L’emmerdeuse | La guerre des sexes.

by • Mar 25, 2015 • L'EmmerdeuseComments (0)1405

Graouuuuuuuuu !

Si ce cri de tigresse peut vous surprendre, il reflète simplement mon humeur de la semaine. Je suis tendue comme une crampe, mais aussi surexcitée ! J’ai d’ailleurs bien failli te faire faux bond cette semaine, lecteur adoré, prévenant ainsi le Big Boss des Effrontés « ouaiiiis gros, pas le temps d’écrire ma chronique cette semaine, je suis trop busy, busy. » Cependant me voyant prise de violents remords cette nuit, me disant qu’il fallait quand même que je continue à en mettre plein la tronche de tout le monde chaque semaine (enfin surtout des mecs), me voilà entrain d’affuter ma plus belle plume !

Le constat flagrant en tant qu’emmerdeuse suprême, est que nous avions oublié de fêter dignement la journée de la zouz’ le 10 Mars dernier ! Such a shame ! C’est donc aujourd’hui que je m’apprête à rétablir le statut de la femme et de la porter aux nues. Je ne suis pas féministe pour un sous et même misogyne mais quand il s’agit de balancer deux trois punchlines sur les inégalités hommes-femmes je suis votre homme ! C’est la guerre, nom d’une pipe!

J’ai remarqué à plusieurs reprises ces derniers temps, que les nanas ne boxeraient définitivement jamais dans la même catégorie que les mecs, et c’est dans l’article de cette semaine que je m’efforcerai avec un point de vue objectif de vous le montrer. (Jean-Michel reporter sans frontières!)

J’ai l’impression de présenter Enquête exclusive: “Femmes-Hommes, le tabou d’une vie.”

Si tout le monde se met d’accord pour dire ouvertement qu’une gonzesse a pris du cul, au contraire, un mec qui grossit ça ne se dit pas. Votre pote est devenu un gros lard et a fait de son ventre un trampoline et par la même occas’ le terrain de jeu de ses neveux. On dira d’un mec, qu’il est charpenté et qu’une nana est une grosse truie. Classe et sympathique à la fois, on aime! Enfin, je peux vous dire que si un jour mon mec grossit, ce sera huile d’olive EN SPRAY et salade, point barre. J’hésiterai pas à lui faire part de son allure de phoque échoué sur la banquise.

En ce qui concerne, la réussite professionnelle, APPAREMMENT, on ne la mérite pas toutes. On entend tous « Oui, le mec de la compta a été muté parce qu’il avait de véritables compétences, alors que Laurence, on sait tous qu’elle est passée sous le bureau ! » Mais enfin évidemment que cela se passe comme ça ! Et la promotion canapé dans tout ça? Méthode peu reconnue mais qui a fait ses preuves!  Ce n’est d’ailleurs pas grâce à mon BTS esthétique, que je suis en stage dans une multinationale cotée en bourse!

En parlant de marie-couche-toi-là, (si, vous en connaissez tous une!) les nanas un peu olés-olés sont cataloguées sans vergogne de « belle salope » alors qu’un mec qui traine des casseroles au cul et qui se tape toutes les gonzesses qu’on toucherait même pas avec un bâton, s’assimile plus à un séducteur. Il est clair qu’on balance plus facilement qu’une telle est « chaude comme une baraque à frites » ou qu’une autre a « les yeux qui sentent le cul ». Enfin à court terme, le résultat est sensiblement le même. Personne n’a envie de se taper la nana où même le train est passé dessus, et le séducteur en question aimerait bien se marier mais ne sait pas avec qui. C’est le jeu.

Finalement, je crois qu’il y a une part de vérité là dedans. Si les hommes ont certainement une longueur d’avance sur nous et essuient des torrents de louanges pour leurs moindres écarts, il y a une raison. Pas de fumée sans feu et pas de Gin sans tonic, on donne toujours raison aux plus cons!

3,713 total views, 1 views today

Related Posts