tete-a-cul-avec-le-69

L’épineuse | Tête à cul avec le 69

by • Feb 02, 2015 • L'EpineuseComments (0)4953

Précautions d’usage : monsieur ce que tu vas lire ne va pas toujours te plaire, mais crois moi c’est pour ton bien.

Cher toi, avant tout propos un gros Big Up pour ta fidélité sur mon ôde à la levrette. Cette semaine je te livre les secrets du 69. Véritable Claire Chazal de l’information j’ai rencontré pour toi et en exclusivité pour l’effronté le 69 en personne (dans le monde de l’épineuse c’est possible et la sodomie refuse pour le moment toute interview). Confidence autour d’un verre, il s’est livré, son histoire, son parcours parfois chaotique, aujourd’hui chronique d’un tête à cul avec le 69.

Même s’il souhaite conserver une forme d’anonymat, le 69 a tenu et pour la première fois à pousser ses coups de gueule, remercier ses fans et nous donner ses conseils pour que son image retrouve enfin ses lettres de noblesse. Interview (sur)réaliste d’une position controversée !

69, dîtes-nous, vous êtes né dans les premières positions à tester, selon vous quelles sont les raisons de votre succès chez les plus jeunes ?

Je dois avouer que cette addiction des jeunes adolescents à mon égard me trouble souvent, je suis un peu le M. Pokora du Kama Sutra, je pense avec recul que ce succès est notamment dû à la complexité de mon exercice. Je permets un plaisir partagé, une acrobatie hors du commun, je crois représenter le goût du challenge avant tout ! Certains m’abandonnent pour d’autres pratiques par pur égoïsme car je représente un véritable compromis : se concentrer sur le plaisir que l’on donne pendant que l’autre en reçoit. En évoluant les couples opteront pour un plaisir donné mais chacun son tour. J’accepte mais ne renonce pas !

69, nous comprenons votre besoin d’exister à travers les générations, avez-vous des anecdotes pour nos lecteurs ? 

Je suis ravi que vous me posiez cette question ! Ma pratique est justement sujet à toutes les anecdotes et surtout autorise toutes les variantes. Je tiens à m’expliquer, je ne suis pas le genre de position qui favorise madame ou monsieur, je suis déclinable dans un sens ou dans l’autre, l’un au dessus et l’autre au dessous. Je reste cependant intimement convaincu que ma pratique idéale reste de laisser à madame la place haute du lit superposé ! Cela évitant des dommages collatéraux telle qu’une collision testicule/front qui je le rappelle garde une très mauvaise note à tous les crash tests ! Madame au dessus c’est la garantie d’une application la plus parfaite de ma position, j’en suis intimement persuadé.

69, je sais que vous êtes discret, mais pour nos lecteurs, quels sont vos conseils ou incontournables pour garantir un maximum de plaisir ?

Je crois qu’il faut respecter dans un premier temps le principe de volontariat. Personne n’est à l’aise dans ce type de positions, il faut que la décision soit prise à l’unanimité. Je vous rejoins aussi sur l’hygiène, ma pratique implique nécessairement des nez qui se transforment en spéléologues, par respect nous leur devons des grottes impeccables prêtes à être explorées sans dommages collatéraux. Nous connaissons les dégâts que peuvent provoquer des grottes mal entretenues avec risque d’éboulements. Je tiens cependant à encourager chacun à ma pratique pour le piment qu’elle apporte au quotidien. Je suis lassé d’être délaissé par des missionaires quotidiens mal réalisés ! Merci pour cette interview et je l’espère à très bientôt sur vos matelas ou ailleurs, j’adore les surprises !

NB : pour contacter le 69 ou lui demander une photo dédicacée vous pouvez lui écrire (ou pas ) au 69, rue de la tête bêche, 69069  LECHE EN VERCORPS

6,495 total views, 4 views today

Related Posts