Agnes Saal

Le Crachoir… Thomas et Nabilla !

by • Nov 10, 2014 • Le CrachoirComments (1)4761

Mon pauvre Thomas…

L’effronté que je suis a la peine d’apprendre que tu es en ce moment même à l’hôpital pour soigner tes blessures. Blessures administrées par celle avec qui tu partages tes jours heureux, enfin pas si heureux que cela on dirait. Force est de constater que l’ambiance est plus au coup de couteau dans la poitrine qu’au bouquet de fleurs délicatement déposé sur le lit. On dirait que cette bonne vieille Nabilla a un joli coup de poignet si nous pouvons nous exprimer ainsi… Un vrai petit Ninja cette Nabilla Benattia !

Par contre, on doit te remercier par la même occasion ! Les mots que l’on va avoir par la suite seront peut-être un peu difficile à entendre mais tu vas tenir le coup… Tu viens de nous rendre un fier service puisque, même si tu n’as pas voulu porter plainte contre celle qui a voulu mettre fin à tes jours (On se demande vraiment si tu as peur de perdre l’aura que dégage Nabilla et que l’on ne parle plus de toi), elle se retrouve quand même derrière les barreaux et ça fait du bien ! Du bien de ne plus entendre son « Non mais ALLO QUOI » comme une marque de fabrique pour jeune prépubère écervelé ! Dieu que cette foutue téléréalité a donné trop d’importance à des personnes qui, dans le fond, ne sont pas si importantes que cela ! Non mais ALLO QUOI, elle a fait quoi au final ta copine mis à part s’injecter du silicone à foison dans les « boobs » et balancer une phrase à la con à la télé ? Ce n’est pas méchant mais je suis un peu triste d’apprendre qu’aujourd’hui la bêtise est plus importante que tout. L’idée même que les générations à venir se souviendront sûrement plus facilement de « Nabilla » que du nom du chercheur qui inventera le vaccin du SIDA me laisse perplexe…

En tous les cas ne t’en fais pas, Ayem s’occupe bien de ta dulcinée en prison puisqu’elle vient de lui apporter des affaires de rechange. Rassure-toi, aucune empreinte de Nabilla aurait été retrouvée sur l’arme… Par contre seules les tiennes auraient été retrouvées sur le couteau ainsi que des stupéfiants dans ton organisme ! En fait, tu peux nous le dire, tu étais sous LSD, tu as pensé qu’un serpent grimpait sur ton thorax et tu t’es administré ces coups de couteaux tout seul, comme un grand !

Je vais te demander encore un service, pourrais-tu combler le manque d’affection dont souffre Loana depuis qu’elle n’est plus avec Jean-Edouard ? Si tu peux faire ça dans les semaines à venir, ça abrégerait ses souffrances ! Voir son état se dégrader semaine après semaine devient difficilement supportable. Elle va bientôt devoir se déplacer en fenwick pour aller acheter son pain. Je ne veux pas te presser mais dès que tu seras sorti de l’hôpital et que tu seras prêt psychologiquement et physiquement, attaque-toi à la bête blessée qu’est Loana Pettruciani. Si tu arrives à nous foutre les deux derrière les barreaux, je te promets d’écrire une lettre à « Flambi » pour qu’il te décore de la légion d’honneur pour service rendu à la nation. En plus, sortir avec Loana c’est moins risqué qu’avec Nabilla, pas besoin de subir des coups de couteaux (si les faits sont avérés) mais simplement attendre qu’elle s’asseye sur toi pour faire croire à une tentative d’étouffement.

En tous les cas Thomas, soignes toi bien et reviens vite.

4,464 total views, 2 views today

Related Posts