TGIF – Thank God It’s Friday | Week-end avec sa meuf

by • Feb 19, 2016 • T.G.I.F.Comments (0)2492

Salut les coquins,

Le 15 février est passé et la France entière est en vacances. Ça glande, ça glisse, ça bouffe de la raclette et ça claque son blé dans les stations de ski. Merci à vous, amis touristes, de laisser votre oseille dans nos belles stations régionales et de contribuer à l’essor touristique rhône-alpin, et plus particulièrement à toi le Parisien, toujours aussi à l’aise quand il s’agit de faire grimper ta série 5  sur la neige et de couper l’unique accès aux stations.

On en a parlé la semaine dernière en ces lignes que j’ai la prétention de croire, si ce n’est à peu près drôles, au moins un tantinet informatives, mais la Saint-Valentin est enfin derrière nous. Ce bourrage de crâne publicitaire, ces coeurs affichés partout jusqu’à nous foutre la gerbe et ces images de couples amoureux qui nous cassent les couilles sont déchirées, piétinées et jetées à la poubelle. Allah est grand !

Pourtant ça n’a pas loupé, tous ces couples qui nous assuraient avec une certaine arrogance snob qu’ils ne s’offriraient rien pour cette fête qui, je cite est “totalement plouc, ringarde, tout juste bon à faire sortir au restaurant les trous du cul de basse fosse”, nous ont finalement rapé les noyaux toute la semaine.

– Ah tu sais que pour la Saint-Valentin j’ai eu un week-end à Londres.

– Bah non je savais pas, d’autant plus que tu m’avais expliqué par A + B que vous ne vous offriez rien parce que vous valiez mieux que ça !

– Euh… oui c’est vrai, mais enfin tu sais ce que c’est… 

Bref, tout le monde a baissé sa culotte et a bien pris soin de ne pas froisser bobonne histoire de pouvoir y taper copieusement dans la frisée pendant le week-end.

Après, il y’a les bons. Ceux qui décident de partir avec leurs meufs en week-end pile pendant la Saint-Valentin. Outre l’idée que, de fait, on passe ce fameux week-end en bugne à bugne avec sa meuf, on peut aussi argumenter que c’était prévu de longue date, que le fait que ce soit le 14 février soit un hasard complet… Bref, on sauve les meubles et surtout les apparences.

A ce propos, avant de se précipiter quasi genou à terre dans une proposition de week-end “en amoureux”, même si vous ne l’êtes pas encore, j’attire votre attention sur le timing à observer. Non parce que si clairement l’idée de se barrer quelque part pendant 2 jours est une très bonne chose et va indéniablement permettre à votre couple de passer un cap, sauf catastrophe, il s’agit de ne pas le proposer au bout de 2 semaines et de faire fuir la meuf à tout jamais.

Loin de moi l’idée de ramener la couverture à moi mais j’ai eu, dans ma tendre jeunesse, l’exemple d’une fille qui m’avait proposé de partir à Disneyland alors qu’on s’était nuitamment secoué la couenne 1 fois ou 2. Erreur manifeste de timing et d’appréciation, coup de flippe, je l’ai plus jamais rappelé. Et puis franchement, profitez un peu de vos week-ends, le temps de vous la coltiner à chaque fois qu’une sortie en plein air s’organise arrivera bien assez tôt.

Bref, au bout d’un certain temps de relation, partir en week-end ou en vacances coulera de source. Je veux dire par là que vous n’envisagerez pas de faire des trucs sans votre moitié et que de toutes façons votre degré d’intimité sera tel que tout roulera parfaitement et qu’il n’y aura aucune gène du quotidien.

Non je dis ça parce que dans un couple il y’a des caps qu’il faut passer, surtout quand on part en week-end pour la première fois.

Un pote nouvellement en couple m’a confié dernièrement qu’il se barrait je ne sais où avec sa zouze en week-end, qu’il était trop content, et que ce serait, je cite toujours “une bonne façon de se jauger et de voir si on allait pouvoir avancer ensemble ou non.”

