L'emmerdeuse | 1 an ma gueule !

L’emmerdeuse | T.E.S.T.O.S.T.E.R.O.N.E.S

by • Apr 02, 2014 • L'EmmerdeuseComments (0)1447

Ce début de semaine a été riche en émotions, effectivement on ne peut sans doute pas passer à côté du remaniement et du  je vous ai compris  ou du  j’assume l’entière responsabilité du mécontentement des Français.  TA GUEULE !

Enfin quoiqu’il en soit, je ne m’attèlerai pas à une critique politique, vous savez, on va dire que sur ce coup là je suis un peu une hipster. « Non mais moiiii, tu vois la politique, ils sont tous véreux, corrompus, je suis vraiment apolitique tu vois ? » Bien sur que non, dans les faits j’ai ma petite idée, mon opinion, ma gueule à ouvrir le Samedi à 4h du mat’ quand on a fini toutes les bouteilles avec les copains et qu’on attend le speed ap’ en parlant politique. J’ai simplement  pas envie de faire de mon article aujourd’hui un remake du canard enchainé, je serai peu abrasive et du coup on va moins se marrer.

Pour introduire mes propos coupe gorge en ce Mercredi 2 Avril de l’an de grâce 2014, eh oui, les gars, je sors la guillotine, des têtes vont tomber. Mouhahahahaha. Tout est dit dans le titre, le Printemps étant bien installé et l’heure d’été enfin présente, les mecs ont trois poils qui ressortent de la chemise et ça y est on se prend pour Papa ours.

Mais enfin bon Dieu de bon Dieu, on va vite se calmer. Trois textos, un snapchat de minettes en sous-vêtements ou bien naked (puisque oui mesdemoiselles vous en êtes capables) et ça y est, les mâles lâchent les dogs… couple ou pas couple, moitié ou pas moitié.

La semaine dernière je disais que je voulais volontiers devenir un KEUM mais dans certaines limites. Si je devais pendre la langue à chaque fois que je vois des abdos, un style et une bouille à croquer, autant vous dire qu’à cette heure ci j’aurais une langue de bœuf. Voilà, on se préserve, on se donne bonne image, on se dévoue corps et âmes pour notre bien aimé. Gros fail pour le sexe opposé qui, oui effectivement dévoue quelque chose pour nous, mais en terme de dévotion, nous pourrons retenir les tâches quotidiennes, les tâches administratives, les tâches ménagères….

C’est donc en fait une liste non exhaustive que je pourrai vous fournir mais vous avez compris le sens de ma tirade. Bien que je ne souhaite pas dévoiler ma private life, j’ai quand même réfléchi longuement à ma ligne d’attaque si jamais un jour je me trouve face à un texto bien gras d’une minette en chaleur ou bien voir piiiiire une photo suggestive… (Non, je sais ce que les mauvaises langues vont dire, « l’emmerdeuse elle est bien sympa mais ca se trouve son mec,  il se la joue bien en sous-marin », bah sûrement, mais le jour où il va baisser la garde, vous pourrez le voir dériver entre le Rhône et la Saône..) Aucune menace dans mes propos, juste un conseil.

Mais revenons à nos chers moutons, l’attaque est des plus simples si vous partez du principe que votre compagnon a déjà un genou à terre et que vous maîtrisez le rapport de force. Faites comme si de rien n’était alors que vous avez découvert le pot aux roses et par la suite, faites monter la pression. C’est la loi mathématique du Coca et du Mentos, au bout d’un moment il avouera tout seul et arrivera la queue entre les jambes en chialant sa mèèèèère. Et ouais ma gueule, presse le comme un citron.

Par la suite, c’est vous qui choisissez le mode de torture, c’est quand même agréable de se dire qu’on a les cartes entre les mains, c’est même jouissif. Enfin bien que cet article soit en mode tuto à savoir « comment asservir mon mec en période de rute. » Il reste dans ce bas monde des hommes fidèles serviables, dévoués et aimant. C’est un peu le principe du vassal. Mais bon, reconnaissez quand même que nous les gonzesses, ce qui nous attire c’est le bon vieux rapport de force, le sang, la terreur et la pression.

Choucroute garnie et demake-up. Je vous aime putain.

993 total views, 1 views today

Related Posts