L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | T’as des frères et sœurs?

by • Jul 09, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)1740

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs,

Ah ce bon vieux Eddy Mitchell, rien de mieux en phrase d’accroche. L’emmerdeuse a été très très en retard pour sa chronique, et elle présente même ses plus plates excuses ! (pour une fois qu’elle s’excuse, prenez en note,  ça arrivera pas tous les jours je vous le dis moi !) Certains contre temps arrivent parfois, des autographes à signer, une interview au dernier moment, poser pour la prochaine Marianne, tout ça tout ça quoi ! Heureusement, j’étais accompagnée de ma plus fidèle lectrice, ma sœur ! Un peu mon attachée de presse d’ailleurs !

Aaaaah les frères et sœurs ! Quand on y pense, ce sera la relation la plus fusionnelle de votre vie ! Un amour pur et dur qui dure pour le meilleur et pour le pire, enfin presque, les cas de divorce existent bien sûr mais enfin bon dans la logique des choses on est fait pour être fidèles comme une moule à son rocher ! Ayant deux sœurs, je peux vous dire que tout n’a pas été de tout repos ! Et en plus au milieu, il a fallu s’adapter, puisqu’en étant pendant un moment la petite dernière, on en devient par la suite l’adulte mais pas trop car votre ainée vous précède. Dur de se faire une place à moins d’être un sacré bout de nenette.

Il faut bien dire qu’on se marre souvent, quand on est petit on est plutôt du genre à se foutre sur la tronche, à marquer son territoire, à lui dire « Toi mon gars, t’es le dernier fais pas le malin, ou je t’en colle une ! » « T’es qu’un accident » ou même encore « T’as été adopté parce qu’on t’as vu faire la manche au marché et on s’est dit que t’avais une bonne tête de vainqueur »

C’est toujours de bonne guerre, parce qu’en grandissant, à nous les premières conneries, les entourloupes avec papa et maman ! Evidemment tout n’est pas tout rose, entre un frère et une sœur pas de problèmes vestimentaires ou de gueguerre de fard à paupières. Mais quand vous êtes entre sœurs, on peut souvent entendre le cri strident de la teenage qui vient de se faire piquer son dernier haut par sa frangine. Dans ces cas là, il est judicieux de se mettre aux abris et de se munir de bons gants de boxe, c’est pire que faire le premier jour des soldes… Comme demain est un autre jour, bien souvent, c’est vite oublié contre un service chèrement payé.

Ce qu’on retiendra, les meilleurs souvenirs, sans conteste. Apprendre à votre sœur à conduire, l’emmener partout avec vous, être fière d’elle et surtout la voir grandir et s’épanouir (c’est le moment kleenex et yeux rouges). Parce qu’à deux c’est mieux, elle sera toujours là pour vous remonter le moral ET les bretelles quand vous déconnez.

Ce que je préfère c’est aborder le sujet des garçons ! En maternelle elle vous dira qu’elle a tenu la main à Romain, parce que c’est un peu son amoureux mais qu’il y a aussi Hector, Louis, Théo… Et puis en rentrant au collège, elle vous dira qu’elle aime en secret quelqu’un mais que ça vous regarde pas, qu’elle « sort » avec quelqu’un et qu’ils se sont embrassés, mouhahaha, trop chou ! Le must du must, la cerise on the cake, c’est l’âge ingrat des boutons et du lycée, votre sœur est une briseuse de cœur, elle a un harem autour d’elle et les envoie péter sévère. Elle vous dira qu’elle a « largué » le dernier parce que de toute façon elle est pas amoureuse et qu’il était collant.

Les garçons sont un peu plus dégueu, ils se diront tu vois la meuf là bas ? Bah mec, je l’ai ramené l’autre soir et je l’ai baisé sauvagement…Ou alors il vous dira que Miss chaudière de l’école de co’ lui tournait autour et qu’il s’est dit tel un Jean Claude Dus « je sens que je vais conclure ». Force est de constater que les nanas ont déjà et comme d’habitude une longueur d’avance, et qu’elles mènent la vie dure à ces adolescents en rut.

Tout ça pour dire que finalement, votre sœur et même votre frère, sont et seront des jurys peu impartiaux pour vos futures conquêtes, ce sont eux qui donneront leur aval et qui tiendront les ficelles d’une présentation familiale réussie.

Croyez en mon expérience, avoir un frère ou une sœur c’est le bonheur.

1,304 total views, 1 views today

Related Posts