Tandis-qu’il me fanait minute avec son romantisme à deux ronds et ses grandes envolées lyriques sur la nécessité de partir loin pour savoir si un couple pouvait tenir la route, je me suis permis de le couper pour lui poser une question que je trouve personnellement essentielle.

– Et du coup tu comptes faire comment pour aller chier pendant 2 jours ? 

Bah oui !! Sans déconner, quand t’es depuis peu avec une nana et que tu n’as pas encore dépassé le cap scatologique et digestif avec elle, comment faire pour se démerder – c’est le cas de le dire – avec un souci aussi épineux.

– Mec, je te parle week-end romantique et tu me parles d’aller chier ??

– Ah non mais moi je t’en parle pas, c’est juste qu’il faut impérativement que tu réfléchisses à ça avant d’y être confronté de manière urgente…

Rien que de l’écrire je me marre tout seul parce qu’on a tous déjà été dans cette situation.

Personnellement je dirai même que le vendredi aprem, juste avant le départ, ce qui m’obsède n’est pas tellement le restaurant dans lequel on va bien pouvoir diner le soir en arrivant, ou encore l’activité du samedi aprem après le déjeuner, ni même le fait de pouvoir se la donner sec pendant 48H sous d’autres cieux, mais clairement cet aspect la.

Du coup dès le réveil du vendredi on y pense.

– C’est pas ce week-end que tu pars avec ta meuf toi ?

– Si si, et comme un con j’ai un peu canoné hier soir du coup j’ai potentiellement une petite chiasse qui risque de se déclarer !

– Hahaha comme tu vas galérer mec. 

Oubliez l’idée de vous envoyer 3 clopes et 9 cafés 2 heures avant le départ. Certes, ça vous permettra de vous soulager momentanément, de passer le voyage sans encombre et d’arriver à faire bonne figure jusqu’au réveil du samedi, mais vous n’allez que repousser l’échéance.

Certes, il y’a des gens, dont je fais partiellement parti, qui n’arrivent pas à déféquer hors de leur zone de confort et qui peuvent passer un week-end entier sans même que la question se pose. Mais pour le commun des mortels, 48H sans arrêt au stand risque d’occasionner au mieux des pets d’un autre monde, au pire une occlusion intestinale.

Evidemment aucun obstacle n’est infranchissable ! Vous allez donc finir par développer des techniques dignes des plus grands films d’espionnage, reléguant les évasions aéroportées de James Bond au rayon Bibliothèque Rose.

Bon, plusieurs solutions faciles s’offrent à vous. La meilleure, mais qui peut être risquée si vous trainez un peu trop, est d’aller faire votre petite affaire dans les chiottes du resto dans lequel vous êtes venus bouffer. Comme votre nana aura de toutes façons repéré que vous avez mis un peu plus de temps que d’habitude, vous pouvez éventuellement revenir l’air agacé et balancer “Putain tous les mecs du resto ont eu envie d’aller pisser en même temps que moi à priori, j’avais 4 personnes devant moi” en posant votre cul sur votre chaise le plus naturellement du monde. Clairement il y’a 2 chances sur 3 pour qu’elle vous croit, mais vous aurez droit au bénéfice du doute.

Bien sûr, si vous êtes salement chatté, vous serez tombé sur une chambre d’hôtel ou sur un appart dans lequel les chiottes sont DANS la salle de bain. Dans ce cas précis rien de plus simple: on monte un peu le son de la télé, on explique qu’on part prendre sa douche, on fout l’eau à fond et en avant la musique. Aucune chance de vous faire attraper, le “plouf” salement tue l’amour ayant été couvert par la téloche et la flotte, et l’odeur par la douche que vous vous apprêtez à prendre dans la foulée.

