la fameuse question:

– “Il est pas là Lucien ?

– “Bah non, il a pas dormi là, on l’a laissé dans la boite avec la fille d’hier.

– “Ah ouais ? Non mais il l’a pas tiré je pense si ? Elle avait l’air bien coincée 16ème quand même...”

– “Coincée 16ème tu dis ? Je sais pas mais en tous les cas ce qu’il lui a fait sur le ponton c’était pas coincé !

– “Comment ça sur le ponton ? Tu l’as vu ??

– “Non, mais je viens de l’avoir au téléphone, il arrive là. Il l’a fait 3 fois sur la plage avec elle et ils ont dormi dans le pool house de chez les parents de la meuf. Tu vois, t’aurai pu faire pareil si t’avais été bon…

Je passe sur l’aspect éducation, récupérer sa petite fille après une nuit de baise avec un parfait inconnu dans sa cabane à matelas, ça doit donner envie de la tartiner de miel et de la jeter dans un nid de frôlons. Après tout, quand vous êtes au plumard avec une fille entrain de lui faire faire des saloperies, vous vous souciez assez peu de ce que pourrait penser son père à ce moment précis.

Le vrai problème est qu’une fois de plus votre pote beau gosse vous aura grillé la priorité. Pendant que vous vous emmerderez à envoyer 4 textos à une gonzesse pour savoir ce qu’elle fait ce soir, il aura déjà reçu 20 textos de la fille de la veille qui voudra absolument venir dîner avec votre bande. Et le pire dans tout ça, c’est que comme vous l’aviez dragué et donc rencontré avant votre pote, elle vous prendra pour son allié et se posera à côté de vous toute la soirée, vous, son nouveau meilleur ami d’enfance…

Si avoir des potes beaux gosses vous donne l’occasion d’arriver en meute et d’attirer l’attention de toutes les filles de la boite, ça fait aussi de vous le mec sympa, le pote des autres… jamais bon signe ! Du coup je vous recommande vivement de mixer intelligemment. Vous êtes un mec cool, pouvant tenir largement la conversation le lendemain sur la plage sans être trop lourd ni trop con, faites vous des potes normaux, avec 2 mecs assez beaux gosses, des filles mignonnes et le reste tous dans la moyenne. Si vous êtes bons vous les grillerez à la tchatche !

Comme je l’ai souvent dis à mon pote super beau gosse: “si j’avais ton physique j’aurai fait de grandes choses“.

Enfin moi je dis ça pour vous, à la fin des vacances je rentre voir Roger !

TGIF et bonnes vacances à ceux qui perdent pas de temps.

1,378 total views, 2 views today

Related Posts