L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | Le lourdingue de la boîte de night.

by • Jun 25, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)1970

Salut ma gueule !

Aujourd’hui Mercredi 26 Juin de l’an de grâce 2014 (bon en réalité, je l’avoue…j’en ai souvent bavé pas vous mon amour…je disais donc, je l’avoue,  j’écris cette chronique en général le Mardi soir.) la semaine en est à sa moitié et j’en suis pas mécontente ! D’une part parce que le Vendredi pointe bientôt son nez et à nous les canons, les copains, le farniente, tout ça tout ça ! Mais d’autre part parce que ce soir « Allons enfaaaaaaants de la patriiiiieeeeuuh » J’ai presque l’impression de me prendre pour cette bonne vieille Mireille Matthieu un fameux jour de Mai, mais ce soir c’est pour la bonne cause, on va se farcir l’Equateur et PAN ! Je vais mettre mon plus joli maillot, me peindre la tronche en Bleu-blanc-rouge et hurler bien fort chaque fois qu’on sifflera une faute !

Encore une bonne raison de s’en mettre plein dans le cornet si on gagne ! Et puis faire la bringue jusqu’à pas d’heure pour ensuite écouler ma réserve de caf’ au bureau.  D’ailleurs en parlant de sorties, de bars, de club de strip-tease, enfin bref d’établissements privés du monde de la nuit, c’est bien là qu’on tombe sur les pépites du genre masculin ! Ah ! J’en rigole d’avance !

On a tous connu le mec lourdingue à mort, qui se frotte à vous, les aisselles dégoulinantes parce que Monsieur n’a pas acheté le dernier Axe, ou bien qui colle sa joue contre la vôtre en vous disant « Je t’ai vu toute la soirée ! » Ah bah ça mon pote je te le fais pas dire, en revanche je t’ai pas vu mais là je viens bien de te sentir !  Soit le mec est bourré, et c’est comme avec le Red bull, on lui a donné des ailes soit c’est le mec novice en drague qui a pas du regarder attentivement Hitch. Dans les deux cas, c’est merci aurevoir, au placard !

Vous me direz en boîte de nuit, on cherche aussi, on est les premières à hurler comme des minettes de 15 ans quand on entend les Spice girls et à se trémousser le boule en l’air sous le nez des mecs. Mes petites chéries, on vient pas se plaindre après d’avoir tapé dans l’œil de Jean-Lourdingue. Pour la petite métaphore c’est comme lancer une saucisse au beau milieu d’une meute. Voilà ce que vous êtes en boîte de nuit mesdemoiselles, une belle bande de saucisses. Ahahahah ! (Oui bon ca va moi aussi je l’ai fait)

Remarquez, j’en suis déjà venue aux mains avec les mecs, les Hollandais dans le Sud à trois heures du mat’ ça se sent irrésistibles, mais bon,  même blond aux yeux bleus avec une taille mannequin, « lourd un jour, lourd toujours » Ah ben je peux vous dire qu’il a mouché rouge quand il a eu le malheur de m’effleurer le cuissot.

On pourra pardonner en boîte de nuit, l’excès de confiance de ces chers messieurs, parce que finalement c’est comme ça qu’on rigole le plus, et puis on sait qu’on n’est pas venu chercher l’homme de notre vie de toute façon, alors bon, on s’en tamponne comme de ma première culotte ! Et puis si jamais on frôle le harcèlement sexuel, on sait qu’on a les copains derrière qui sont prêts à se faire passer pour votre mec le temps d’une soirée et de lui couper l’herbe sous le pied !

Je crois que le pire, c’est quand même le mec accoudé au bar, d’un air nonchalant en fin d’après midi quand vous sortez du boulot et que vous allez boire un verre avec votre copine, qui a l’audace de tenter une approche ! Pauvre type !

On a beau dire mais les mecs sont quand même des sacrées bestioles ! Ah bah ça pour nous surprendre, on peut leur décrocher facilement les félicitations, faut-il encore que ce soit pour les bonnes choses !

1,506 total views, 1 views today

Related Posts