Bien sûr, pour les amateurs de sensations fortes, il y’a aussi la solution de quitter le plumard conjugal façon ascension de la face Nord de l’Everest après avoir volontairement fait un peu de barouf pour vous assurer que votre dulcinée ronque copieux. Logiquement, votre meuf dort et ne peut pas vous entendre. Au pire, l’espace temps est une notion assez vague pendant qu’on pionce et vous pourrez toujours dire que vous êtes partis 20 secondes vous faire un verre d’eau.

Le tout va être de bien vous contrôler et de ne pas lâcher un pet king size préalable à votre petite affaire, qui risque bien de résonner sur la faïence des chiottes, réveiller tout l’appart et pour le coup vous faire passer pour un gros porc. A ce niveau là on aura même dépasser le stade du tue l’amour puisque votre meuf va vous identifier à cet horrible bruit qu’elle aura entendu, le raconter à toutes ses copines et vous griller pour plusieurs années, voire sur plusieurs générations.

Faut dire aussi que nous on est sympa. Si nos meufs nous filent le train pendant toute la durée du week-end, nous on leur laisse des occasions uniques de faire ce qu’elles ont à faire sans les gêner. On va acheter le petit-déjeuner, on explique qu’on part prendre de l’essence, qu’on part faire une petite course ou qu’on sort faire pisser le chien.

Non seulement ça leur permet de se soulager sans aucune gène, mais en plus ça nous permet de souffler une demi-heure peinard pendant ce week-end où on doit être parfait pour préserver la magie du début et poursuivre l’opération séduction.

Bien heureusement, il n’y a pas que ça qui nous préoccupe à l’aube d’un premier week-end avec sa gueuse.

Il n’y a aucune raison que ça se passe mal, mais un week-end en tête à tête, sans porte de sortie possible et sans sas de décompression, ça peut coller les miquettes. Déjà attention aux confidences dès le vendredi soir.

On sait tous comment ça se passe. Vous avez fait 3H de bagnole, de train ou d’avion, vous relâchez un peu la pression après 4 verres de rouge au resto, vous vous sentez bien, prêts à passer un super bon week-end et vous vous laissez aller à raconter quelques anecdotes sur votre vie. Sans dire qu’on a tous des casseroles pédophiles ou zoophiles au cul, le simple fait de raconter comme un con que vous aviez fait un week-end avec votre ex, sans oublier de dire encore plus comme un con “je dis pas ça pour comparer” et vous pourrez considérer que le week-end est parti à la merde sur le champ. Non seulement la soirée risque d’être bien pourrave, mais en plus vous allez devoir lutter  tout le samedi pour rattraper votre connerie.

En plus c’est bien connu, quand un mec cherche à se rattraper d’une connerie, il en devient tellement mielleux qu’on a envie de le tarter…

Idem si vous n’avez absolument rien de prévu. Parce qu’on a beau dire que l’objectif initial du week-end est de le passer ensemble, de se regarder dans le blanc des yeux, de se grimper dessus 3 fois par jour et de bouffer une spaghetti à deux façon La Belle et le Clochard, il s’agirait quand même de passer pour un mec un poil en place. Clairement, l’idée est d’arriver au mélange putain de subtile entre le fait de ne pas passer pour un pantouflard qui s’était imaginé regarder la neige tomber en prenant sa copine par la taille et en lui susurrant des banalités chiantes dans le creux de l’oreille, et en même temps de ne pas avoir trop blindé le planning au risque de se faire entendre dire que “c’était top, mais finalement on n’a pas trop profité l’un de l’autre.”

Si la femme est le plus beau terrain de jeu de la création, ces bestioles là devraient quand même être fournies avec une notice pour arriver à comprendre comment ça se joue.

Ceci dit il a pas tort le bougre, partir quelque part en tête à tête avec sa meuf, c’est bien le meilleur moyen de voir s’il y’a du potentiel pour que ça marche.

TGIF !!

6,825 total views, 2 views today

Related Posts