L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | Copains comme cochon

by • Sep 24, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)2001

Salut les petites fraîcheurs !

Et c’est la repriiiiiiise ! Dimanche soir j’ai eu la chance de faire mon petit cartable et ranger mes nouveaux crayons, charger mon ordi, enfin une vraie écolière modèle ! Je vous avoue que j’étais excitée comme un roumain au salon de la caravane ! Evidemment j’ai déchanté en arrivant à l’école, bien qu’ayant retrouvé une vieille connaissance j’me dis que ça y est c’est la dernière ligne droite avant de rentrer chez les grands (le monde du travail pardi !) et que cette année on va pas enfiler des perles ! Bon ce qui est cool c’est que ça promet de franches rigolades avec les copains et que je vais encore profiter du statut d’étudiante… Aaaah les copains… Pas toujours évident à gérer et je dirai même que c’est compliqué !

Mesdemoiselles, messieurs, vous avez tous et je l’espère, un meilleur ou une meilleure pote avec qui vous déconnez, vous pleurez, vous picolez voir piiiiire vomissez en fin de soirée ! Bah oui je ne remercierai jamais assez le mien de m’avoir tenu les cheveux pour mes premières cuites, m’apporter des kleenex lors de mes chagrins d’amour et bien sûr me féliciter quand je réussis quelque chose ! (D’ailleurs il me félicite souvent ! Oh ça va, un peu de personnal branling n’a jamais fait de mal à personne !) C’est un peu votre tout d’ailleurs, en revanche, ce n’est pas votre mec ou votre nana ! Et PAF, tu rentres dans la friendzone mon gars !

Si toutes les revues pour gonzesses écervelées nous sortent au moins trois fois par an, le titre accrocheur « amitié homme-femme ? Info ou intox ? » ! D’une part de quoi je me mêle et d’autre part, on en saura strictement jamais rien ! Never ever !

N’aimant pas tellement les filles et d’ailleurs pas du tout, parce que je les trouve useless au possible (Certes, certaines ont passé l’épreuve du feu et sont devenues indispensables à ma vie.) je fréquente généralement les mecs. Beaucoup plus simple, on peut se permettre plus de choses dégueux, savoir si on a vraiment grossi et si la dernière fringue qu’on s’est acheté ressemble à rien ou fait de nous une petite bombe ! Tout roule dans le meilleur des mondes, vous passez votre vie avec, vous dormez avec, vous vous levez le matin avec une gueule à la Amy Winehouse, vous passez vos dimanches soir à jouer à la console avec un gros domac bien fat. Enfin tout doux bijou, je ne vous dis pas non plus de vous comporter aussi salement que les mecs !

Et là, c’est le drame. Un chagrin d’amour, un coup de mou, un petit câlin de réconfort de trop. L’ambigüité s’installe peu à peu et promet de vous retourner le cœur comme dans les fêtes foraines ! On devient jaloux, on adopte le regard tendre et notre cœur devient tout mou. Putain les gars vous voilà dans de beaux draps ! Soyons concis, clairs et stricts ! Soit ça passe soit ça casse !

Effectivement dans le meilleur des cas, votre meilleur ami est en fait l’homme de votre vie et TANT MIEUX ! C’est pas drôle d’en parler et surtout, que les gens aillent exposer leur bonheur ailleurs, on n’est pas dans une chronique love love, gnian gnian et chiante comme la pluie. Non moi je veux du sang, de la chique et du molard ! (Ah bah c’est claaasssse !) Si dans le pire des cas, il se trouve que ce petit amour naissant à l’intérieur de vous n’est pas réciproque, bonjour les dégâts. Vous perdez votre bestah sistah et ça ça craint graaaave.

Je n’ai pas la science infuse et je suis encore moins la toute première, mais ce que je peux vous dire, pote ou pas, avoir un mec dans sa vie c’est pas les 35h de notre chère Martine Aubry. Alors mesdemoiselles, avant de vous engager réfléchissez !

1,503 total views, 2 views today

Related Posts