L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | Les emmerdeurs.

by • Nov 12, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)2213

Salut les poilus !

PAAAAAF ! Cette phrase de politesse colle parfaitement en cette journée du 11 Novembre. Effectivement c’est à 5h du mat’ en 1918 que notre cher et tendre Maréchal Foch, commandant en chef des armées alliées, a décidé d’approuver cette fameuse convention afin de stopper ces quatre années de batailles ensanglantées. Well done buddy !

Si grâce à lui, on se prélasse dans nos charentaises, les cheveux dégueulasses à vaquer à diverses occupations toutes plus débiles les unes que les autres, je le remercie de pouvoir mater tous les reportages sur les World War (j’ai cette passion ou ce vice malheureusement) et de pouvoir écrire tranquillement ma petite chronique.

Si cette semaine, j’ai entendu que les garçons tremblaient le Mercredi matin à la vue d’un nouvel article de l’emmerdeuse, certains ont porté leurs cacahuètes jusqu’au bout et ont même pris leur plume pour me répondre. Eh bah nom de Dieu, Jésus, Marie, Joseph, je peux vous dire que je suis tombée de ma chaise. Je vous la fais parvenir en pièce joint en fin d’article, non je déconne, je préfère garder le secret, mais ce que je peux vous dire, il mérite le prix Pulitzer ! Bon style, plume quelque peu lourde, esprit un peu étriqué par sa déception enfin bref peu importe encore un garçon blessé dans son ego !

Ah je crois que j’en ai trouvé des emmerdeurs ! La compétition est rude ! Je citerai d’ailleurs à juste titre mon petit friend, qui, hier soir devant un pot de Croze-Hermitage, m’a dit spontanément « Non mais toi t’es un peu une casse couilles ! » Eh bah allez je t’en prie, on est en démocratie, exprime toi! Bien que ce soit un analyste financier et que je ne doute pas une seconde de ses compétences professionnelles, je trouve qu’il est un peu rude dans son analyse ! Je ne suis pas aussi casse burne qu’un bilan comptable, impossible !

En revanche, si je suis bel et bien une emmerdeuse et que j’en suis plus que fière, cette fois ci je m’attaquerai à tous les emmerdeurs en chef ! Et Dieu sait combien vous êtes nombreux ! Salut à vous les indécis, les irrespectueux, les joueurs, les queutards, les insistants ! Autant d’adjectifs pour dépeindre votre portrait, chouette chouette chouette je m’en réjoui d’avance !

Si par malheur une nana vous jette comme une vieille chaussette, pas besoin de chougner comme une tapette. Chose promise, chose due. Vous nous en avez fait baver et on vous rend certes plus que la monnaie de votre pièce mais ça vous fait pas de mal ! Il faut bien que vous compreniez une chose : On est pas votre mère, pas votre sœur et encore moins votre chien.

Si vous êtes un emmerdeur et que vous souhaitez vous repentir, il n’est pas trop tard.

Prenez le temps de lire cette ode qui vous est destinée :

A toi l’emmerdeur, qui vit sans peur
Sache que si tu viens de remarquer que tu as fauté
Il faudra sans doute, de ta douce, reconquérir le cœur
Ta ligne de conduite sera calme et volupté. 

Pas besoin d’un week-end en station mais simplement d’une déclaration
Met ta sale fierté de coté et ouvre ton cœur
Arrête de penser avec ton caleçon, tu seras sur le chemin de la rédemption
Les emmerdeuses ont tout de même besoin de douceur. 

Messieurs voici la clé de votre succès.

1,861 total views, 1 views today

Related Posts