L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | Gaspacho de l’emmerdeuse

by • Jul 16, 2014 • L'EmmerdeuseComments (2)4473

Holà que tal? Muy bien, patatas, fritas y tortillas!

Comme vous l’aurez compris, l’emmerdeuse se la joue bilingue ce Mercredi et vous fait part de sa chronique en direct de l’Espagne. Alors non, je ne suis pas en vacances et je fais encore moins la bringue. En tant que femme d’affaires,je suis ici pour le business, je négocie un gros contrat et je joue même ma vie.

Baaaah…ouais, je révise. Et je peux vous dire que réviser en maillot de bain avec un soleil radieux,c’est plutôt joindre l’utile à l’agréable. Au lieu de me dandiner à Lyon et de faire le ménage pour m’octroyer une pause, je me rafraîchis la mémoire en me baignant dans cette somptueuse Méditerranée (c’était monsieur jeu de mot!)

Faire le vide loin de ce stress permanent de Lyon, ça vous permet aussi de réfléchir. C’est comme votre pote, et vous en avez tous un, qui est parti au fin fond du Bangladesh pendant trois semaines soit disant pour faire un trekking alors qu’il était dans un hôtel cinq étoiles et tout le toutim, et qui vous dit “Ah non mais moi, j’ai appris sur moi même,je me suis retrouvé tu vois” MAIS BIEN SUR!

Tout ça pour dire que finalement, être heureux et amoureux c’est un peu comme une bonne recette de cuisine. J’ai donc élaboré ma fameuse recette du gaspacho de l’emmerdeuse.

Tout d’abord ce qui compte, c’est choisir la qualité de vos ingrédients, parce qu’on ne fait pas d’un âne un cheval de course. Et comme je dis toujours y’a pas que le physique qui compte, enfin ça après c’est le petit plus, le bonus quoi, le beurre dans les épinards.

C’est vrai que se lever tous les matins à côté du fils caché d’Elton John et de Massimo Gargia c’est pas le pur bonheur. Mais après tout, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas.

De toutes façons, pour un bon gaspacho, la couleur de vos tomates et de vos poivrons sont certes indispensables mais il faut aussi une tenue, une saveur…vous l’aurez compris, la curiosité, l’intelligence et la culture de votre bien aimé reste LA chose importante.

On passera sur les mecs un peu Jean-Raconte, les “moi je” et compagnie, ça vous fait rire quelque temps mais après c’est rasoiiiir au possible.

Un mec qui vous fait découvrir un tas de choses et qui attise votre curiosité, ça c’est un poivron qui a de la tenue!

Bien que la base de la recette soit établie, il faut tout de même une préparation et une rigueur pour réussir votre gaspacho. La découpe est fastidieuse, il faut un couteau aiguisé et un minimum de savoir faire. Par métaphore, si nous les gonzesses, nous sommes le couteau de cuisine, il faudra sans doute être armée, et se heurter à quelques difficultés. L’emmerdeuse aime le challenge, émincer reste un jeu d’enfant quand votre cœur a choisi la bonne personne.

Enfin, quand il s’agit d’assaisonner et de mettre la touche personnelle qui fait la diff’ , pas besoin d’en faire des tonnes et de mettre tout ce qui vous tombe sur la main. Une pincée d’humour et de répondant suffit largement.

Laissez reposer, pour que cela reste bien frais, attendre quand on sait que ça vaut le coup, ça reste un jeu d’enfant.

Vous me direz, une emmerdeuse ça rate des recettes aussi, bah ouais, on réussit jamais du premier coup, et Dieu merci! Parfois c’est en se trompant qu’on fait les meilleures choses ( la tarte Tatin ça vous dit quelque chose?)

Après tout, aussi bien l’amour qu’une recette de cuisine, quand on aime ce qu’on fait et qu’on travaille avec des bons produits, on peut être sur du résultat et même aspirer à un plat étoilé.

 

 

3,987 total views, 1 views today

Related Posts


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/42/d216380193/htdocs/effronte/wp-content/plugins/kebo-twitter-feed/inc/get_tweets.php on line 257