dodo-la-sodo

L’épineuse | Dodo la Sodo

by • Feb 23, 2015 • L'EpineuseComments (0)3726

Précautions d’usage : monsieur ce que tu vas lire ne va pas toujours te plaire, mais crois moi c’est pour ton bien.

Cher toi, ton épineuse a profité d’une escapade proche du périple pour t’offrir une interview exclusive de Dodo la Sodo. Suite au franc succès de mon interview du 69, ton Bernard de la Villardière du web a bravé sa peur du noir pour un « brand new » tête à cul riche en révélations.

Véritable fantasme chez monsieur, adoré ou craint par ses dames Dodo la Sodo se présente humblement, conscient des enjeux qu’il représente, un portrait sans vaseline d’une position qui peut faire mal pour votre bien.

Dodo la Sodo, en quelques mots pour nos lecteurs effrontés, présentez-vous ?

Tout d’abord merci pour votre accueil, je pense que chacun d’entre nous me connaît je jouis d’une réputation que je qualifierais de napoléonienne ! Parlez de moi en bien, parlez de moi en mal, mais parlez de moi ! Je suis sans conteste source de plaisir chez beaucoup de couples mais reste un sujet tabou pour une majorité d’entre eux. Je crois que ma pratique peut parfois effrayer, je reste pourtant intimement convaincu que je peux être un atout de taille dans certains cas de force majeure (aka les anglaises débarquent). Je suis une source de plaisir sans failles quand monsieur et madame m’invitent dans leurs danses sexuelles.

Dodo la Sodo, si beaucoup d’hommes vous admirent en secret, ces dames peuvent parfois être réticentes à votre pratique, quels sont vos conseils ?

Je crois que le secret comme dans beaucoup d’autres cas demeure l’alcool. (il s’esclaffe) Trêve de plaisanterie ou pas, si madame est totalement réfractaire à mon sujet il faudra malheureusement abandonner pour un moment. Ma pratique proche du hors piste requiert un niveau minimal de préparation afin d’éviter l’avalanche. En revanche, si madame laisse une porte ouverte c’est à monsieur de jouer. Une bonne préparation de la piste demeure l’élément essentiel d’un décollage réussi. Je le répète, on ne se lance pas dans un tunnel à sens unique à 200km/h. On allume ses phares, on avance doucement et on s’assure que la voie est dégagée évitant ainsi le fatal accident. Je suis avant tout une escapade de plaisir qui doit être issue d’une décision prise à la majorité. Messieurs n’oubliez pas que de se lancer dans Dodo la Sodo sans accord préalable c’est aussi se priver de moi pendant toutes les années à venir. L’enjeu demeure de savoir m’utiliser dans les règles de l’art et d’arriver à me détacher de l’image parfois très négative que je dégage (bien malgré moi)

Dodo la Sodo, je vous remercie pour ces mots, avez-vous quelque chose à ajouter ?

Je tiens à souligner que Dodo la Sodo n’approuve pas Dodo la Saumure.
Chacun sa merde, si je puis dire…

Sortez couverts, soyez ouverts, mais bien élevés !

5,570 total views, 2 views today

Related Posts