L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | Bravo Morray!

by • Jun 04, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)1709

Hé coucou vous !

Les gars, je suis chauuuude comme une baraque à frites, ou bien remontée comme une pendule, enfin bref je suis en forme! Je risque d’envoyer la gomme sévère sur des saloperies de mecs, et me faire engueuler par les copains.

J’explique cette soudaine forme olympique. J’ai eu la chance de voir mes principales muses aujourd’hui, et encore une fois, elles m’ont tendu le bâton pour se faire battre ! Enfin elles auront certainement la chance de se reconnaitre à travers ce petit pamphlet et de se dire qu’elles existent à travers moi ! Ahahaha ! On va encore dire que je suis une fausse modeste et je répondrai que j’m’en fiche pas mal.

On a beau dire, mais quand on est en couple et qu’on a enfin consommé le fruit défendu, toutes ces petites choses qu’on se retenait de faire au début de notre idylle sont enfin mises au grand jour, et je parle pour vous messieurs ! On assiste à des tas de choses plus étonnantes les unes que les autres. Ma foi mesdemoiselles, une fois de plus on s’y fait ou alors on met les voiles ! C’est un peu comme l’emmerdeuse, tu l’aimes ou tu la quittes…

Après six mois de relation, les gars, la porte des chiottes se ferme toujours et la cuvette a toujours la possibilité de se baisser ! Bah ouais, quel plaisir d’entendre cette douce mélodie après votre hectolitre de bières. La brosse à dent existe toujours, et le gel douche aussi d’ailleurs, on en viendrait presque à se demander si votre CDD de la propreté est arrivé à son terme ! En inversant les rôles j’en mettrais sûrement ma main à couper qu’on pourrait se prendre des réflexions du style « Tu vas plus chez l’esthéticienne ? » Bah ouais, gros naze, c’est donnant-donnant, tu te laves plus je m’épile plus. On peut se la jouer famille Pierrafeu, si ça t’excite, pauvre tâche !

C’est un peu comme dans les Choristes, votre Morange, vous résiste ? Sans hésiter une minute, c’est action-réaction. Outre l’aspect propreté, on peut en venir également à l’aspect bienséance. Oh oui votre mec est parfait, matte pas une gonzesse, n’a jamais rêvé de gros nibards et n’aime aucune photo du premier mannequin en suggestion sur Facebook, c’est bien connu !

Fauuuuux ! Le premier petit cul qui passe attirera son attention au moins une minute dans la journée, autant vous dire que sur huit heures, sa capacité de travail va se résumer à environ une heure, c’est pas comme ça qu’il vous emmènera à Bali cet été….Eh ouais ma gueule, après quelques mois de relation, le constat est sans appel, on vit pas avec Blanche Neige et ses septs nains. (Dieu merci, un mec c’est déjà suffisant)

On va pas se mettre à chougner, on a été fabriqué et formaté par le tout puissant pour vivre, enfin du moins, essayer de vivre avec un mâle. L’emmerdeuse n’a pas de solution, et si j’en avais, je serais la reine du pétrole. Ah si, trouver le mec parfait… Enfin trouver le mec parfait, c’est comme se lécher le coude. IM-POS-SI-BLE

1,293 total views, 2 views today

Related Posts