epineuse_je_suis_amour

L’épineuse | Je suis amour

by • Jan 12, 2015 • L'EpineuseComments (0)4536

Picture by Jeff Chandler.

Précautions d’usage : monsieur ce que tu vas lire ne va pas toujours te plaire, mais crois moi c’est pour ton bien.

Cher toi, la semaine fût longue et riches en émotions aussi violentes qu’enrichissantes. Cette semaine l’exercice de mes doigts sur le clavier sera différent, écho d’une actualité qui marquera notre histoire, tu es devenu Charlie, madame est devenue Charlie et ton épineuse veut illustrer Wolinski avec ses mots :

Dis-moi que tu m’aimes, je suis amour et tu verras que ton quotidien prendra de nouvelles couleurs.

Amour, Amour, Amour : entre toi et elle, entre toi et lui, entre elle et elle, l’amour avec un grand ou un petit A voilà ce qui a pu t’aider cette semaine à retrouver des moments où enfin tu as eu l’impression de respirer pour pouvoir remplacer tes douleurs abdominales provoquées par les images de tous tes écrans. Commençons simplement, l’amour c’est quoi au juste ? Le Larousse lui-même multiplie les définitions. Tu le sais, madame attend son premier je t’aime depuis qu’elle a regardé son premier Walt Disney. Aujourd’hui elle ne t’attend plus sur ton fidèle destrier, non elle attend que tu deviennes un fidèle destrier qu’elle pourra chevaucher éventuellement pour toujours.

L’amour, ce vilain mot qui te fait peur et qui te donne souvent pendant quelques temps l’impression que l’on vient de te castrer pour toujours, demeure pourtant le dernier cocon dans lequel tu pourras te lover. L’amour n’est pas une fatalité, accepter de te passionner au lieu de raisonner ne te transformera pas en autre chose qu’un homme épanoui. Madame tend à aimer plus facilement, du moins madame tend à pouvoir crier amour quand tu peines à chuchoter l’attachement mais putain de merde (oui parfois éventuellement je me fâche) laisse ton coeur s’ouvrir, accepte l’éventuelle douleur qu’il pourra causer, embrasse l’idée que tes baises resteront des baises mais qu’elles prendront des dimensions que les autres ne t’apporteront jamais. Madame aime parce que madame est courageuse.

Cher toi, pour aimer il faut savoir se faire violence, il faut accepter de devenir plus faible pour que l’amour d’un ou d’une autre vienne nous renforcer. Apprend à aimer madame selon ta propre définition, selon ta propre déclaration. Casse les codes imposés par des années de stéréotypes amoureux et réinvente ton couple aux rythmes des battements de tes sentiments. Ne lance plus des Je t’aime téléphoniques comme des aurevoirs et n’attend plus que madame en vienne à ça :

“Dis-moi tu m’aimes ?”

Si cette réplique parvenait un jour dans le creux de ton oreille, alors tu auras échoué. Madame sait lorsqu’elle est aimée, madame ne doit pas avoir à demander, madame est chiante et dieu merci. Finalement aimer demeure la chance de vivre différemment, d’élever son âme à des niveaux que le célibat n’atteindra pas. Aimer est le devoir citoyen que l’on doit à l’histoire de sa vie et les droits qui en découlent te permettront d’atteindre ce vilain mot tant recherché et si difficilement atteint :

Le Bonheur

Une seule règle : n’aime jamais quelqu’un au détriment de l’amour que tu dois porter à ta personne.

Sortez couverts, soyez ouverts… mais bien élevés.

#jesuisamour

 

6,471 total views, 1 views today

Related Posts