Masters d’Augusta: Jordan Spieth superstar

by • Apr 15, 2015 • BuzzComments (0)2121

L’Augusta, premier Major de la saison 2015 s’est déroulé ce week-end et fut l’une des plus belles éditions de l’histoire .Comme le veut l’une des très nombreuses traditions du tournoi, ce sont trois légendes du golf, Arnold Palmer, Gary Player et Jack Nicklaus qui swing les premiers. 
Et on peut dire que ce dernier a une fois de plus marqué les esprits car malgré ses 75 balais, The Golden Bear, 6 fois champion du Masters,  nous fait facilement un trou en un… Magique ! 

 

The Masters - Preview Day 1
Le plus, c’est que cette magnifique performance a eu lieu sur certainement le plus prestigieux parcours, celui de l’Augusta National Golf Club en Géorgie.
Contrairement aux trois autres grand tournois qui composent le Grand Chelem de Golf, le Masters se déroule toujours ici, la deuxième semaine d’avril. Cette idée originale est due au très grand golfeur Bobby Jones qui souhaitait donner au golf un endroit pour une rencontre annuelle de prestige. Ouvert en 1933, le tournoi a vu jouer de grands champions: Jack Nicklaus détient aujourd’hui le record avec 6 victoires, suivi d’Arnold Palmer et de Tiger Woods avec 4 victoires.

rsz_1augusta-national-890x395_c

  Petites traditions du Masters:
– Le vainqueur gagne la Veste Verte, faisant de lui un membre de l’Augusta National pour une durée de un an.
– Le tenant du titre concocte lui-même le menu du traditionnel dîner des vainqueurs la veille du tournoi.
Le nouveau numéro 2 mondial, Jordan Spieth, a remporté l’édition 2015 du Masters en faisant un exploit rare: mener le tournoi de bout en bout. Du jamais vu depuis 1976 et un certain Jack Nicklaus…
Mais ce n’est pas le seul exploit du prodige texan cette semaine:
– Plus jeune leader après le premier tour (21 ans et 8 mois pour un score de 64)
– Plus grand nombre de birdies sur la semaine (28)
– Meilleur total après 36 (-14) et 54 trous (-16).
– Son total de -18 après 72 trous égale le record de Tiger Woods en 1997.
Ni particulièrement long, ni spécialement précis, Jordan Spieth est juste un gigantesque talent disposant d’un putting hors norme et jouissant de nerfs d’aciers…
Le numéro 1 mondial Rory McIllroy pensait se la jouer solo sur le toit du monde pendant plusieurs années, mais avec la nouvelle génération US qui monte (Spieth – Fowler – Johnson – Keopka), il va avoir un peu de boulot pour battre les records de longévité de sa sainteté Tiger Woods.

 

 

2,123 total views, 1 views today

Related Posts