L’emmerdeuse | Le porno.

by • Feb 11, 2015 • L'EmmerdeuseComments (0)3341

Salut les moches !

Attention, ce qui va suivre et même ce « bonjour » un peu abrupte est uniquement destiné à une population masculine. Vous, le sexe fort, le diable incarné et l’être volage qui sommeille en vous.

Depuis quelques semaines déjà, je remarque que l’emmerdeuse compte les bonnes manières et les règles d’or pour devenir THE lady. Etant quand même un sacré bonhomme dans l’âme, j’me dis que je suis peut être pas la meilleure gonzesse pour vous parler chiffon sachant que je rate un ongle sur trois quand j’me fous du vernis.

Comme les garçons tendent TOUJOURS le bâton pour se faire battre, enfin pas que… si vous voyez ce que je veux dire, j’ai décidé de mettre le « ola » sur un fléau bien connu, qui sévit dans le monde entier et dans tout foyer même le plus respectable : Je suis, je suis : Le porno !

Si on sait que les matchs de football à la télé et plus généralement le sport télévisé causent de grands maux dans la maudite vie de couple (enfin pour ma part, c’est moi qui me fais engueuler quand je regarde la premier  league le dimanche aprem’) le sexe télévisé s’assimile clairement au virus Ebola. C’est une pandémie mondiale qui ne cesse de contaminer de plus en plus d’individus masculins au quotidien. Ah bah pour le coup, on peut dire que ça ne passe pas la douane !

La période d’incubation est très courte et les symptômes se manifestent rapidement. Une connexion internet qui rame quand vous, mademoiselle, vous essayez tranquillement de regarder votre série et des boîtes de Kleenex à n’en plus finir dans la chambre, enfin bref, pire que la grippe !

Posez vous des questions si le clavier de votre ordinateur colle, enfin après je dis ça je dis rien, on a tous renversé du jus de fruit sur notre ordinateur…

Non mais j’hallucine. Pour tous les abrutis qui se paluchent sur des nanas surfaites et maquillées comme des camions volés, dites vous bien que nous non plus nous n’avons pas la chance d’avoir un étalon dans notre écurie et qu’on fait avec ce qu’on a.  Si effectivement, le sexe sur petit écran peut éventuellement et je dis bien éventuellement avoir un effet pédagogique sur les mâles en devenir (j’en doute) ou bien être un soulagement pour les célibataires endurcis, je dis haut et fort que vous n’en restez pas moins des obsédés !

Pour tous ceux qui sortent l’excuse du « non mais je pense à toi en plus » vous pensez à nous aussi quand vous nous trompez bande de gros dégueulasses ?

Accusé, levez-vous. Si se faire plaisir sur un film X, n’est pas tromper et je vous l’accorde pour votre défense, votre argument n’est pas valable. Si la plastique est loin de vous mettre le drapeau en berne, on peut continuer sur cette lancée et vous offrir une poupée en plastique, la maquiller avec soin et lui donner le nom de votre actrice préférée. On peut même faire la bande son ! On s’y croirait presque.

Pour connaitre les noms de toutes les minettes de Youporn, les suma-divisio du porno y’a du monde au balcon mais pour connaitre par cœur la date de notre rencontre y’a plus personne ! Ce qui reste cependant fort drôle, c’est que vous avez beau vous faire la main (Jean-Michel jeu de mots) on n’en voit pas la différence…

On peut même dire que vous êtes de sacrés flemmards, « All you need is hand », des fois que ça vous fatiguerait de faire de l’exercice !

Mes petits lapins, même si je suis dure avec vous et que le porno c’est tabou, on en viendra tous à bout… Effacez vos favoris et les historiques aussi !

NB : avis très tranché d’après un panel de gonzesses sur-vénère en attente de Saint-Valentin

5,372 total views, 1 views today

Related Posts